1.09.2 & Aimeri (ou Aimeric XI) de Rochechouart

IX.2° vicomte de Rochechouart, seigneur de Saint-Germain et seigneur d’Availles & 14 septembre 1298 IX.2° Garmasie ou Germasie, fille de IX)Hélie-Rudel I & Yolande de Lusignan

Armes de la maison de Rochechouart :

Fascé ondé d’argent et de gueules de six pièces.






.../... Il épouse Germasie de Pons - sans postérité fils du précédent

2° GARMASIE OU GERMASIE DE PONS, NOMMEE AUSSI DALMAYSE DE PONS qui fut mariée, par contrat passé à Bergerac, dans la maison des frères mineurs, le mardi après la fête de l’exaltation de la Sainte Croix (14 septembre) 1298, avec Ameri, vicomte de Rochechouart. Sa dot fut réglée à 300 livres de rente, monnaie du Périgord, et à 2000 livres une fois payées, dont se rendirent cautions Guillaume Aramond de Saint Dizier, Guillaume de Domme, Bertrand de Feletz, Guillaume de la Petronie, chevaliers, Bernard de Comborn, Gautier Prévôt, Bertrand Amanieu, Gautier de Campsegret et Jean de Vilote, donzels, en présence de Pierre de Valbeon, d’Hélie (de Talleyrand), seigneur de Chalais, chevaliers, et de plusieurs autres chevaliers et seigneurs ;


Rochechouart (occitan : Rechoard) est une commune française, située dans le département de la Haute-Vienne et la région Limousin.


Étymologie du nom

Le nom de la ville est formé de deux éléments d’origine latine ultérieurement francisés :

* Roca qui désigne un éperon rocheux, site naturellement défensif, * Cavardus du nom du seigneur qui a aménagé la place fortifiée aux environs de l’an 1000

Il ne faut pas voir d’analogie (Roche-choir) avec la météorite de Rochechouart, tombée il y a 214 millions d’années, mais seulement découverte en 1967.

Dans la région, le nom de la ville est prononcé « Rochouart ».

La Maison de Limoges-Rochechouart

est la famille la plus ancienne de France après la Maison royale[1]. Cette puissante dynastie d’époque carolingienne remonte à Foucher, fidèle de Charles II le Chauve, qui devint vicomte de Limoges en l’an 876. Ses descendants, Limoges, Rochechouart, Mortemart et de Brosse régnèrent durant plusieurs siècles sur le Limousin et servirent la France (hommes politiques, armée, fonction publique...) à travers ses différents régimes.

.../...

A la Cour du Roi-Soleil

Mme de Montespan Mme de Montespan

Ami d’enfance de Louis XIII, Gabriel de Rochechouart de Mortemart (1600-1675) l’accompagna dans ses diverses expéditions. Il fut fait premier gentilhomme de la chambre du roi en 1630 et chevalier des ordres du roi en 1633. Louis XIV l’éleva en 1663 au titre de Duc de Mortemart, Prince de Tonnay-Charente et Pair de France, et le nomma gouverneur de Paris et de l’Île de France en 1669. Trois de ses enfants occupèrent les plus hautes places à la Cour du Roi-Soleil : Louis-Victor (1636-1688), appelé Duc de Vivonne, fut Maréchal de France et vice-roi de Sicile ; Gabrielle (1645-1704), dite reine des abbesses, fut une personnalité très influente de la communauté intellectuelle du XVIIe siècle, qui traduisit avec Racine Le Banquet de Platon ; Françoise-Athénaïs (1640-1705), dite Madame de Montespan, fut de 1667 à 1680 la favorite de Louis XIV. C’est sous l’influence de la Marquise, éprise de luxe, de magnificence et de bel esprit, que le monarque mena un règne fastueux et majestueux. Ils eurent ensemble sept enfants. Le roi souhaitait que ces derniers montent sur le trône en cas d’extinction de sa descendance (son arrière-petit-fils Louis, le futur Louis XV, était alors son unique héritier). Dans son testament, le monarque désigna le Duc du Maine et le Comte de Toulouse, comme les régents de son jeune successeur. Après la mort du Roi-Soleil, les fils de la Montespan furent cependant écartés par le Duc d’Orléans, qui avait épousé par ailleurs Mademoiselle de Blois, l’une des filles de Louis XIV et d’Athénaïs de Rochechouart. De la sorte que cette dernière est l’arrière-grand-mère de Louis-Philippe Ier, roi des Français. Au XVIIIe siècle, la Maison de Rochechouart occupa une place de premier plan à la Cour. Jusqu’à la Révolution, elle donna huit généraux à l’armée française, dont l’un d’entre eux, Jean-Louis, était appelé à devenir Maréchal lorsqu’il mourut subitement en 1777. Trois furent décorés de l’Ordre du Saint-Esprit. Le Cardinal de Rochechouart, évêque de Laon, fut quant à lui le second pair ecclésiastique du royaume et un personnage très influent au Vatican. Grand aumônier de la reine, il assista en 1775 au sacre de Louis XVI en qualité de Pair du royaume. Cette position privilégiée à la Cour des rois de France plaça la Maison de Rochechouart dans une situation délicate sous la Révolution.

