« Si vous croyez comprendre ce Contec'est que vous ne le comprenez pas. »
_________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________


 
  Lettre du réalisateur 

Yannik Ruault, auteur réalisateur.


« Si vous croyez comprendre la physique quantique, c’est que vous ne la comprenez pas ».

Richard Phillips Feynman

PHYSICIEN Pionnier de la physique quantique.

Je tiens à faire avec SNOWGLOBES un Conte contemporain et réaliste pour donner le plus de crédibilité à une histoire incroyable.

Ce film nous raconte l’histoire de trois personnages, trois solitudes, un homme, Doc, une jeune femme, PhD, et un enfant, qui apprennent à s’apprivoiser puis à s’aimer, dans le monde bien étrange de l’univers quantique ; et c’est sans compter sur l’intervention de Qubits-1(1), une bien curieuse intelligence artificielle !


(1) En informatique quantique, un qubit ou qu-bit (quantum + bit) est l'état quantique qui représente la plus petite unité de stockage d'information quantique. C'est l'analogue quantique du bit.

L’idée de ce film est née d'une période de ma vie durant laquelle j’ai ressenti intimement l’immatérialité de l’existant. J’ai essayé de traiter de cet état dans lequel tout semble être et ne pas être à la fois. Je me suis rappelé l'expérience de pensée du Chat de Schrödinger, vivant et mort à la fois, illustrant la physique quantique.

La physique quantique est une science fondamentale, bien que des prolongations existent dans ses applications. Aborder ce thème peut paraître élitiste mais cette science nous offre une nouvelle façon de voir le Monde, un changement de paradigme, qui participe de la nécessité plus large de réinventer notre société bouleversée par les progrès de la technologie. Ce film aborde aussi les thèmes de la recherche génétique et de l’intelligence artificielle, thèmes qui font débat aujourd’hui et qui participent de notre avenir.

« Puisque notre humanité est dépassée par la technique, qu'en est-il de notre amour ? »

Sweetheart

Extrait d'un dialogue du film.

Ce film nous parle d'amour, de la perte de l’être aimé, de la naissance d'un amour, de l’amour paternel et de l’éternité de l'amour, autant de sujets intemporels. Comme dans mon premier long métrage, le personnage principal perd la personne qu'il aime le plus au monde. Mais si dans ABRAHADABRA le personnage principal surmonte cette épreuve par le déni et le rêve, dans ce film le personnage principal reste ancré dans la réalité, une réalité tout aussi étrange qu’un rêve : la réalité quantique.

« La liberté de réfléchir librement est essentielle ; Elle donne l’ouverture d’esprit et permet la poursuite de projets ambitieux. Ce qui manque dans le système actuel c’est suffisamment de confiance et de temps. Des laboratoires extrêmement féconds qui donnaient de nombreux prix Nobel, ont été fermés car les actionnaires ne trouvaient pas de rentabilité à court terme dans des recherches basées sur la curiosité pure. Voilà le côté pervers d’un système bâti sur la loi du profit et qui ne reconnaît pas l’existence de biens gratuits qui représentent la grandeur d’une société. »

Serge Haroche

PRIX NOBEL 2012.

Le personnage de PhD met en avant la figure féminine dans un domaine encore majoritairement masculin. Ce film traite de l’engagement du Chercheur, entièrement voué à la Science, ses doutes, ses contraintes et sa relation avec la technologie, incarnée par l’intelligence artificielle

Qubits-1. La découverte que PhD va faire peut lui valoir un Prix Nobel mais est-ce la seule conséquence ?


« L’intelligence artificielle n’est pas seulement le prochain raz de marée de l’informatique, c’est aussi le prochain tournant majeur dans l’histoire de l’humanité ».

Brian Krzanich

PDG D’INTEL.

Nous avons conscience que l'intelligence artificielle prend une part de plus en plus importante dans notre société et que presque tous les domaines de l'activité humaine sont concernés. Peut-être que cela changera notre relation au Monde, à l'Autre ?

L'intelligence artificielle est un sujet présent au Cinéma : “2001 l'Odyssée de l'Espace” de Stanley Kubrick, “A.I.” de Steven Spielberg, “Her” de Spike Jonze... Pour écrire le personnage de Qubits-1 je me suis inspiré de ce qui existe sur Internet et les réseaux sociaux. Qubits-1 développe une relation avec PhD (l'étudiante) alliant l'extrême performance professionnelle, l'immixtion dans la vie intime et le prosélytisme commercial. Je trouve ce mélange intéressant car il crée une relation déroutante, transgressive et peut-être nouvelle.


« Anyway, le monde s'arrange toujours pour replonger dans la guerre. Si l'on pouvait dès la naissance nous extirper le gène de la violence ce serait pas mal. »

Sweetheart

Extrait d'un dialogue du film.


Ce film propose une solution naïve pour la paix dans le monde : enlever le gène de la violence. Si l’idée est enfantine, elle invite à réfléchir sur l’action de la science pour la paix. Ce film évoque le dilemme du Scientifique œuvrant pour la connaissance et le bien de l'humanité mais incapable de prendre la pleine mesure des conséquences de ses découvertes.

« Si la tranquillité de l’eau permet de refléter toute chose, que ne peut la tranquillité de l’esprit. »

Tchouang- tseu

Penseur chinois du IVe siècle av. J-C.

À travers mes films, leurs thématiques mais aussi l’esprit qui les anime, je souhaite contribuer à la paix comme un peintre qui offre sur la toile une tranquillité essentielle et propice. Je soutiens le Mouvement de la paix (2).

(2) Le Mouvement de la paix est une organisation pacifiste française qui s'inscrit dans la promotion de la culture de Paix initiée par l’ONU. Elle a été créée au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale par de grands courants de la Résistance, notamment ceux d'inspiration communiste, chrétienne ou de libres penseurs.