Étaples-sur-Mer : la ministre Muriel Pénicaud impressionnée par Valeo

Muriel Pénicaud, ministre du travail, a passé quelques instants à Étaples-sur-Mer. Elle a eu l’occasion de rencontrer les dirigeants et les employés de l’équipementier automobile
Dès son arrivée à l’usine Valeo d’Étaples, Muriel Pénicaud a eu l’occasion de s’entretenir quelques instants avec les représentants des syndicats.
Vendredi dernier, Muriel Pénicaud, ministre du Travail, était en déplacement dans le Pas-de-Calais. Avant de se rendre à Beaurainville pour découvrir une ressourcerie d’insertion, le membre du gouvernement a visité l’usine Valeo d’Étaples-sur-Mer.
À son arrivée sur le site étaplois qui emploie actuellement 1 700 personnes, la ministre du Travail a été accueillie par Jean-Luc di Paola-Galloni, directeur délégué affaires publiques et développement durable du Groupe Valeo, et par Alberto Santos, directeur de Valeo Étaples.
Une ministre équipée de la tête aux pieds
Après avoir revêtu une blouse, chaussé des chaussures de sécurité et s’être équipée de bouchons d’oreille antibruit, Muriel Pénicaud a découvert un site industriel où « sont produits 300 000 alternateurs par jour », indique Alberto Santos. Valeo Étaples est l’un des 186 sites de production répartis dans le monde entier.
Un bref mais précis focus des effectifs a permis de montrer à la ministre que l’établissement étaplois présenté un taux d’absentéisme de 2,8 %. « C’est assez exceptionnel », commente Muriel Pénicaud. Une ministre également impressionnée par l’engagement de Valeo dans le domaine de la formation par alternance. « En 2017 et 2018, nous avons accueilli 72 contrats en alternance dont 52 apprentis, met en avant Alberto Santos. Cela a débouché sur 22 embauches. »
La formation continue
Des employés qui ne cessent d’être formés comme a pu le constater Muriel Pénicaud. « Tous les employés ont un entretien annuel avec leur superviseur, lance Sabrina Moussa, une représentante du Comité d’entreprise (CE). Ils bénéficient également d’une formation annuelle. » Muriel Pénicaud a avoué être impressionnée par la visite de l’usine Valeo d’Étaples, un des fleurons du groupe.

Par Gauthier Byhet | Publié le15/07/2019 Pour la voix du Nord