La SVTuxBOX v4.2 est disponible !

    « Bonjour à toutes et tous ! Vous cherchez un moyen simple en classe et/ou en sortie pour partager des documents, un site internet, ... ? La SVTuxBOX résoud  simplement votre problème ! Voici comment dans ce document. Sur cette nouvelle page, je vous propose de découvrir et de tester par vous même la SVTuxBOX (principe, installation, mode d'emploi...). Deux options s'offrent à vous :

    1. Pour les débutants : télécharger l'image de la carte SD, l'installer et c'est tout ! (par soucis de simplification, les mdp y sont : raspberry)
    2. Pour les experts : configurer vous même une SVTuxBOX, en suivant le pas à pas. Vous pourrez ainsi modifier, améliorer... comme vous le souhaitez !
N'hésitez pas à me contacter si vous ne parvenez pas à suivre ce tutoriel détaillé en entier ou si vous avez un problème technique, je vous répondrai avec plaisir. Je suis également à la recherche de testeurs, ou de toute personnes souhaitant contribuer bénévolement, pour le fun, à mon projet... »
    • /!\ Image pour carte SD de 32Go
    • Portail Wifi "ouvert", et page d'accueil du système : http://192.168.42.1/


  • Le principe de la SVTux-BOX :

    Il s'agit de créer son propre réseau local (donc sans connexion internet nécessaire !) en mettant en place ce qu'on appelle un « hotspot wifi » associer à un « serveur Web ». Dans le cas précis de la SVTuxBOX, il s'agit de créer un réseau local personnel intégrant un « cloud » privé (grâce à ownCloud) et pouvant héberger localement un (ou plusieurs) site(s) internet qui y seront déposés.

    La SVTuxBOX est donc un ordinateur faisant office de routeur Wifi et de serveur Web, permettant le stockage, le visionnage, le partage, le téléchargement, ... et le travail collaboratif, à la manière des outils Google/Dropbox.

    La SVTuxBOX étant basée sur le Raspberry Pi, ses dimensions sont ridicules : 10cm x 6cm x 2,5cm tel que présenté sur la photographie à droite ! De plus, son coût total, assemblée soit-même est d'environ 65€ (peut-être moins en fouillant bien sur le web !).


  • Pistes d'exploitations pédagogiques :
(1) Créer un réseau privé local afin de communiquer, en classe ou hors de la classe !
(2) Toutes les applications classiques dédiées à Owncloud : stockage, partage, synchronisation de dossiers/fichiers, échanges de données de toute sorte !
(3) Toutes les applications classiques dédiées aux serveurs web (Serveur LAMP) : hébergement d'un site internet et d'applications en ligne...
(4) Partage de connexion internet ! (à volonté, en fonction des besoins, comme un simple routeur !)
(5) Travail collaboratif sur un document texte, tableur... (via Owncloud !)
[...]


  • Matériel nécessaire à la construction d'une SVTux-BOX
      • Un Raspberry Pi (ici modèle B, mais le nouveau B+ fait également l'affaire !)
      • Une carte SD (ici une SDHC 16 Go, classe 10)
      • Un dongle Wi-Pi (modèle adapté au Raspberry)
      • Une alimentation micro-usb (5V - 700mA minimum pour le modèle B, 600mA pour le B+)
      • Facultatif : un disque dur externe ou une clé USB pour étendre la capacité de stockage.
      • Facultatif : une batterie externe (pour rendre portable et autonome la SVTuxBOX pendant toute une journée !)
      • ... et quelques compétences informatiques !
      • Le coût ? Environ 60€ tout compris !



  • Procédure d'installation depuis l'image téléchargeable (débutants)
  • Téléchargez l'image SVTuxBOX_4-2.img
  • Ensuite installez l'image sur votre carte SD 32Go, par exemple avec l'utilitaire Win32DiskImager, si vous utilisez Windows.
  • Branchez la carte sur le Raspberry, branchez le Wipi... et c'est tout !!
  • Une fois connecté au Wifi SVTuxBOX, allez à la page http://192.168.42.1/ avec Firefox...


  • Procédure d'installation depuis l'image téléchargeable (experts)

Étape n°1 : Installer le système d'exploitation sur la carte SD

    • Commencez par télécharger l'image de Rasbian la plus récente à partir du site officiel de Raspberry puis décompressez ensuite votre archive, vous allez obtenir le fichier : 201x-xx-xx-wheezy-raspbian.img
    • Conntectez votre carte SD dans un lecteur de carte approprié puis formatez la en FAT32.
    • Si vous utilisez Windows, téléchargez l'utilitaire Win32DiskImager, décompressez l'archive et enfin utilisez-le pour gravez l'image de Raspbian sur la carte SD.
    • Si, comme moi, vous utilisez une distribution Gnu/Linux, une simple commande suffit :
      ~# dd bs=1M if=~/Telechargements/201x-xx-xx-wheezy-raspbian.img of=/dev/nom_de_la_carte_sd


