14 Juin 2011


Kyoto

Une petite tête blafarde aux joues rouges sang se glisse timidement dans la rue depuis une belle demeure de bois. La voie est libre. Une geisha. Affublée d’un magnifique Kimono de soie, des souliers de bois, d’un chignon relevé en haut sur la tête, la geisha au visage peint arpente la rue d’un pas pressé sous le regard stupéfait des passants. Puis une autre arrive. Un taxis s’arrête, une jeune femme en kimono au maquillage sobre descend accompagnée d’un homme d’âge mûr en costume gris. La japonaise près de moi m’explique qu’il s’agit d’une geisha invitée à dîner et que c’est pour cela qu’elle est maquillée naturellement. Elle est belle, sublime dans son kimono bleu gris. Son pas est lent, mesuré, élégant.

                Par hasard, nous voilà perdus dans les petites rues de Gion, le quartier le plus ancien de la ville où les petites rues abritent de jolies maisons de bois. C’est le quartier des geishas. Mayumi et Emilie habitent non loin de là. Mayumi et Emilie font partie de la famille de Paule, ma marraine, et nous accueillent ici à Kyoto.

                Tandis qu’Akio, mon ami japonais de Singapour, nous fait découvrir les temples de la ville, Mayumi et Emilie nous font découvrir la cuisine et le saké !

Hier soir, Akio nous invita, Emilie, Jérémie et moi à dégusté un nabé (sorte de fondue japonaise, dans laquelle on fait bouillir légumes et crevettes vivantes) dans un bon restaurant de Kyoto. Puis Emilie nous emmena prendre un bain dans un sentô, bain publique typique au japon, situé au nord de la ville dans une vieille maison de bois sculpté.

Bref, un séjour riche en émotion !