coquelicot
 

retorn


Ostal Bodou

Ostal Roqueta.M 

Ostal Mistral 

Ostal Calelhon 

Ostal Manciet 

casal nòstre

Taban

cardabela 

ostal d'occitania tolosenc

F BRUN

Calandreta mureth

POC

Jacme 

IDECO(crompar de libres)

Radio Occitania 

paratge

Trobadours 

Nord Vivarais

Jean Duvernoy et l'inquisition

 

 

 

 

 

 

 

 

Coquelicot

 


Coquelicot dans la pierraille, la fleur fragile  des rochers

Je le cueille lui qui défaille, contre ma bouche, dans un baiser.

Il resplendit sur  la muraille, au milieu des tâches de sang

Une fleur de rouge innocence, tel un espoir évanescent.

Je le serre vaille que vaille, entre les feuillets jaunies.

Un herbier, des coquelicots, les fleurs de tous les bannis.

Moitiés plumets de lavandes, moitié touffes denses d’orties.

Farigoule, thym, ou myrtille, tels des milliards de  confettis.

Je suce la tige  au suc aigre et m’abandonne sans y penser

Entre les pages noyées de pluie sur des marges abandonnées

C’est un herbier hanté, qui chante, rougi de larmes des damnés.

D’un front de jeune fille, qui pleure, et lui qui parle toujours en vain

Elle se ferme sur un vacarme, d’un geste, d’un revers de main

De noir vêtue, deuil de rêveries perdues , jaunies, malades ou vaines

Fanées comme les fleurs natales, quand le matin se lève à peine

Frères amis ou camarades , ils vous collèrent contre des murs.

Vous laissâtes derrière vous l’ombre pourpre des coquelicots .

Rien de tel que la pierraille pour récolter les escargots

Entre les pages de poésies, je colle sans fin des coquelicots.

Quand sonne l’heure de l’amnésie, je les  arrose du sel des larmes.

Je leur dédie ces poésies en exutoire telles  des pétales de sang.

Elles ont fleuri au bout des fusils, 

Sur l’ailes des moulins à vent , elles  se faneront   les folles

Telles d‘anciennes tapisseries, ou des musiques sans paroles.

Le silence des hommes enclos, devant leur poste de télé.

Qui se perdent dans la nuit

Mon mas jouxte une  chapelle.

Il n’est pas question d’y prier dieu.

Je venais y trouver ma belle.

Juste la place pour être deux