Image de la partition système - Réalisation
2 de 3
Il s'agit de la réalisation d'une image de sauvegarde de la partition système (contenant donc l'O.S. c'est à dire Windows) et non pas de la sauvegarde de données (= vos fichiers).
Seule une image de la partition système permet de retrouver un Windows "parfaitement fonctionnel" avec tous vos paramétrages et logiciels persos, après un crash irrécupérable, en effectuant une restauration de l'image sauvegardée.
Voici le pas à pas pour réaliser une image (sauvegarde) de la partition système avec le gratuiciel (à trouver et télécharger avec Google): "EaseUS Todo Backup free".

Préalables.
Il convient au préalable de créer un dossier pour recevoir cette sauvegarde, dossier qui pourra s'appeler "Sauvegarde" (où vais-je trouver tout ça !!) et qui devra être impérativement situé sur un autre disque dur que le disque dur principal (c'est à dire le n°1 situé dans l'ordinateur).
En effet, il ne servirait à rien de mettre ce dossier sur une autre partition du même disque dur contenant la partition système, puisque, en cas de crash matériel de ce disque dur, plus aucune partition n'en sera accessible.
Il faut donc mettre le dossier contenant le gros fichier de sauvegarde sur un autre disque dur, amovible ou non. En sachant que le fichier de sauvegarde va "peser" quasiment aussi lourd en Gigaoctets que la partition système elle-même (le taux de compression doit rester faible).
Prévoir, par conséquent, largement la place nécessaire (au moins 150 Giga de libres) sur le support destiné à recevoir les sauvegardes. J'écris les sauvegardes car la sauvegarde initiale devra obligatoirement être complétée ensuite et périodiquement par des sauvegardes incrémentielles ou des mises à jour périodiques.
La prudence conseille de réaliser une sauvegarde nouvelle complète tous les mois et/ou chaque fois que des modifications importantes ont été apportées à la configuration de l'ordinateur, et de réaliser des sauvegardes incrémentielles systématiquement toutes les semaines environ.
Bien sur, pour ne pas faire gonfler anormalement le dossier de sauvegarde, il faudra au fur et à mesure effacer les fichiers les plus anciens.
L'expérience montre qu'il vaut mieux garder les deux dernières sauvegarde complètes et les incrementielles de la dernière complète réalisée.


MANIP (après téléchargement et installation du gratuiciel d'EaseUS)

Ouvrir le logiciel Todo Backup et clic dans "Backup" sur "Sauvegarde du système"
Dans la nouvelle fenêtre, vous constatez que la partition Système (C: NTFS) et la Partition cachée de Recovery sont déjà sélectionnées en jaune sous le titre Partition.
 
En bas, se trouve la fenêtre de "Destination" de votre future sauvegarde. Clic, à l'extrémité droite de cette ligne, sur la petite icone jaune d'un fichier, qui ouvre le chemin de votre ordinateur vous permettant d'accéder à votre fameux fichier "Sauvegarde" préalablement créé et de le sélectionner. Puis clic OK. Ce qui vous fait revenir à la page principale. Toujours à l'extrémité de la ligne "Destination", clic sur le petit triangle noir pour bien vérifier que le bon dossier est sélectionné pour cette sauvegarde qui va être effectuée.
Clic, tout en bas à droite, sur le bouton "Procéder" qui lance la procédure en affichant une nouvelle page où vous pourrez suivre la progression de la sauvegarde. Compter 10 à 20 minutes.
 
Il faut bien comprendre que, pour pouvoir utiliser, après un crash de votre disque dur, la sauvegarde ainsi créée, il vous faut impérativement un disque de secours pour démarrer votre ordinateur et lui permettre ensuite d'utiliser cette sauvegarde. En effet, en cas de crash du disque dur principal de votre ordinateur, vous n'aurez plus accès à ce disque dur, c'est à dire au "cerveau" de votre ordinateur qui présentera un EEG plat... Il faut donc fournir à votre machine un "cerveau de rechange" provisoire qui assumera, le temps de la réanimation, les fonctions vitales essentielles ,et permettra, seul, la transfusion de la "mémoire", de la souvenance ante-mortem de ce qu'était votre ordinateur avant l'accident, c'est à dire de votre fichier de sauvegarde, depuis votre DD amovible de sécurité sur lequel il attendait sagement son heure de réveil, vers la partition système de votre ordinateur moribond. C'est cette réanimation ad vitam qui sera décrite dans la troisième et dernière partie de ce tryptique réanimatoire.