Quartiers de Stockholm


Il va sans dire que si vous souhaitez décrire un autre quartier ou compléter ces textes, vous êtes bienvenu !

Références :
Wikipedia sur Stockholm


Östermalm

publié le 29 sept. 2011 06:11 par Martine Asperti   [ mis à jour le·9 déc. 2012 10:05 par Stockholm Accueil ]

Östermalm est un quartier cossu.

Ses immeubles ont été construits entre la fin du XIX° et le début du XX° par une nouvelle bourgeoisie enrichie dans l’industrie. Il faut s’y promener le nez en l’air afin de ne rater, ni ses toits de couleur, ni ses fiers clochetons, ni ses façades aux styles aussi étonnants que variés : néoromantique, néo-gothique, art nouveau, et bien d’autres styles sans nom.

Vous ne vous lasserez pas de flâner sur Stranvägen, promenade à la mode, car vous ne saurez où regarder : la mer et ses éclairages magnifiques ou ses cafés en terrasse, ses badauds et ses bateaux, ses pontons avancés sur l’eau et ses palais alignés.

Une autre promenade, celle de Karlavägen, traverse le quartier de part en part, jalonnée de sculptures et de bancs et ombragée de tilleuls. Vous y traverserez Karlaplan avec son jet d’eau majestueux et ses enfants qui jouent ainsi que le jardin de Humlegarden où l’on vient se bronzer pique-niquer ou se délasser mais aussi en saison faire de la luge ou des bonhommes de neige. Plein Est, à Jardet, vous ferez de la marche ou du ski de fond (très bien pour les débutants car le terrain est plat). Plein Ouest vous déboucherez sur l’église d’Engelbrektskyrkan plantée sur son rocher, qui vaut plus qu’un coup d’œil, construite par l’achitecte de l’Hotel de Ville, Ragnar Östberg.

C’est aussi le quartier des magasins chics (vous flânerez autour de Sturegalerian et Nybrogatan) et celui des sorties de la jeunesse dorée : autour de Stureplan vous vous mêlerez au joyeux brouhaha clinquant des restaurants et discothèques, jusqu’à des heures avancées de la nuit et en toute saison.

Du côté culturel le quartier ne vous décevra pas non plus : vous pousserez la porte du Musée historique avec sa très riche collection de retables mais aussi l’histoire et le trésor des Vikings ; ou celle du Musée de l’Armée ou de la Musique, et vous admirerez le style art nouveau du théatre dramatique.

Besoin d’une petite pause ? En hiver attablez-vous à l’une des nombreuses tables de Saluhall, le très chic marché couvert du quartier où l’on aime à descendre du bureau pour déjeuner à petits prix, ou au restaurant Grödan avec son décor néobaroque. S’il fait beau préférez les terrasses de la place d’Östermalm, très bien orientées à l’heure du soleil couchant ainsi que celles du Pont Djurgardsbron. A moins que vous n’ayez une préférence pour l’un des innombrables salons de thé où les suédois dégustent en fait … du café accompagné de gâteaux.

Marie-Christine Campredon

Vasastan

publié le 25 août 2009 13:10 par Laurent Ploix   [ mis à jour : 25 août 2009 13:17 ]

Nous sommes bien d’accord, Stockholm est un trésor. Bordant la ville au centre Nord, le quartier de Vasastan est un de ses joyaux.

Depuis Sveavägen et dans un rayon de 15 mn à pied seulement, une foule d’attractions diverses font le bonheur de tous.

Faisons un petit tour :

Stadsbiblioteket (Sveavägen/Odeng.) offre une mine de renseignements et de lectures édifiantes. Si la lecture vous donne faim, le Hard Rock Café en face vous remettra en forme.

Puisqu'on parle repas (déjà, comme toute Française qui se respecte), allons faire quelques achats d’épicerie Chez Albert (Roslagsg.33) ou chez Jean-Yves (Upplandsg.)

Pour rester en forme, le magasin bio Ortagubben (Odeng.37) vous propose une gamme impressionante d’excellents produits et de bons conseils.

