Le 15/03/13 : L'informatique, c'est cela aussi...
Il fallait bien que quelque chose foire et on est tout heureux de voir qu'il ne s'agit que de notre blog! Plus moyen de télécharger des photos :^(
NOUS DEPLACONS NOTRE BLOG SUR FACEBOOK : http://www.facebook.com/richard.guebenne.1?ref=tn_tnmn ou TdlCapeEpic
 
Le 14/03/13 : Op de groot trek

 Départ prévu a 17 h. Partis a 18.30 h. TOUT VA BIEN. Arrivée prévue à Schipol à 22 h. Arrivés à 22 h ( pas avant car c'était le Doc au volant )
Petit souper dans le Resto de l'hôtel style Baroque. Pâtes a la sauce hollandaise et gratinées au gouda. Le voyageur doit avoir un bon estomac. Mais on n'essayera ni les desserts ni les bières. Première nuit de l'équipe où Richard retrouve les ronflements de Thierry. Et où Richard retrouve ses pulsions criminelles, Il se retient ... Il ne l'étouffe pas avec l'oreiller.
VENDREDI 15/03
Réveil à 6 h. Levés à 6.30 h en mode semi-course,  petite perte de temps car on n'a pas encore tous les automatismes d'une équipe en tournée. Qui se lève premier ?, qui pisse ?, qui se lève ?, qui va chercher les journaux ... On perd ainsi un temps précieux qui nous fera passer en mode course pour ne par rater la navette, le Check in et l'envol.
11 hrs d'avion avec un état d'esprit mitigé. Richard avait demandé de voyager en soute pour surveiller les valises à vélo et Thierry supplié le commandant pour faire des rouleaux, voir faire un peu de vélo dans les allées du 777. Sans succès !
On a donc préparé les tactiques de la semaine selon les conseils de notre ami Phil triathlète voyageur et au physique aux longs cours.
Plus les heures d'avion passent et plus Richard, sensible à la climatisation se transforme en Laszlo Carreidas, bien qu'on ne voyage pas pour Sidney
 
 
Le 10/03/13: Houdemont 42 km
   Dernière sortie des mulets, dernière sortie en Belgique,dernière sortie en tenue hivernale, première sortie club avec VPVSS, enfin, les plus vaillants.
Au programme, décrassage relax, en fait 20' à allure course pour rattraper le club qui s'était enfui à notre arrivée, on aura mérité notre gaumaise à l'arrivée. Au programme , éviter les fractures : "Ah voilà 2 qui vont faire la cape epic, pourquoi est-ce qu'ils poussent leur vélo dans la descente ?".
En fait, Richard casse la roue libre de la roue de réserve au deuxième ravito, comme pour dire qu'elles en ont assez de notre training... Heureusement qu'il a prévu des roues moins exclusives pour la Cape, on serait un peu inquiet alors. Il reviendra en pignon fixe, nous ne le rattraperons pas, comme quoi, plus on pédale, plus on va vite.
Le 09/03/13 : Le VTT c'est cela aussi
Dernier "gros entraînement" ce jour, par un temps maussade pour ne pas changer. Pour boucler la boucle, on a prévu de refaire le 65 km d Hollange, là ou nous avons fixé les bases de notre saison en septembre. Pour corser un peu l'affaire , départ de Rosière. Km 30, à Warnach, en côte gros bruit et Richard qui pousse son mulet, "du jamais vu" se dit le doc en dépassant son coépicpier.... Mais c'est un problème technique qui terrasse Riccardo, roue libre explosée ! Appel à notre photographe, cuisinière et coach du jour; Liz,  pour un rapide retour à l'atelier de Rosière et après 2 heures de bricolage et une soupe, on repart pour accomplir 55 km supplémentaire. petit briefing le soir avec nos blondes pour les derniers petits détails.
 
