14 Mai 2011


Les quatre milles îles du Mékong

                A la frontière du Lao-cambodgienne le Mékong s’élargit et se divise pour laisser apparaitre une multitude de petites îles. C’est là que nous décidons de faire halte pour fêter les vingt-neuf ans de Jérémie.

                Nous passons deux jours sur l’île de Doung Khone, logés dans une petite maison sur pilotis au bord du fleuve. Les moustiques sont en nombre, si bien que le soir il faut se barricader rapidement dans le noir sous la moustiquaire. La maisonnette ressemble à une cabane et l’eau de la douche est pompée directement du fleuve, là même où elle se déverse après usage ! Il n’y a pas grand-chose à faire hormis flâner sur les sentiers bordés de bananiers et de petites maisons de bois.



14 Mai 2011


Phnom Penh

                Nous traversons le Cambodge pour arriver dans la soirée à Phnom Penh. Nous décidons d’y rester le lendemain.

                Les cambodgiens sont plus accueillants et souriants que leurs voisins laos. L’ambiance de manière générale est plus joyeuse, plus tranquille. Il faut dire que les cambodgiens sont des flâneurs invétérés. Nous visitons (re-visitons) le musée du génocide perpétré par Polpote et les Khmers Rouges, le marché russe, arpentons les ruelles endormies sous une chaleur torride.

                Le lendemain nous reprenons le bus pour Saigon.