Pour les sorties gastronomiques, vous avez l'embarras du choix. A midi GI Boden (Upplandsg.38) restaurant bio, le soir le Wasahof (Dalag.46) et ses excellents fruits de mer ou le Tennstopet (Dalag.50) avec son ambiance suédoise ou encore, mais attention au coût et aux coups de barre, Stallmästaregarden (Nortull, Hagaparken), une très belle auberge ancienne.

L'excellent petit resto français, le Panam (Hagag.5), vaut également le détour.

Aimez-vous les vieilles choses ? Alors promenez-vous à Vasastan où vous risquez fort de découvrir l’objet convoité depuis toujours dans les entrailles des boutiques d’antiquités ou de la maison de vente aux enchères AukstionsHuset Metropol AB (Sveavägen 116). 

Dans un autre genre mais également un magasin où on fouille et farfouille, la quincaillerie à l’ancienne Handelhuset (Tuleg.20) vous amusera. Pour la dentelle et la broderie, Galleri Bennetter (www.bennetter.se) et pour les déguisements, Maskerad (Roslagsg.22).

Côté santé, Homeopatica DCG (Nortullsg.13) devrait suffire à vos besoins en homéopathie. 

Mes heures de loisir m’emmènent souvent vers deux belles églises : Gustav Vasa Kyrka (Odenplan) dont le magnifique autel avait été créé pour la cathédrale d’Uppsala et Adolf Fredriks Kyrka (Sveavägen 41). On y donne fréquemment des concerts, tout comme à l’école de musique Kungliga Musikhögskola (Stadion, Valhallavägen) où des étudiants talentueux exercent leur virtuosité gratuitement devant qui veut bien leur servir d’audience. 

Le cinéma Grand (Sveavägen 45) vous fera également passer des heures agréables, sans parler du Sture ou encore du Zita (Birgerjarlsg.37), ce dernier honorant le cinéma français par un festival bi-annuel.

Et quand vous aurez visité l’Observatoire derrière Stadsbiblioteket, les constellations vues de Stockholm vous sembleront encore plus scintillantes. Quant aux fous du patin, on leur prépare chaque hiver une patinoire de taille fort respectable à Vasaparken (Dalag./Odeng.).

Et puisqu’on parle de parc, Hagaparken, parsemé de magnifiques étendues d’eau fraîche et limpide, vous invite à courir ou à flãner dans ses bois, ses sentiers cachés ou ses vestiges des temps glorieux.

J’en oublie et j’en passe mais venez donc faire un tour à Vasastan, vous ne le regretterez pas! Au plaisir de vous y voir un jour !


Liliane Doumèche-Hall

Solna

publié le 25 août 2009 13:07 par Laurent Ploix

Quelques bon plans:
  1. Le Parc National de Haga qui contient le Pavillon de Gustave III, le château où sont nés Sa Majesté le Roi de Suède et ses soeurs Margareta, Brigitta, Désirée et Christina, le cimetière royal, la foret tropicale où se trouvent les papillons et les oiseaux. (autobus 515)
  2. Le théâtre de Confidence à Ulriksdal, le plus ancien de toute la Suède, Ulriksdals Wärdshus, restaurant fameux mais assez cher.(tél. 08/857016)
  3. Le château de Ulriksdal, magnifique, historique avec une très belle orangerie. (tél. 08/852124)
  4. Aussi le terrain de golf de Ulriksdal (tél. 08/855393)
  5. Le cimetière de Haga Norra qui contient les tombes de nombreuses personnalités suédoises.
  6. Le stade de football de Solna – Råsunda Stadium et sa boutique d’articles de sport. (Solna vägen, tel. 7342490, autobus 509, 505)

Stora Essingen

publié le 25 août 2009 13:04 par Laurent Ploix

AU XVIIIème siècle, Stora Essingen avait une seule maison importante, une auberge (vardshus), que BELLMAN , poète et compositeur, a chanté dans ses poèmes.

