16-19 Aout 2011


Aqaba et la mer rouge.

Une autoroute, l'hôtel coincé entre une zone industrielle et la frontière saoudienne, Aqaba nous surprend un peu, nous déçoit. On est loin des cocotiers et des plages de rêve comme nous l'avions imaginé. Le personnel de l'hôtel est désagréable et entache la gentillesse générale des Jordaniens. Voilà notre première impression. Nous nous demandons si nous n'allons pas changer nos plans. Pourtant, la magie s'opère tout de même un peu. Cela a commencé par la rencontre hasardeuse et improbable d'un certain poisson-lion, qui gonfle ses nageoires comme une crinière. Puis vinrent les coraux, les poissons exotiques et tout un monde sous-marins aux milles couleurs. II y a eu aussi la rencontre d'Alex, personnage sorti tout droit d'un roman qui cherche à aller à la Mecque à pied depuis la Jordanie. Alex, toulousain, ne parlant pas un mot anglais ni arabe, n'ayant pas de visa pour l'Arabie-Saoudite a quand même le rêve fou et touchant d'aller à la Mecque. Nous passons quelques jours avec lui. Puis il y a eu Séverine et Céline que nous croisons chaque jour par hasard depuis le début de notre séjour qui débarquent. Finalement tout cela est bien sympa. Et, enfin, il y a eu ce moment inoubliable de ma première plongée en scaphandre. Oh oh, pas si facile que ça en a l'air de respirer sous l'eau, la sensation est étrange mais enivrante. Quelle surprise quand nous tombons nez à nez avec une raie manta, au fond de l'eau ! Elle faisait bien 2 mètres d'envergure. Le moniteur voulait que nous nagions au dessus d'elle, un peu peureuse, je préférais en faire le tour... Ne sait-on jamais si elle se mettait à sauter hors de l'eau, comme aux Galapagos...