Histoire

La ville se situe dans l’emprise d’un cratère météoritique, formé il y a environ 214 millions d’années, l’Astroblème de Rochechouart-Chassenon.

Histoire des vicomtes de Rochechouart

Les vicomtes de Rochechouart ont régné 800 ans sur le château. On peut citer parmi eux :

* Aymeric Ier, qui a vécu vers 990, est l’ancêtre de la dynastie.

* Aymeric IV participa à la première croisade au côtés de Godefroy de Bouillon

* Aymeric VI 1170-1230 fut celui qui fit bâtir le château actuel, dont il reste le donjon et le châtelet d’entrée. En 1205, son épouse Alix ayant été accusée d’adultère par l’intendant du château, il la fit enfermer dans la cage d’un lion dans la tour Est du château, mais l’animal ne la dévora pas et se coucha à ses pieds. Elle fut donc innocentée et l’intendant prit sa place avec le lion qui ne tarda pas à le dévorer.

* Aymeric IX participa en 1283 à l’expédition d’Aragon, au côtés du roi de France Philippe le Hardi .

* Simon et Jean Ier se battirent en Flandres en 1304 et 1328 aux côtés des rois de France Philippe le Bel et Philippe VI de Valois. En 1346, le vicomte Jean Ier participa à la bataille de Crécy. Il fut tué dix ans plus tard, à la bataille de Poitiers, en défendant le roi Jean le Bon.

* Le château fut un haut-lieu de la résistance aux Anglais durant la guerre de Cent Ans avec Louis, chambellan du roi Charles V, compagon d’armes de Bertrand du Guesclin, puis son fils Jean II et son petit-fils Geoffroy qui fut compagnon de Jeanne d’Arc.

* Le vicomte Foucaud (1440-1472) fut un conseiller du roi Louis XI.

* Le vicomte Jean de Rochechouart-Ponville fit restaurer le château dans le style Renaissance.

* François, fils de Jean, fit décorer la salle de chasse. Il fut condamné à l’exil car accusé du meurtre de Pierre Bermondet.

* Claude, son fils, fit décorer la salle Hercule. Il fut un compagnon d’armes du connétable de Montmorency, et fut blessé et fait prisonnier à la bataille de Saint-Quentin en 1557

* Françoise-Athenaïs de Rochechouart, plus connue sous le nom de Madame de Montespan fut la favorite de Louis XIV.

* Sous la Terreur, la vicomtesse Marie-Victoire, fut arrêtée et incarcérée à Paris, elle y fut guillotinée en 1794.

Le dernier vicomte Armand mourut en 1832 sans laisser d’héritier, le roi Louis-Philippe autorisa alors le conseil général de la Haute-Vienne à y installer la sous-préfecture et le tribunal. Blasonnement

Armes de la maison de Rochechouart, utilisées de façon séculaire par la ville de Rochechouart :

1°) Fascé ondé d’argent et de gueules de six pièces. (Malte-Brun, la France illustrée, tome V, 1884)

La météorite de Rochechouart

L’évènement catastrophique qui a frappé la région il y a environ 214 millions d’années fait l’objet d’un article complet de Wikipédia, sur la page de l’Astroblème de Rochechouart-Chassenon.

Le château

Le château du XIIIe siècle, haut-lieu de la guerre de Cent Ans, abrite la sous-préfecture et un musée d’art comtemporain. Voir l’article Château de Rochechouart.

Château de Rochechouard

Au début du XIe siècle, la famille de Cavardus et ses héritiers qui possèdaient les lieux firent les premières donations à l’abbaye de Charroux en faveur du prieuré de Rochechouart. Mais ils ont été très vite supplantés par Aimeric, frère du vicomte de Limoges, qui prit le titre de vicomte de Rochechouart. Dès lors, l’histoire des vicomtes de Rochechouart fut étroitement liée à celle du château et de la ville jusqu’à la Révolution.

La vicomté de Rochechouart couvrait approximativement le sud-ouest de l’actuel département de la Haute-Vienne. Elle dépendit du Poitou jusqu’à la Révolution. formant enclave en Limousin. Les vicomtes de Rochechouart se sont illustrés à toutes les époques de l’histoire de France jusqu’à la Révolution qui décapita la vicomtesse, brûla les archives, dispersa le mobilier et tenta de détruire le château.

L’impressionnant promontoire qui domine la vallée de la Graine et de son affluent la Vayre fut certainement utilisé très anciennement comme site défensif

L’actuel château conserve une partie de la forteresse du XIIIe siècle qui fut assiégée deux fois, pris par les Anglais et repris par une troupe envoyée par Duguesclin. La presque totalité des constructions date du XVe siècle.

C’est un château de transition car il possède encore des éléments guerriers de l’époque féodale qui en faisaient une puissante forteresse : tours d’angles, trous de couleuvrines, créneaux, galeries sur mâchicoulis, pont-levis... Mais il annonce déjà la Renaissance, attachée à l’agrément, avec, dans les quatre étages de la façade, de larges ouvertures.


Comments