L’île a subi plusieurs transformations, mais a toujours gardé son aspect campagnard et ses habitants lui donnent le nom de « village en pleine ville » (landet mitt i stan) car nous ne sommes qu’à 10 minutes en bus du centre. La place, Essingetorget, et ses « plus grandes rues qui y aboutissent, sont le siège des rares magasins : le supermarché
Coop nära, plutôt une superette, cafés-restaurants et pizzérias, salons de coiffure, et j’en passe… 

Plus loin, sur la côte Nord, la « maison des professeurs » (lärarnashus) a un restaurant pour les employés des bureaux des grands édifices du coin, mais c’est ouvert pour tout le monde (les jours de semaine à l’heure du déjeuner). 

Les espaces verts comprennent :
  • Deux petits parcs pour enfants avec balançoires, carrés de sable et plan d’eau (l’été).
  • Le parc sur le faîte de la colline centrale. On y fête l’arrivée du printemps (le 30 Avril) avec un grand feu, de la musique accompagnant le choeur des spectateurs. La vue sur le lac est magnifique.
  • Le parc du pont (broparken) en bordure de l’île et qui fait presque le tour. Il y a une zone où les chiens peuvent être en liberté.

La piste de glace pour bandy est malheureusement fermée car on en a pris un morceau pour construire des maisons d’habitation. Et voilà notre île d'Essinge, île de verdure, pour le repos et la tranquillité. On a de la chance d’y habiter.

Dorita Wahlgren

Kungsholmen

publié le 25 août 2009 11:21 par Laurent Ploix

KUNGSHOLMEN, l’Ile du Roi, fut ainsi nommée par le roi Karl XI (1660-97). Deuxième île par sa taille parmi les 14 îles de Stockholm, située entre Riddarholmen et Drottningholm, elle est habitée par environ 75.000 personnes.

Une grande partie de l’administration de la ville se situe à Kungsholmen, comme l’Hôtel de Ville, le Palais de Justice, l’Administration Départementale, la Police etc. Une des rues les plus prestigieuses est celle de Norr Mälarstrand, représentant le fonctionnalisme ou « Funkis » des années 1920-30 avec comme atouts beaucoup de lumière et de soleil. Les rues et les jardins ont la même largeur. La nature est très présente avec de l’herbe, des fleurs et des arbres entre les immeubles.

Norr Mälarstrand fait partie des 4 kilomètres de parcs comptant à partir des jardins de l’Hôtel de Ville via Rålambshovsparken (avec ses terrains de boule, jeux de balles et amphi-théâtre), Smedsuddsbadet (avec sa plage de sable), Fredhäll, Stadshagen, Kungsholmsstrand et le lac de Klara. L’avenue longe les rives du Lac Mälaren, le troisième plus grand lac des 96.000 lacs de Suède, comptant 1.140 Km2. On y trouve surtout du saumon l’été et de la truite saumonée à l’automne et au printemps. Tout le long de ses rives, il y a de très belles promenades à faire.

L’été vous pouvez y voir des baigneurs matinaux profitant de la propreté et la fraîcheur de l’eau avant que les pelouses ne soient occupées par des pique-niqueurs.

Au loin, vous pouvez admirer le pont le plus long des 53 ponts de Stockholm, celui de Västerbron, 602 m reliant les îles de Södermalm et Kungsholmen. L’autobus no. 3 traverse toute l’île de l’est à l’ouest, en passant devant l’Hôtel de Ville, construit entre 1911-1923 dans une architecture de style romantisme national et de style baroque italien et byzantin. Ici réside le centre politique de Stockholm avec son Conseil d’Administration ainsi que ses institutions administratives. Mais sans doute, son banquet du Prix Nobel, ayant lieu chaque année le 10 décembre, est le plus réputé.

Hantverkargatan (la Rue des Artisans), offre une variation de magasins innombrables ainsi que dans les rues transversales. Ci-dessous je vous recommande : 

A la hauteur du Palais de Justice (Scheelegatan) Hantverkargatan et Norr Mälarstrand se réunissent dans un jardin, au milieu de deux rues parallèles, nommé Kungsholmstorg avec ses banques, pharmacie, systembolag, ICA et fleuriste. L’été la place est très colorée et animée par son marché de produits agricoles, de fruits et de fleurs.

