Luffa cylindrica

Le nom de genre Luffa est issu d’un nom arabe égyptien désignant plusieurs cucurbitacées.
Le luffa cylindricasynonyme : Luffa aegyptiaca ou courge du hammam, est une liane égyptienne de la famille des Cucurbitaceae, comme les melons et la gourde.
Description : cette liane rampante ou grimpante de plusieurs mètres est munie de vrilles.
Les feuilles sont larges, légèrement lobées. Les fleurs jaunes sont monoïques. Les fruits sont lisses légèrement côtelés, longs de 20 à 40 cm et 5 à 10 cm de diamètre.







Culture dans un sol léger, frais et riche en humus, à exposition ensoleillée et abritée .
Les graines récoltées sur des fruits venus à maturité sont semées en avril en poquet dans un godet, à une température de 20°C. Lorsque les plantules ont 4 ou 5 feuilles on n’en garde qu’une seule par pot. Les plants sont mis en place vers la mi-mai à une distance de 1 m en tous sens près d’un grillage.

Récolte
: 3 mois après le semis, les jeunes fruits tendres se récoltent au fur et à mesure de leur développement et des besoins. Ils se consomment cuits à la façon des courgettes.

Utilisation : On peut aussi les cultiver pour la fibre. Dans ce cas la récolte se fait le plus tard possible avant les gelées. Pour obtenir la fibre, les fruits sont mis à sécher, puis rouis en les immergeant dans l’eau.  Après quelques jours, il faut débarrasser la fibre de la pourriture et la sécher dans un local hors gel.










Les fibres servent à faire des gants de crin pour l'exfoliation de la peau.  La meilleur qualité provient d’Egypte ou l’éponge est généralement utilisée dans les salons d’esthétique, les spas et les établissements de santé.
Au Brésil, cette plante est cultivée à grande échelle pour remplacer le polystyrène des emballages qui ont alors l’avantage d’être biodégradables. Le squelette du fruit est aussi utilisé pour l’isolation thermique.
On s'en sert aussi comme éponges à récurer.
Compte tenu de son excellent pouvoir de rétention d'eau, les fibres entrent dans la confection de textiles absorbants (serviettes de toilettes), c'est pourquoi le luffa est connu sous les noms de courge éponge, éponge végétale, courge torchon.
 




Il est raconté que l’éponge végétale fut donnée aux mortels par Aphrodite, déesse de la beauté. Elle transforma en courge le berger Lufos qui l’avait surprise dans son bain.