Bienvenue,

Vous trouverez sur ce site des informations générales sur mes recherches ethnologiques passées et en cours. 

Après une maîtrise en sinologie à l'Institut National des Langues et Civilisations Orientale (1994), j'ai suivi une formation en ethnologie à l'Université de Paris X - Nanterre jusqu’à ma thèse de doctorat pour laquelle j’ai reçu la mention très honorable avec les félicitations du jury à l’unanimité (2005).

C'est tout d'abord sous la direction de Philippe Sagant que je me suis consacré à l'étude des sociétés des confins sino-tibétains, et tout particulièrement à la société des Drung (appelés Dulong en Chine), riverains de la source la plus orientale de l'Irraouaddi, à la frontière du Tibet et de la Birmanie (Myanmar).

Je me suis alors engagé dans une recherche doctorale dont Fernand  Meyer a assuré la direction, pour mener plus loin ce projet de connaissance des Drung et de cette région où Chine, Tibet et Birmanie se rencontrent. En menant des enquêtes de terrain d'une durée totale de 18 mois répartis entre 1998 et 2003, je me suis efforcé de comprendre en profondeur les champs divers de la politique, de la parenté et de la religion chez les Drung. Cette approche monographique m'a donné les moyens de traiter des transformations historiques qui ont pu affecter ces divers champs, et de saisir de manière globale comment les Drung se pensent au regard de leurs voisins et trouvent leur place dans ce contexte multi-ethnique.

Chargé de recherche au CNRS depuis 2009 (Centre d'études himalayennes), mes recherches s'orientent vers une meilleure connaissance des Drung et en particulier des faits religieux (chamanisme, conversion au christianisme), en même temps que vers une saisie comparative de la région des confins sino-tibétains (construction des identités, systèmes de parenté). L'axe de recherche que je développe actuellement concerne le processus de patrimonialisation dont cette région et ses populations sont l'objet.


Dernière mise à jour: janvier 2011