Quartier Fridhemsplan/St.Eriksgatan

La deuxième rue principale de Kungsholmen, Fleminggatan, n’offre pas grand plaisir des yeux au flâneur. C’est une voie de communication large, droite, uniforme et un peu triste. Ce n’est pas sans raison que cette rue fut nommée « La rue la plus laide de Stockholm ». Mais le bâtiment le plus important est celui de St.Eriks Ögonsjukhus – hôpital spécialisé des maladies des yeux (Pour les urgences appeler tél.: 08/672 31 00)

Ensuite Fleminggatan nous emmène jusqu’à St.Eriksgatan, nommée ainsi d’après le nom St.Erik, le saint patron de Stockholm. Cette rue, au contraire, est très commerçante, groupant des grands supermarchés, comme Daglivs, Pris-Extra, Överskottslagret, ICA et surtout Västermalmsgallerian avec beaucoup de boutiques et
magasins de mode et design, sans oublier Åhléns, une des plus grandes surfaces se trouvant entre St.Eriksgatan et Fridhemsplan.

Ce quartier est le mien depuis près de 45 ans.

Je vous y souhaite la bienvenue.

Irène Lidvall

Bromma

publié le 25 août 2009 11:19 par Laurent Ploix

Ce quartier résidentiel de l’ouest de Stockholm inclut Alvik, Äppelviken, Smedslätten, Stora Mossen, Ålsten, Höglandet et Nockeby.

L’accès dans Bromma est très facile. Le tram « Nockebybanan » est très agréable et nous fait découvrir de jolis quartiers. Chaque petit quartier a sa place « torget » avec quelques magasins (notez que nous avons expressément choisi ces quelques boutiques qui nous ont plu) comme par exemple :

  • Alvik : boutique Witt, club de gym Worldclass, Sats, magasin Ica très bien achalandé, grand tennis Salk, restaurant Sjöpaviljong etc ..
  • Ålsten : Boulangerie Gâteau, Pizzeria, fleuriste, cafétéria Ålsten, épicerie fine Fröken Nilsson, salon d’esthéticienne, Magasinet et Hemtrevligt (boutiques de cadeaux), Marina Ålsten båthamn « Bryggan », petit restaurant ouvert l’été.
  • Åppelviken : magasin de jouets pour petits « Boink », café, fleuriste, papeterie, restaurant Konsumtionsföreningen sur Alviksvägen.
  • Höglandet : fleuriste « Anna in the garden », coiffeur « Salong Weiss » 
  • Nockeby : pizzeria, fleuriste, cordonnier faisant de la couture
Il y a de très belles promenades à faire de Alvik à Nockeby en longeant les berges du lac. Les pistes cyclables sont très bien aménagées. Deux patinoires et un stade sont  installés à Stora Mossen, une piste de luge éclairée et une plage avec mini-golf du côté de Ålsten

L’aéroport de Stockholm-Bromma a ouvert en 1936, et était le premier aéroport en Europe à posséder des pistes revêtues. Son principal avantage sur l'aéroport de Arlanda est sa grande proximité avec le centre ville de Stockholm, situé à seulement neuf kilomètres. Il accueille environ 1,3 millions de passagers par an.

La région de Bromma possède des lacs et des forêts, des petits parcs autour du Åkeshov Castle ainsi que du Ulvsunda Castle. Ängby Camping possède un vaste terrain pour camper dans Stockholm et il est situé près de la grande plage connectant au lac Mälaren.

Le premier ministre de Suède de 1932 à 1946, Per Albin Hansson, social-démocrate, ayant créé l’Etat Providence, a vécu les dernière années de sa vie à Ålsten d’où viennent ces petites maisons du bord de la rue Ålstensgatan. 