Étape n°2 : Démarrer le système pour la première fois et le configurer

Premier démarrage :

    • Montez votre Rapsberry (Dongle, alimentation, carte SD) puis reliez-le à votre réseau domestique via un câble éthernet.
    • Branchez-le puis patientez environ 1min.
    • Dès le premier démarrage, votre Raspberry est accessible via SSH, à condition de connaître son adresse IP sur votre réseau domestique !
    • Via votre routeur, vous pouvez identifier très simplement et rapidement l'adresse IP de votre Rapsberry Pi (Cependant, si vous ne savez pas comment faire, je vous conseille de suivre ce tutoriel)
    • La première connexion se fait via un terminal (depuis Gnu/Linux) ou via Putty (depuis Windows), en tapant la commende suivante : ~$ ssh utilisateur@adresse_ip
    • Par défaut sur une installation neuve, l'utilisateur est « pi » et le mot de passe « raspberry » (il sera essentiel de le changer rapidement par la suite !)
    • Vous arrivez alors immédiatement à l'interface « Raspi-config » pour paramétrer votre système.
    • Attention : pour la suite du tutoriel, je suppose que vous savez utiliser un éditeur en ligne de commande tel "nano" ou "vi"

Optimisation de Raspbian

Vérification à faire après installation et premier démarrage :

~$ sudo raspi-config

    • Commencez par vérifier la langue française par défaut.
    • Vérifier que le serveur graphique est bien désactivé (inutile pour un serveur puisque l'administration se fera via ssh)
    • Choisissez « Overclock modest » (=800 MHz) si vous disposez d'une alimentation supérieure à 1A (sinon choisissez « pas d'overclock »)
    • Réglage du GPU à 16 Mo (on gagne des ressources tout en diminuant la T°C du processeur)

Par la suite, la commande  vous permettant de réaccéder à ces paramètres. Un premier redémarrage sera nécessaire.

          Une fois l'image installée sur la carte SD, puis la carte insérée et le Raspberry démarré, il vous faudra impérativement vérifier l'état des mise à jour en faisant les commandes suivantes :
    • ~$ sudo apt-get update
    • ~$ sudo apt-get upgrade


Un second redémarrage sera nécessaire.

Rappel : Le Raspberry Pi est construit autour d'un processeur ARM (avec GPU intégré) capable de supporter les hautes températures (jusqu'à 70°C sans problème). Il est possible contrôler la température du processeur via la commande suivante :

~$ sudo /opt/vc/bin/vcgencmd measure_temp

Chez moi, avec un « Raspberry Pi B », elle oscille entre 48°C et 53°C dans un boitier blanc (le boitier vendu par défaut visible la dernière photographie en bas de la page), et autour de 40°C sans boitier.


  • Ajouter un disque externe : /!\ Formater le disque en EXT3 (phase indispensable pour gérer les droits en écriture correctement).

                    Puis, identifier l'UUID de votre disque : ~$ sudo fdisk -l puis ~$ sudo ls -l /dev/disk/by-uuid/

Créez un « lecteur permanent » dans le dossier “media” : ~$ sudo mkdir -p /media/"mon_disq"

On peut maintenant configurer le fichier /etc/fstab pour y ajouter la ligne qui correspondra au montage de notre disque dur : ~$ sudo nano /etc/fstab

Et ajoutez la ligne suivante à la fin :

UUID=votre_UUID    /storage/mon_disq    ext3    defaults    0    2

Vous pouvez maintenant monter manuellement votre disque en faisant la commande] : ~$ sudo mount /dev/sdb1

(si nécessaire, changez les droits sur ce disque : ~$ sudo chmod -R 755 /media/"nom_de_votre_disq" )

Attendez quelques secondes le temps que le RPi détecte le disque dur et voilà, c'est prêt ! Il ne vous restera plus qu'à indiquer l'adresse de votre disque à la première ouverture de la page d'accueil d'Owncloud.


  • Comment éteindre le Raspberry Pi ?

    Nouveauté de la version 4.1, il est désormais possible de débrancher brutalement la SVTuxBOX sans risquer la perte de données ou le crash de la base de donnée ;-)

    Lorsque comme ici, on utilise le Raspberry 100% via SSH, on n'accède pas à l'interface graphique du système et l'option « éteindre l'ordinateur » n'est pas directement visible. Par conséquent, plutôt que de débrancher brutalement la SVTux-BOX, je vous recommande de taper la commande suivante :

~$ sudo shutdown -h now ou ~$ sudo halt

Vous pouvez ensuite débrancher le Raspberry pi.

Pour redémarrer la SVTux-BOX : ~$ sudo shutdown -r now ou ~$ sudo reboot


Le client ownCloud :

    Désormais, votre espace Cloud est accesible uniquement via https dans votre navigateur ! Il peut être intéressant d'installer un client de synchronisation. Pour cela, rien de plus simple : rendez-vous sur le site officiel d'ownCloud, puis suivez la procédure d'installation !

Pour en savoir plus sur le Raspberry Pi...