23 Septembre 2010

Fjord et Saint Laurent

Nowhere in the middle of the ocean rises a massive blue shape. Aurora slightly expires, while day grows.

Les yeux encore lourds de la nuit, nous découvrons avec plaisir un aileron émergé du Saint Laurent. Quel spectacle ! D’abord le nez, puis le souffle accompagné d’un jet d’eau, enfin la dorsale, lisse, gigantesque. Une puis une autre, à quelques mètres à peine de nous. Au loin se détache une forme blanche, lisse, brillante qui tranche violemment avec le corps bleu de la baleine, le béluga. Quelle bête amusante, elle fait surface beaucoup plus vite et plus souvent que sa cousine trois fois plus grosse. Elle semble se targuer de nous, moqueuse, dans son bain gelé.