Isabelle van Muylders et Véronique Göthberg

Lidingö

publié le 25 août 2009 11:18 par Laurent Ploix

Lidingö (ile de Lidig) est une grande île (30,2 kilomètres carrés) avec une population d’environ 43.000 habitants au nord-est de Stockholm. C’est une commune indépendante. Des vestiges divers témoignent de vie dans l’île dès le 7ème VIIe siècle.

Au XVIIIe siècle, l’Ile se sépara de Djursholm et les divers manoirs se vendirent aux bourgeois de Stockholm. En 1803, on bâtit un ponton entre Djurgården et Larsberg.
Précédemment seul un bac faisait la navette (Ropsten : le rocher d’où on appelait le passeur) et les bateaux à vapeur accostaient un peu partout à la saison estivale.
Au début du XXe siècle se construisirent des agglomérations de villas, ce qui transforma le site rural d’origine (il fallait cependant conserver dans les jardins le plus de nature d’origine possible) en banlieue chic de Stockholm.

En 1925, on construisit un pont entre Ropsten et Torsvik (il reste une partie de ce pont aujourd’hui, pont du train Ropsten- Gashagan.). En 1975 le pont actuel (qui est en réparation en ce moment) fut construit. Lidingö garde de son passé beaucoup d’espaces verts, ce qui est très bon pour la santé comme l’annonce le panneau de bienvenue au milieu du pont.

L’île est très propice à toutes sortes d’activités de plein air :
  • Centre de développement sportif Bosön.
  • Golf Sticklinge (18 trous) Ekholmsnäs (9 trous).
  • Pistes pour le jogging et le ski de fond à Stockby et Grönsta-langäre (réserve naturelle), Kappsta (réserve naturelle également).
  • Equitation : Piste de Langvägen, école d’équitation Stockby AB et Elfviks ridskola.
  • Natation : Breviksbadet, Tagelönddebadet, käppala badet, Sandviksbadet Sodergarsbadet, lac de Kottla.
  • De nombreuses pistes cyclables sillonnent l’île.
Citons également quelques sites intéressants tels que
  • L’auberge de Langvängen (1778) au centre de la réserve naturelle de Langvägen.
  • Le manoir des Elfsvik (1775) la baie des elfes au nord-est de Lidingö. Depuis 1946 Elfvik est régi par la commune, s’y trouvent une salle des fêtes, une ferme florissante et une école d’équitation.
  • L’église de Lidingö (1623)
  • Le musée de Lidingö : musée de terroir
  • L’hôtel de ville (Architecte Stew Samuelson 1974)
  • La salle des mariages dans la salle Raoul Wallenberg contient de nombreux documents sur ce célèbre diplomate, natif de Lidingö, qui sauva de nombreux juifs pendant la Seconde Guerre mondiale.
  • Il y a deux autres monuments à Raoul Wallenberg : 1 monument dans un parc à côté du centre commercial de Lidingö et un sur le site de la maison natale de Raoul Wallenberg à Kappsta (bronze grandeur nature de Ulla et Gustaf Kraitz)
  • Mais c’est surtout le musée de Carl Milles qui est le site de Lidingö le plus connu. Situé sur la Côte d’or de Lidingö tout près du point de Lidingö c’est un superbe jardin en terrasses autours de la maison et des ateliers de Carl Milles, de sa femme et de la soeur de Milles. On peut y admirer les collections d’art accumulées par ce sculpteur élève de Rodin mais surtout des répliques de ses propres oeuvre qui parfois semblent défier la pesanteur. Une galerie pour expositions temporaires a été bâtie en 1999 (architecte Johan Celsing).
Citons également deux événements célèbres

  • Lidingöloppet : la course de Lidingö. En septembre quelques 30.000 personnes participent à ce marathon de 30 km sur terrain naturel (le plus grand au monde).
  • Lidingö runt (régates de Lidingö). Début mai, compétitions de voiles autour de l’île.
A l’opposé de Millesgarden se trouve le Restaurant J situé au terminus du train de Ropsten à Gashaga et où tous les bateaux qui sillonnent l’Archipel nord de Stockholm s’arrêtent à la demande.

Bienvenue à Lidingö
Catherine Bergvall

1-7 of 7