Du 01/03/13 au 03/03/13 W-end à la mer TDL
    Il faut savoir varier les plaisirs et quitter les forêts pour les plaines, quitter les 29" pour les 27". Comme d'habitude, une horde de sangliers quitte les hauteurs pour goûter au moules frites, vent, berg et kassein. Vendredi soir spaghetti par nos deux concierges attitrés et samedi départ 8.30, non 50 (ll faut bien attendre les concierges)
 
 
213 km  par un temps gris et froid, nos 14 amis ont préféré regarder nos postérieurs plutôt que prendre le vent, au total, ce fût donc un bon petit entraînement. Richard à fond dans les berg lisses (il n'avait pas son vélo à pavés) et Thierry dans les pavés. Petit décrassage le dimanche au tour du gite. Pas d'accident, pas d'incident, juste un frein déserré et une crevaison.
 
 
Du 08/02/13 au 13/02/13 : Stage III au Rayol-Canadel.
    Il était temps, marre de la neige et du froid, besoin de montagne et de soleil, Le rendez-vous est fixé à 8.00 ce vendredi, dress code  TDL Cape Epic
 
    On part sans femme, sans enfant, pour un stage sans pitié. Cette fois, c'est un guide, un photographe, un docteur, un coach, quatre cuisses et 4 vélos car on part débourrer les "bêtes de course" et comme il risque de pleuvoir, on prend quand même les "mulets".
 
 
    Richard est un Thierry encore plus abouti ; pas d'arrêt sur le trajet (ça on connaissait), juste pipi sur la bande d'arrêt d'urgence, 4 feux cligontants, mais pas de bouffe non plus (!) et sous le CTRL du coyote et tout en continuant son business par téléphone, nous atteindrons le camp de base assez rapideement pour souper à l'aise dans un des restos qu'on avait testé lors du stage 2, chance, la carte des vins n'a pas changée.
 
    J1 : 84 km vers La Mole. L'esprit de corps du team prend forme, chacun sait ce qu'il a à faire ; Riccardo le pain, la météo, le chemin et l'entretien des vélos, Doc Thierry prenant sur lui, la machine à café, la relation avec les médias (j'achète l'Equipe et Top vélo) et le choix du vin. Départ sous une pluie de soleil vers un des circuits du stage précédent, amélioré en côtes et en distance, que du bonheur !!
 On note les effets de l'entraînement sur les records du côté de chez Strava et sur le nombre de chute de Thierry (0).
 
    J2 : Encore un nouveau record de distance en VTT pour moi, 89km vers Saint-Tropez, les conditions climatiques restant inchangées, frais mais beau. Dès les premiers kms on teste la crevaison par semi arrachage de crampon de la roue avant tubeless : le bruit, l'éjaculat blanchâtre et ... la poursuite du ride dans un plaisir profond, sans besoin de pomper ou de rustiner.
Cette fois, pas de petit café à la terrasse du port, on prend un gel et on repart, tellement vite que l'on s'égare quelque peu vers les beaux quartiers du Pinet et de Tahiti-plage, nous en serons quittes pour des km sur route. Oh, petite contracture au mollet pour l'un de nous, que faire? Retour direct comme le conseille le docteur, ou poursuite du ride avec côtes supplémentaires pour travailler cette éventualité lors de la course, préconisé par le guide ?? et donc, côtes et km en plus à l'arrivée sans séquelle sur le mollet.
 
    J3 : On le savait depuis longtemps, on en discutait depuis hier, aujourd'hui, il pleut des cordes.
 Même les gens du cru nous déconseillent la montagne "il y aura des tornades de neige, vous risquez d'attraper la mort..." Ils devaient être payé par Riccardo, l'homme de sucre de l'équipe, le grand frère d'Augustin. Eh bien, avec ce temps, cela devait arriver, Richard déteignit sur Thierry et la matinée fut grasse et libre. Selon les prévisions météo, un départ sera programmé pour 13.00 pile sous une petite pluie.
 
