Accueil‎ > ‎

Communauté St Jean

La communauté

Notre Communauté est née dans la lumière du Concile Vatican II en 1975. Elle a été reconnue par l’Eglise catholique en 1986 comme congrégation religieuse de droit diocésain du diocèse d’Autun. Son fondateur est le père Marie-Dominique Philippe, dominicain, décédé le 26 août 2006. Constitués en « Famille Saint Jean », ses membres se regroupent en quatre branches : les frères, les soeurs apostoliques, les soeurs contemplatives et les oblats. Les frères et soeurs sont répartis sur les cinq continents en une cinquantaine de petits prieurés.


Les Frères sont installés à l’ombre du Sanctuaire depuis 1996 et les soeurs depuis 2003. Auprès de la Vierge des Pauvres, les frères et soeurs participent à la vie du Sanctuaire.


Les frères veulent permettre à tous ceux qui le souhaitent de venir se ressourcer auprès de la Vierge des Pauvres: personnes seules pour une retraites, familles, étudiants. La maison est largement ouverte pour l’accueil des jeunes dans le cadre de retraites scolaires, préparation à la première communion, profession de foi et confirmation, étudiants en blocus.

L'esprit de la communauté

Les membres de la Communauté Saint Jean veulent vivre les trois conseils évangéliques enracinés dans les trois alliances révélées dans l'Évangile de Saint Jean :

L'alliance avec Jésus dans l'Eucharistie, source d'unité entre l'adoration silencieuse et l'office liturgique. Cette liturgie veut être le plus proche possible de la liturgie monastique, mais sa célébration est allégée à cause des exigences de la vie apostolique et pour que soit donné plus de temps à l'oraison silencieuse en commun. 

L'alliance avec Marie, mère et gardienne de la croissance de la foi, de l'espérance et de l'amour, et, comme telle, milieu divin de la vie contemplative. Cette alliance avec Marie - le disciple la prit chez lui (Jn 19,27) - est fondement de l'unité de charité fraternelle vécue dans la vie commune.

L'alliance avec Pierre, en la personne du Saint-Père, dans une obéissance filiale au successeur de Pierre et aux évêques, afin de vivre fidèlement et profondément de la tradition vivante de l'Église.

La Famille Saint Jean

C'est l'esprit de la famille de Saint Jean qui unit profondément tous ses membres. Mais il existe dans cette famille des manières différentes de vivre de la paternité de Saint Jean, tout en préservant l'unité de cœur et d'âme qui caractérisait les premières communautés chrétiennes (cf. Actes 4,32).


Les frères

Après un temps de noviciat et de formation (sept ans), durant lequel ils s'efforcent d'entrer pleinement dans l'esprit de la famille de Saint Jean, les Frères vivent en petites communautés (des prieurés).

L'activité apostolique de ces prieurés cherche à être le rayonnement de la vie contemplative et religieuse des Frères. C'est pourquoi leur premier rôle est d'être des oasis spirituelles d'accueil, de recherche et de communication de la vérité. 

Les sœurs contemplatives

Plus particulièrement "cachées en Dieu" par Marie et en elle, les Sœurs contemplatives sont, au cœur de la famille de Saint Jean, gardiennes de sa ferveur contemplative. Vivre de l'attraction du Père de manière ultime exige d'elles une charité fraternelle silencieuse mais joyeuse - témoignent de la victoire de l'amour donnée par Jésus à tous les hommes - et un travail toujours ordonné à l'eucharistie. 


Les sœurs apostoliques

Les Sœurs apostoliques témoignent de manière spéciale du lien entre la ferveur de la charité fraternelle et une présence apostolique. Elles cherchent à avoir une vie liturgique qui, avec une certaine beauté, puisse aider les fidèles à prier et à découvrir la présence de Marie au milieu d'eux. Elles coopèrent à la vie apostolique des Frères, servant la Communauté et l'Église. 

Les laïcs

La paternité de Saint Jean s'étend également aux chrétiens vivant dans le monde. Tous, nous voulons, à la suite de saint Jean, vivre plus intensément notre lien de foi, d'espérance et d'amour avec le Christ.