ma poesie
 

retorn

Ostal Bodou

Ostal Roqueta.M 

Ostal Mistral 

Ostal Calelhon 

Ostal Manciet 

casal nòstre

Taban

cardabela 

ostal d'occitania tolosenc

F BRUN

Calandreta mureth

POC

Jacme 

IDECO(crompar de libres)

Radio Occitania 

paratge

Trobadours 

Nord Vivarais

Jean Duvernoy et l'inquisition

 


Aimes ma poésie , de pétales , en parterres,

Apprécies , je te prie mes caresses légères ;

De si petites choses. Aimes moi si tu veux

De mes mots oublieux,  si tu peux oublier.

La Terre illuminée, par des feux d’artifices,

L’univers apparent d’une  station service.

De fous masqués d’un casque  de Carnaval,

Un univers débile, un monde machinal

Je sais , la rumeur d’une  mauvaise prose,

Je passerais  te voir  si tu veux que je l’ose,

Aimes moi en aimant mes mots adolescents

Ma poésie,  ma rime et ce que tu ressens .

Aimes moi je te prie, Aimes si tu le peux

Mes babils insipides  de poète brouillon .

Hésitant, d’une main , tel un écrivaillon,

En riant de mes rimes, les yeux dans les yeux,

Si tu souhaites les  lire, et si tu m’aimes un peu.

Ce monde plastifié, par des guerriers  obscènes

Ce vieux pays stérile,  recevant en étrenne

Nos peines fétides et chansons de gangrène,

Viens me libérer de paroles trop humaines,

Que mon cri s‘envole jusqu’aux cieux

Invectives sans fin qui s’enroulent de chaînes,

En croyant se parer du symbole des  Dieux.

Et du sang en ruisseaux  en fleuves , en fontaines.

Sans que l’aube un jour quoi que ce soit qui vaille,

Rien d’écrit , rien à voir, sur des murs de grisaille,

Viens, oses me serrer dans  de  tes bras,

Poésie je transcris de mon mieux tes hourrahs,

Ne ries pas , tu me blesses ,  tu m’atteins

Poésie , lovée comme un trou dans mon sein,

Vieux , laid , gros et méprisable , je  trouverais 

Des mots, des rimes, de mon château de sable.

Avant que tu  t’en ailles à la mer te baigner.