 Pour ces raisons, l'escapade du jour tournera court autour du camp de base. Nous en avons profité pour se roder au portage en montée, et en descente et pour visiter tous les petits chemins à la ronde : 3 h de vélo pour 22 km, mais 1000 de déni.
 
    J4 : Thierry est réveillé par une inspection surprise de sa chambrée,
et ohlalà devant l'ampleur de son rangement, le voilà mis au gage, il devra faire le parcours du premier jour, mais à l'envers. Rude journée en perspective. La pluie d'hier a modifié la donne et modifiera la trajectoire, dans les côtes on se retrouve devant un boue type Palacos 2 minutes (cela freine, plaque mais ne colle pas encore) voire 3 minutes (cela commence à coller sur le pneu). Dès que nous atteignons la cote 450M, la neige fait son apparition et à 500, la glace est là.  
Le doc commet sa seule erreur du stage, pied à terre dans un des gués, cela ne pardonne pas : pied gelé pour la journée. Au retour de la randonnée, passage des clés à l'associé de Richard et  copropriétaire de l'appart pour le restant de la semaine et TDL s'envole, s'arrache pour la dernière étape du stage, rendez-vous avec un des sorciers, méconnu du grand monde, avant son départ vers un séminaire de magie hindoue au Bengale Occidental, j'ai nommé le docteur Thomas E. Il s'agit d'un métaboliste sulfureux, descendant de la maison de Nostradamus et sponsor à ses heures d'une équipe cycliste qui lui sert de cobaye et pas encore de publicité (vu nos résultats) par le truchement du Lyprinol.
 
    J5 : Dernière nuit du stage et première dans un même lit, l'équipe se fonde. C'est dans la tour médiévale du Cardinal que le Mage nous attend.
Après avoir étudié notre état de forme par l'étude de nos baîllements, il nous servira à déjeuner, sur notre petit suisse quotidien, une mixture genre gravier de poulet , qui a fait sa réputation dans les basses cours. 8.30, les "Visiteurs" partent pour la dernière rando sur les routes du doc, mais hélas, pas de miracle, Richard de la Grande Rosière et du Luxembourg demeura impérator des côtes et Thierry jacquouille, son fidèle second. Le mistral présent de ce jour n'épargna pas nos dernières forces. 13.00, sans ablution, sans arrêt, sans tarder, la TDLcape epic sponsorised by PiXXELL
 nous remonte au pays des neiges ennuagées.
 
    Durant ces 5 jours, nous avons donc testé notre forme, notre entente, notre tactique, nos vélos de course,les nouvelles jantes, les nouveaux pneus, notre équipement quasi complet (pour les tenues courtes, cétait limite), les sacs de couchage, les produits power*** que nous comptons acheter sur place (ben oui, si nous prenons notre alimentation européenne, nous avons plus de 5 kg de fret supplémentaire), et le gravier magique, Nous sommes confiants !! Cape town on est (presque) prêt.
 
 
 
27/01/13 : j-48
rester positif, ne plus voir
ne plus affronter ça
Mais plutôt
 
 
 
20/01/13 : J-55
Pendant que
il
pendant qu'il
 
 
13/01/13 : Randonnée de Bellefontaine  60 km/800 d+
Depuis le temps qu 'on s'entraînait seul, ou ensemble mais quand-même livrés à nous -même, nous avions marqué ce jour d'une pierre blanche. Première rando organisée de l'année dans la Province, on allait revoir la "famille" du VTT. Bien que les conditions soient hivernales et que la voiture de SuperMario soit en mode hemisphère sud (les fenêtres ne se ferment plus), nous programmons un départ précoce pour réaliser 2 tours (Ben oui, comme les jours, nous rallongeons).
Nous avons, avec Liz et Nel de leur côté, arpenté tous les cicuits possible et si on a vu Benoit Gigot et même André Petit sur un VTT, on n'a pu observer aucune casaque orange (sur 500 participants quand même). Nos espions nous confirmeront leur présence à une ballade gourmande ou à un thé dansant....
Soit, après la rando assez roulante, nous avons raté de peu l'équipe qui avait réussi et de belle manière la Cape l'an passé, mais nous avons fait connaisance avec un autre team provincial (le team TAC TIC) de Bellefontaine qui avait aussi réalisé un double tour. Extra tout cela...
 
