« Seigneur, que je marche, que je monte, par les sommets. »

 « C’était une semaine hors catégorie, on a vécu une semaine dans une carte postale » partageait une participante à la fin de la retraite « SpiritAltitude 2016 ». 

La carte postale ?  Soleil magnifique, grand beau tous les jours, montagnes blanches et rochers se détachant dans un superbe ciel bleu, neige à volonté et ascension en montagnes chaque jour c’était le côté montagnes, nature et sortie… Côté intérieur, refuge et prière, on peut noter : l’accueil des chanoines du Grand St-Bernard, la rencontre de leur novices, la prière personnelle et collective à la crypte, la qualité de l’hospitalité pour que nous soyons comme chez nous.  « Quel chemin pour ma vie ? », au cours de cette semaine nous l’avons découvert à travers la trace à suivre en montagne, la beauté de la création, la qualité de l’accueil et des échanges, la profondeur de la prière.

« J’ai appris la confiance » témoignait un autre.  La confiance qui nous a été partagée si simplement par André et les autres novices de la congrégation du Grand Saint-Bernard.  Nous avons appris la confiance dans et par le groupe, cette cordée pour les sorties mais aussi pour vivre en Eglise, en communauté une retraite profonde, où chacun est membre du corps du Christ.  Nous avons appris la confiance dans l’effort, on peut l’appeler persévérance.  « J’étais content de mon effort dans la randonnée, ça m’a ouvert sur cette part de moi. »  La confiance, elle nous a ouvert des horizons, celui des lendemains, celui des paysages et des sommets découverts et redécouverts à chaque changement de positionnement comme dans la vie spirituelle, sur les horizons que m’ouvrent le Seigneur.

Cette semaine a été celle du cœur à cœur avec Dieu, le temps pour se poser près du Seigneur.  Ce qu’il a semé et déposé dans le cœur de chacun, vous ne le lirez pas ici…  Passer au col du Grand St-Bernard était un passage, un trekking au désert blanc, pour revenir dans la pleine enrichi, posé, plus proche de Dieu, plus ajusté.  La prière qui nous a tous conduit était celle du pèlerin de la montagne… pèlerin de la vie en route avec Dieu : « Seigneur, que je marche, que je monte, par les sommets. »