2 oct 2014 : Les nouvelles architectures logicielles (lambda architecture) ou le cloud

Notes de Bruno Seznec

Le but de cet exposé est d'introduire et donner les grands principes sur deux modèles
 d'architecture de SI :
 les lamba architectures et le reactive manifesto

Ref.

http://lambda-architecture.net/
http://www.reactivemanifesto.org/
et chapitre un du livre BigData chez Manning qui explique aussi l'essor du NoSql :
http://manning.com/marz/BDmeapch1.pdf

Nous allons évoquer trois aspects :
1) l'expérience utilisateur, les sites Web.
Tout est dans la différence entre voyages-sncf.com et Capitaine Train.
Temps de chargement des pages, affichage sur tablette et smartphone, le second site est nativement conçu dans les règles du reactive manifesto.
Toujours sur la partie "front-end", la notion de Single Page Application apparait. Voir les pages FB ou LinkedIn qui se mettent à jour sans rechargement complet, mais seulement l'affichage d'un libellé "nouvelles actualités".

2) en back-office, c'est le passage de gros calculs batchs répartis (Hadoop et son algorithme Map/Reduce) vers des traitements au fil de l'eau (streaming) quasi temps réel.
Par exemple chez Google c'est intervenu vers 2005, avant il y avait une mise à jour tous les mois ou 2 mois de l'index du moteur et c'était la "Google dance" : le référencement de votre site pouvait être fortement perturbé. Après 2005, l'index est mis à jour au fil de l'eau suivant la fréquence de modification de votre site, on remarque par exemple que les sites d'informations sont vite indexés.
Dans cet ordre d'idée d’instantanéité vs Batch, il faut utiliser le service BiqQuery de Google qui permet de lancer des requêtes SQL-Like sur des gros volumes de données en quelques secondes. Service issu du papier de recherche Dremel de Google

3) le cloud, permet de provisionner des machines virtuelles très facilement, voir les démos de Google Compute Platform où en 30 s on peut lancer une centaine de machines virtuelles (VM) pour effectuer des traitements en parallèle. C'est le principe du scaling out, passage à l'échelle horizontale contre celui de scaling in où l'on ajoute de plus grosses machines (plus de RAM ou plus de CPU/coeurs).

Ces différents points amènent à la déclinaison des quatre principes du Reactive Manifesto :
Responsive : les temps de réponse du site sont rapides et ne sont pas dégradés par un pic de trafic
Elastic : le système absorbe la charge en augmentant le nombre de serveurs (virtuels) du système. Cet accroissement est automatique (cloud).
Message Driven : L'architecture logicielle est le découpage en service unitaire communicant en asynchrone par échange de message. Cela rejoint la SOA.
Resilient : le système est capable de se reconfigurer en cas de panne sur une des VM.

Un exemple de tel système voir le prototype avec 7 Raspberry Pi en parallèle qui implémente un serveur Web ecommerce, avec une charge possible de 200 clients en simultané.
Voir photo.

Lien de Philippe Ameline

La revue DSIH qui contient le papier sur les Big Data dont Philippe parlait est publiée : http://www.wobook.com/WBXb7Pf4AQ1A
Lire pages 54 et 55.

Liens de Sylvie Dalbin

Comment combattre la "Mise en nombres du réel et gouvernementalités contemporaines: la gouvernementalité algorithmique" ?
Le sujet de recherche de cette (jeune) chercheuse (belge) en philosophie du droit: Antoinette Rouvroy.
Belge donc avec l'humour en plus !

Elle sera à Paris ce mardi 7 octobre avec Bernard Stiegler pour en parler, à 17h, salle Triangle du centre Pompidou : 
http://arsindustrialis.org/le-r%C3%A9gime-de-v%C3%A9rit%C3%A9-num%C3%A9rique-de-la-gouvernementalit%C3%A9-algorithmique-de-fait-au-nouvel-%C3%A9tat-de-droit (diffusion également en streaming)

Et dans la même veine, Sylvie conseille chaudement, les Entretiens du Nouveau Monde Industriel, les 5 et 6 décembre 2014 au centre Pompidou à Paris - http://enmi-conf.org/wp/enmi14/

Comments