Du 22/12/12 au 26/12/12   Le Rayol-Canadel, le deuxième stage
Retour à la dure réalité, nous voilà revenus d'entre les Maures avec plus de force, plus d'endurance et d'entrain, moins de peur et d'appréhension.
Le stage a tenu toutes ses promesses, par son kilométrage, son apreté, sa convivialité et sa  bonne pitance.
Si au stage 1, nous étions sur les terres et la Montagne du doc, ici nous sommes sur (une de) celles du Riccardo volant
 
et c'est du bonheur. Sur ses sentes, nous serons un guide, un moniteur, un coach, deux photographes, un météologue, un tweeteur et quatre cuisses pour 2 vélos
J0 : RDV à 13.30 à l'appart, après une longue route pour ceux de Rosière et une étape pour les borquins, dans cette charmante petite station pour le premier jour des vacances de Noël. 14.00, on chausse
 
 
 
et on enclenche la première remontée asphaltique pour arriver au col du Canadel et sa superbe vue.
 
 D'emblée on se lance sur une des pistes et le décor est planté (bientôt ce sera le doc). C'est pas une station pour débutants, toutes les pistes sont noires, parfois verglacées tant à la descente qu'à la montée et les pluies torrentielles de la semaine passée n'ont pas facilité la tâche avec le ravinement des pentes. 2 heures à s'en mettre plein les mirettes sous le soleil tombant (dire qu'il y en a qui skient!) avant de rentrer nettoyer les bêtes dans le camion TDL epic
 
(meublé avec compresseur, éclairage d'appoint, graisse et wd-40, Willy serait jaloux).
J1 : Départ à 9.30 pour  76 km vers le Nord et La Mole, tout va bien, avec nos tenues fétiches sous le soleil,
 
nous progressons la plupart du temps sur des chemins DFCI à l'abri du monde, on se croirait bien sur des continents sauvages, un peu comme en Corse, à travers gués, ravines et chênes-liege, il ne manque que les cochons sauvages. Retour par la plage
 puis par le camion avant d'entreprendre l'apéro, le soir tombé, comme de coutume, en stage..
J2 : Today,70 km direction Est par St Tropez, là où il faut être vu, avec la tenue qu'il faut montrer
 
. Les bécanes sur la rade, devant les badauds.

 
 Pas de grosse embûche ce jour de fête, si ce n'est les dix premiers km avec les 500 de déni+. Pas non plus de soleil, si ce n'est les deux du borquin et le rayon cassé de Richard, qui ne manient pas encore leur bête avec toute la dextérité nécessaire.
Le soir, sous le vélo de Noël, les cadeaux de vélo, ou l'inverse.
J3 : Tout à l'Ouest pour 74 km en passant par Bormes-Les-Mimosas.
Rude journée qui commençait par une pente betonnée à du 17%, suivie d'une piste descendant dans le lit d'un torrent, mais que voulez-vous, il faut bien s'entraîner à porter, et pour ça, le coach se sera plus entraîné que le guide. Dernière petite boucle par Brégançon et la résidence secondaire du Grand-Duc, où nous  avons porté fierement les couleurs de notre sponsor (grand ducal of course). Arrivée finale au sommet de Bormes, où le sprint ne nous départagea pas.
J4 : Après avoir envisagé un petit 70 vers le Sud  et ses îles, au vu des conditions climatiques,
il fallut, faute de pédalo, se résoudre à en faire mille par les borquins pour revenir aux conditions habituelles quand les rosièrois entamaient leur stage de vélo de route entre Le col du Canadel et celui d'Eze sous une tempête de soleil.
Au total 240 km pour 6000 de deni+, (pour plus de détails, passez par Strava/explore/club/team de Lux) cela payera, enfin, on l'espère
Vivement le suivant
 
