19 Décembre 2010

Cotopaxi

Quand on atteint le premier refuge du volcan Cotopaxi situé à 4810 mètres d’altitude, la tête vous tourne comme après une soirée bien arrosée. Mais le chemin ne s’arrête pas là, quelques milles mètres restent à gravir pour atteindre le sommet (5897 mètres). Nous avions loué les services d’un chauffeur-guide rencontré sur le bord de la Panaméricaine, là où le bus nous avait jeté, pour nous conduire jusqu’au bout de la route afin de monter le reste à pied. On sentait déjà l’odeur du chocolat chaud. Le refuge n’était plus loin. Le guide s’équipait à mesure que nous avancions et nous attendait patiemment quand à court d’oxygène nous nous écroulions sur le chemin enneigé. Quel délice une fois en haut. Une tempête de neige se levait. Nous eûmes juste le temps de siroter notre chocolat chaud salvateur et de nous acclimater à l’altitude avant de ne redescendre. Francisco nous redéposa au pied de l’autoroute, où fatigués nous tentions d’attraper un bus. Ici rien n’est fixe, il n’y a pas d’arrêts. Il faut lever la main quand un bus passe, il vous prend au vol freinant à peine.


20 Décembre 2010

Quilotoa

Ce volcan héberge un lac dans son cratère à seulement 3900 mètres d’altitude !