Clinique et coûts de transaction

 
Décentralisation des systèmes de santé éclairage international
http://www.sante.gouv.fr/drees/rfas/rfas200404/200404-art14.pdf
 
“LES RESTRUCTURATIONS HOSPITALIERES ; QUELS REFERENTS, POUR QUELS COMPROMIS ?” Document de travail pour le séminaire ATES N° 5, Dijon, novembre 2000. Philippe Mossé
http://membres.lycos.fr/pradeau/articles/revues/LEST_restructurations_hospitalieres_nov2000.pdf
 
Croître à l'abri de la gestion Le cas du système hospitalier public français O. LENAY, J.C. MOISDON*
http://www.cgs.ensmp.fr/publications/cahiers/cahier17coro/texte.pdf
 
RAPPORTS ENTRE ACTEURS ET POUVOIR
http://www.cnam.fr/sociologie/uv/pagespresentUV/ANALYSE%20ET%20RESEAUX.pdf

Théorie des organisations: approche transactionnelle de la firme Jean Alain Héraud
http://www.laponies.fr/jah/cours/Th_Organisations_Chap2.ppt

Gérer le changement organisationnel à l'hôpital
http://fdv.univ-lyon3.fr/mini_site/ifross/graphos/these/These%20IF.pdf
 
Les frontières verticales de la firme
http://www.google.fr/url?sa=t&source=web&ct=res&cd=12&url=http%3A%2F%2Fzonecours.hec.ca%2Fdocuments%2FE2006-1-753209.S2ch33804E2006PSL060513.ppt&ei=_j-KSqaMCcTKjAfDuMhf&usg=AFQjCNG5f97RAhMuqjrtrpZbQKAB5RST2Q

Coûts de transaction et impact organisationnel des technologies d'information et de communication
http://www.brousseau.info/pdf/1992_Reseaux.pdf

La négociation constitutive et instituante Les co-configurations du service en réseau de soins
http://www.google.fr/url?sa=t&source=web&ct=res&cd=7&url=http%3A%2F%2Fwww.cairn.info%2Fload_pdf.php%3FID_ARTICLE%3DNEG_002_075&ei=V0aKSsGFL6KqjAeenr1f&usg=AFQjCNE4D2chEtPYKm6FZrPAdZqWj2CnSQ
 
La santé au cœur des débats politiques
http://www.unice.fr/recemap/contenusiteinternet/Seminaires/Nantes%20decembre%202002/Anne_Iglesias_Com.doc

Les différents modèles d’intervention en micro-assurances
http://www.lamicrofinance.org/resource_centers/micro_assurance/micro_assurance3

  “LES RESTRUCTURATIONS HOSPITALIERES ; QUELS REFERENTS, POUR QUELS COMPROMIS ?”
http://membres.lycos.fr/pradeau/articles/revues/LEST_restructurations_hospitalieres_nov2000.pdf

FONDER EN RAISON UNE GOUVERNANCE EN RÉSEAUX DU SYSTEME DE SANTÉ FRANÇAIS
http://www.ces-asso.org/docs/articles_JESF2008/buttard.pdf

*Les réseaux non structurés mais structurants
Le concept de réseau de soins a progressivement conquis un territoire considérable en économie de la santé, à tel point que certains auteurs le définissent à présent comme un concept majeur de la théorie économique contemporaine
. Partant du diagnostic de fragmentation et de spécialisation excessives de l’offre de santé, et du surcroît de coûts de transaction que cette situation entraîne, il propose des formes hybrides d’organisation des acteurs de santé, au-delà de la hiérarchie et du marché. Le relais a été pris par les pouvoirs publics, qui ont mis en place des dispositifs d’incitation à la création de telles formes d’organisation, qui peuvent aller d’une modeste mise en commun d’équipements du plateau technique entre plusieurs établissements jusqu’à des projets plus ambitieux, où sont contractualisées, sur un segment pathologique donné, les relations entre médecine de ville, établissements de soins publics et privés et associations de malades. Effet de mode ou réelle révolution du mode de prise en charge ? Il est difficile d’en juger car les exemples concrets venant à l’appui des développements théoriques sur les apports des réseaux sont encore rares. Est constamment réaffirmée l’autonomie du concept de réseau par rapport aux concepts de la théorie économique récente : “ Le réseau n’est ni une catégorie alternative qui se substitue à la notion de marché ou à celle de hiérarchie, ni une catégorie intermédiaire entre ces deux formes extrêmes ”9. Les réseaux qui sont ainsi favorisés par les pouvoirs publics et étudiés par les chercheurs sont le fruit de tentatives volontaristes de réorganisation du tissu sanitaire : réseaux mère-enfant ou réseau des soins palliatifs, il s’agit à chaque fois d’institutionnaliser des modes de coopération qui n’étaient pas censés exister auparavant. Mais qu’en est-il de réseaux en quelque sorte “ déjà là ”, spontanés, plus discrets – si discrets qu’ils ne figurent même pas dans la longue liste de réseaux répertoriés dans le COM signé entre l’hôpital et l’ARH - dans la revendication d’effets théoriques, mais non moins structurants dans la pratique ?
(M. Gadreau  (2000) : Le réseau en santé, un “ Objet Collectif non Identifié ”, communication au 1er Colloque
international des Économistes français de la santé,
“ L’état de la réforme ”, Paris, 3-4 février 2000.)
"C’est  in fine la performance économique de cette trajectoire qu’il s’agira de mesurer et non la performance des organisations constituées en tant que telles. Pour ce faire, on peut envisager que des régulateurs locaux enregistrent les patients dont ils auront la charge, reçoivent une enveloppe financière correspondant au case-mix définissant ces patients et gèrent cette enveloppe de telle sorte que les patients bénéficient des différents soins relatifs à leur état de santé. A charge pour le régulateur local de s’assurer de la coopération des professionnels “ coproduisant ” les trajectoires de soins.

Oliver Williamson et la théorie des coûts de transaction
http://www.cairn.info/revue-francaise-de-gestion-2003-1-p-43.htm

http://www.cairn.info/load_pdf.php?ID_ARTICLE=RFG_142_0043
 
Coûts de transaction
 
Les apports de la théorie des coûts de transaction
 
Les théories économiques de la coordination
 
Comprendre la Théorie des Coûts de Transaction – de Coase à Williamnson
http://www.paperblog.fr/191895/comprendre-la-theorie-des-couts-de-transaction-de-coase-a-williamnson/
 
Markets and Hierarchy. Analysis and Antitrust Implications Oliver Williamson
Comments