 
15 et 16 décembre : Paris vaut bien une course !
Après un samedi à faire les magasins et les cafés pendant que d'autres roulent,
 l'apéro à la Rhumerie et un bon souper chez Lipp comme briefing
et un sommeil réparateur à l'hôtel Armstrong dans le 12ième
 
 
Pour  montrer nos couleurs le dimanche matin au bois de Vincennes,
 où nous participons  (en couple) aux 3 heures VTT de Paris.
Vincent (premier de la cat fumeur) et Dominique, Docath et Docthierry, et enfin, nos leaders, Liz et Riccardo
coachés et photographiés par Françoise, l'épouse de Dominique.
 
Tous à pied sauf Dominique de TDL
Passage de relais et de bisous chez les docs
Prize money pour les champions
On nous y reverra en 2013....
 
  
8 décembre : est-ce vraiment la route pour Cape town ?
 
Docthierry en doute, mais pas le chevelu derrière lui.
Puis, avec nos blondes, brainstorming pour organiser des petits détails de la semaine post-race, SANS vélo (est-ce possible ?)
Cela au moins réchauffe !!
 
 
2 décembre : avec VTT-Passion Vaux-sur-Sûre dans la neige
 
  
1 décembre : AG TDL
Petite sortie entre membres du TDL sous la direction de Boris, sympa. puis repas, projets, quizz pourri (on a pas gagné) et blanchiment des terres par la première vague de neige. J -105 on y croit, team building
 
 
26 novembre ; on se met au tweet ?
Suivez RiccardoVelo et coachteamdelux dans leur aventure.
 
 
25 novembre : première sortie endurance par chez nous
9.30, on sort de la voiture au parking de la piscine couverte de Spa sous une petite pluie matinale qui réjouis ces deux pélerins, ce sera la seule de la journée.
En route pour un 86 km piqué sur gpsie et roule toujours sur un parcours de toute beauté, de toute difficulté, de toute condition et surtout de toute montée qui encercle la Porallée soit 2500 de déni.
 
Malheureusement, la nuit nous chopera au pied du col du Rosier et nous finirons l'aventure par la route, complètement lessivé pour Thierry et complètement affamé pour Richard. Heureusement il nous reste 110 jours avant d'envisager la plus longue étape de la course soit 145 km.
 
13 novembre : Le menu est en ligne ...
Cape Epic 2013 - Etapes et profils

 

4 novembre : On y retourne ... au Ventoux de Thierry
Jusqu'au Chalet Reynard par la Route Forestière

 

3 novembre : Re-rando dans les Alpilles
Plus sérieuse ... 70 km / 1300 m+

 

 2 novembre : Petite sortie rando dans les Alpilles
 

 

1 novembre : Les ' Drailles de Sault '
84 km / 1600 m+
avec le Ventoux enneigé en arrière-plan

 

 

28 octobre :3 heures VTT d'Arlon
'Rapide'... le vélo !

 

27 octobre : De retour de notre première sortie avec nos
CANNONDALE F29
Enchantés...
 


26 octobre : South Africa ...

 

24 octobre : Nous prenons réception de nos nouvelles montures.
L'occasion de boire un petit verre avec nos amis deVéloCenter Goedert Béreldange

 
13 octobre : Randonnée à Rodange (Luxembourg) 
 
 
22 septembre : 1° entrainement : ... en passant par le Lac d'Esch-sur-Sûre

18 septembre 2012 : Nos nouveaux "avions de chasse" sont commandés.
Encore attendre 3 semaines ... 
Cannondale F29 Carbon 1
 
 
Comments