conférence à la sorbonne le 15 mai 2009

EXCLUSION DES BAHA'IS
DES UNIVERSITES EN IRAN

comment le gouvernement iranien poursuit

la ségrégation culturelle de la communauté bahá’íe

Le refus d’accès à l’éducation équivaut à un refus du droit d’exister en tant qu’être humain libre et productif. Sans éducation, l’individu est condamné à la prison de sa propre ignorance.

Depuis 1979 le gouvernement iranien volontairement et systématiquement prive les étudiants bahá’ís de l’éducation universitaire qu’il est pourtant en mesure de leur fournir. Ces persécutions rentrent dans une stratégie de ségrégation culturelle au seul motif de leurs convictions religieuses.

Depuis 2006, le gouvernement iranien, sous la pression internationale, feint de donner des signes d’ouverture qui ne sont que des manœuvres pour masquer cette discrimination qui continue à perdurer.

Plus d’infos : www.bahai.fr/interditsdapprendre

 

La LDH Sorbonne vous invite à une conférence-débat

Vendredi 15 mai à 19h00

Centre Panthéon – Amphi 1

12, place du Panthéon – Paris 5e

avec

Karim LAHIDJI             Président de la LDH iranienne, Vice-président de la FIDH

Saeed PAIVANDI        Maître de conférences à l’Université Paris VIII, spécialiste du système éducatif iranien

Foad SABERAN          Psychiatre, membre de la communauté bahá’íe française

La lettre ouverte « Nous avons honte ! » du 4 février 2009 – signée par plus de 250 intellectuels iraniens à travers le monde – sera présentée pendant la conférence.

Chahla CHAFIQ     Sociologue et écrivaine, signataire de la lettre ouverte « Nous avons honte ! »

Texte de la lettre : www.we-are-ashamed.com

La conférence sera précédée par un court film sur la situation des étudiants bahá’ís en Iran et sera animée par

Marc KRAVETZ          Journaliste à France Culture

 

 


Ligue des droits de l'Homme

Section LDH Sorbonne


Avec le soutien du

Manifeste des libertés

www.manifeste.org

LDH Sorbonne    Université Paris I

17, rue de la Sorbonne – F-75231  PARIS CEDEX 05

email : ldh-sorbonne@ldh-france.org ; tél : 01 74 621 621