Chiens de guerre


poesias multilengas. 

tot sol

Valse dans la penombre

Per que la man

Pais nòstre

Federico

Mot perdut

La dune du Pilat

les mots

douleur de dos

douleur de dos

Quatre heure du mat...

poete

au diapason

La quete

la carpe et le lapin

ailleurs

Cap en re

aimer

Fleurs

Nuages blonds

Toi et moi

ecosystème

Nuages pommeles

Papa

La Lenga

An2051

lo crid darrier

LOto t as tout bon.

Punta Sabioni

ma poesie

cada matin

coquelicot

Dieu

ambe lo vent

Anem beure a la sorga bèla

noctambule

viatge als Estats Units

vièlhas cançon del temps jove de Rogièr Nègre

poeta


-------------------------------

vilatge occitan


Ostal Bodou

Ostal Roqueta.M 

Ostal Mistral 

Ostal Calelhon 

Ostal Manciet 

casal nòstre

Taban

cardabela 

ostal d'occitania tolosenc

F BRUN

Calandreta mureth

POC

Jacme 

IDECO(crompar de libres)

Radio Occitania 

paratge

Trobadours 

Nord Vivarais

Jean Duvernoy et l'inquisition

lo tresor d'OC 


  A tous les peuples guerriers

Le soleil se leve en vain
Sur une aube sans lendemain
Le petit jour des chiens de guerre
La nuit s'incruste de milles feux
La DCA flashe les cieux.
A l'ombre des chiens de guerre.
La télé filme un ballet
De balles et de barillets
Barbares et janissaires.
Le spectacle est permanent.
Il est depuis cent mille ans.
Mais que puis-je y  faire.
Chaque camp pleure ses morts.
En accusant l'autre de torts
Le plus souvent imaginaires.
Il arrose les fleurs de sang
Il n'y a pas assez de fleurs.
Il n'y a pas assez de sang
Le jour de ces anniversaires
A cette terre assoiffée.
Le soleil ne s'abreuve jamais.
La paix serait bien trop honteuse.
Ils fleurissent les tombes creuses.
De leurs pensées  embryonnaires
Celles de chiots morts  à la guerre.
De cabots guerriers en folie.
Qui croyaient les  guerres jolies.
Avant de retenir leurs tripes .
Et d'appeler leur mère dans le petit matin.


Subpages (1): M De Camelat