La Réserve

 

  

 

  

  

 
 
 
 
  
 
  
 
 

 

 

Avec une superficie de plus de 1000 hectares, la RBRB est constituée d'une forêt primaire tropicale humide de basse élévation située entre 400 et 1100  mètres d’altitude sur les flans de la Cordillère Orientale équatorienne, dans  la zone bordant le Parc National Sumaco-Napo-Galeras  (190.562 hactares).

 

La RBBR constitue donc une véritable barrière de protection pour le Parc National Sumaco et sa vie sauvage, surtout maintenant qu’un projet de route permettant l’accès des colons immigrants et propriétaires de terres dans le secteur de « 8 de Diciembre », est sur le point d’être terminé.

 

Tout ce secteur n’ayant jusqu’à aujourd’hui jamais été habité, la RBBR constitue la seule alternative à la tendance des paysans de la région qui, pour la vaste majorité, exerce de fortes pressions pour se consacrer á l’agriculture et á l’exploitation du bétail aussitôt qu’ils pénètrent dans de nouvelles zones de forêts primaires.

 

 

Climat

 

La forêt tropicale de basse altitude (moins de 1000 mètres) est chaude et humide. En dessous de 600 mètres, la température moyenne tout au long de l´année est de 24/25°C, avec des précipitations oscillant entre 2000 et 6000 millimètres. L´humidité est d´environ 90%, voire plus élevée pendant la saison des pluies.  

 

Histoire  

 

En mai 1987, un tremblement de terre affecte la zone du volcan Reventador, au nord de l´actuel Parc National Sumaco, détruisant la voie principale et l´oléoduc connectant les zones d´exploitation en Amazonie et la côte Pacifique, et rendant par conséquent nécessaire la construction d´une route alternative (la route Hollin-Loreto-Coca) à travers de grandes zones de forêts tropicales primaires jusqu´alors demeurées inaccessibles. Immédiatement certains groupes de défense de l’environnement, nationaux et internationaux, se rendirent compte de l´urgence de la création d´une zone protégée. Actuellement, les dangers engendrés par une potentielle invasion  humaine dans la zone de la Rivière Bigal sont une conséquence directe de cette page de l´Histoire équatorienne.

 

 

Hydrographie

 

Cette zone est constituée par le Volcan Sumaco, le « Cerro Negro » et le « Pan de Azucar » desquels nait un système hydrographique important qui déverse ses eaux dans celles du Rio Napo et du Rio Coca qui, á leur tour, sont des affluents directs de la legendaire Rivière Amazone.

Comments