Ils ont participé aux journées du cinéma Indien et Bollywood !


Ujjwala Joglekar, Linguiste, Universitaire
Ujjwala Joglekar est directrice du département des langues étrangères à l'Université de Pune en Inde. Son département de français à l'université de Pune s'est occupé de la traduction des sous-titres du film Pyaasa (l'Assoiffé), projeté lors du festival du cinéma indien en 2016 à Montpellier. Le public à Montpellier a eu l’occasion de rencontrer et d'écouter Mme. Joglekar lors d'une table ronde organisée pour ce festival du cinéma indien.


Kusum Aggarwal, Chercheur, Universitaire
              

Kusum Aggarwal a étudié à la Jawaharlal Nehru University de Delhi et à l’Université de la Sorbonne-Paris IV. Elle est actuellement professeur de français et de littérature française au Département des Etudes Germaniques et Romanes de l’University of Delhi, spécialisée dans les écrits français en Afrique Sub-saharienne, le débat africain et la relation entre la littérature et la science.


VIJAY SINGH, écrivain, cinéaste et scénariste indien

Après avoir étudié l'Histoire à New Delhi, il poursuit ses études en France et entreprend un doctorat à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris. 

Après avoir écrit et mis en scène une pièce de théâtre, En Attendant Beckett par Godot (1976), il a réalisé Jaya, Fille du Gange, son premier long-métrage, qui a été sélectionné en compétition officielle au Festival des Films du Monde à Montréal.
One Dollar Curry, son deuxième long métrage très bien accueillie par la presse et le public également, est sorti en France, en Inde et en Angleterre.

Il est venu à Montpellier présenter son documentaire : India by Song….. Histoire, extraits spectaculaires de chansons bollywoodiennes, témoignages vivants et belles images de l'Inde d'aujourd'hui


RAJKUMAR
BHAN
, réalisateur du film'Le petit peintre du Rajasthan’’

Rajkumar Bhan est réalisateur, scénariste et producteur indien. Il a réalisé le film ‘’Le petit peintre du Rajasthan’’, une comédie dramatique sortie début Janvier 2007 en France.




ZEENAT SALEH, auteur du livre "Les cinémas de l'inde : les années 2000"

Zeenat Saleh est Maître de Conférences à l'Université de Franche-Comté Besançon. Elle est secrétaire de la Société d’Études et de Recherches sur le Cinéma Anglophone (SERCIA) depuis sa fondation en 93. Elle a publié de nombreuses publications sur le cinéma américain et britannique ainsi qu'un volume de CinémAction sur les cinémas de l'Inde au XXIe siècle.




MARTINE VAN WOERKENS

Anthropologue, spécialisée dans l'anthropologie religieuse de l'Inde. Ingénieur de recherche, École pratique des hautes études.

Martine van Woerkens nous fait découvrir la réalité du féminisme indien à travers les récits de vie dune dizaine de femmes qui ont combattu pour plus de libertés. De lépouse dévouée, dans lInde du XIXe siècle, qui, suprême transgression, apprend à lire et à écrire jusquà la reine des bandits Phoolan Devi, chef de bande, devenue députée, en passant par des figures politiques de premier plan comme Indira Gandhi ou Kamaladevi Chattopadhyaya, on découvre que le féminisme indien nest pas une timide version de celui que nous connaissons en Occident. Bien plutôt, il se présente au fil de ces pages comme une flamboyante épopée, placé sous légide de ce slogan : "Nous, femmes de lInde, nous ne sommes pas des fleurs. Nous sommes des étincelles de feu".


Claude Chastagner

Ce professeur de civilisation américaine est spécialiste de culture populaire, de musique en particulier. Il est l'auteur d'une thèse de doctorat sur le fonctionnement rituel, sacrificiel de la musique rock. Il a depuis publié de nombreux articles sur les différents styles musicaux anglo-américains et dirigé plusieurs numéros spéciaux de revues (RFEA, Cahiers Edouardiens et Victoriens).

Il est l’auteur de La Loi du rock : ambivalence et sacrifice dans la musique populaire anglo-américaine et de The American Dream, American Popular Music et de nombreuses traductions (Tennessee Williams, Avishai Margalit, Ian Buruma, Gil Bailie...)


Judith Misrahi Barak


Judith Misrahi-Barak est Maître de conférence (HDR) à l’université Paul-Valéry — Montpellier 3, au Département d'Etudes Anglophones, où elle enseigne l’anglais et les littératures anglophones. Elle est membre de l’équipe de recherche EMMA (Etudes Montpelliéraines du Monde Anglophone). Elle a publié de nombreux articles sur les littératures postcoloniales anglophones, les écrivains caribéens et indo-caribéens, ainsi que des chapitres dans des ouvrages collectifs. Elle a organisé de nombreux colloques internationaux avec la participation d'écrivains. Après avoir assumé pendant des années la coordination Erasmus pour le département d’Etudes Anglophones elle est maintenant Responsable des Programmes Anglophones pour l’université Paul-Valéry. Elle dirige la série PoCoPages dans la collection « Horizons anglophones » aux Presses universitaires de la Méditerranée.