Papy Boom 2010

Retour à l'Accueil

"Iskra" devient "Papy Boom"


Après 6 ans de pratique du trimaran, l'envie d'élargir mon programme de navigation m'a amené à envisager l'achat d'un monocoque solide, confortable, bon marcheur, et capable d'affronter du gros temps sans trop d'appréhension.
Parcours des annonces, forums, finalement j'ai pris contact avec Celia et Peter, deux sympathiques anglais, qui vendaient leur bateau mouillé prés de Gosport dans le Solent : "Iskra", un Hallberg-Rassy de 31 pieds, remarquablement bien entretenu et bien équipé.
La vente de Tri Heol ayant été conclue assez rapidement, j'ai pu confirmer en début d'année mon intention d'acheter "Iskra".
Rendez-vous, expertise; les propriétaires ont exprimé le souhait d'accompagner leur bateau jusqu'à Quiberon, ce que j'ai évidemment accepté avec plaisir.



Celia avait minutieusement préparé l'intendance, tandis que Peter avait planifié une navigation super précise.

Mon ami (et voisin de ponton à Quiberon) Alain Denis avait aussi proposé d'être du voyage, et je lui laisse le soin de raconter le périple :



"1re rencontre avec le nouveau compagnon de route le vendredi soir vers 23 h 30.


Superbe canote, comme neuf. Le lendemain, samedi 27-2 nous quittons Gosport vers 10 h pour Poole. Ça souffle assez fort dans le Solent, au près avec 1 ris et le génois de brise. Le canote remonte bien au vent et passe très bien sans taper. Nous sommes passés très près de Hurst Point,


toute sortie par les Needles étant impossible.


Ensuite Poole Weymouth, là aussi nous avons fait du rase cailloux pour passer Saint Alban's Head à quelques dizaines de mètres pour éviter les déferlantes générées par un redoutable banc nommé Saint Alban's Ledge. Sous voile et moteur nous sommes passés en force, face aux vagues et au vent.
Ce fut intense et avions capelés les harnais aux points d'ancrage du cockpit. L'arrivée à Weymouth fut bien plus cool, la brise devenant évanescente.

Dîner dans un pub et vite dans la couchette car lever à 1 h 30 pour départ à 2 h pour la traversée. Encore du rase cailloux à la pointe de Portland par des fonds de 5 à 6 m en moyenne bien que marée haute. Le rythme des quarts s'installe avec les anciens propriétaires, Celia et Peter qui tenaient à être du voyage, la 1re nuit est glaciale (quelques ° au dessus de zéro), heureusement il y a le chauffage à bord pour ne pas se transformer en glaçon.
Le phare de l'île Vierge est en vue le mardi matin vers 5 h et avons ramé contre le courant 6,6 nds en surface pour 2,2 nds sur le fond.

Le chenal du Four est embouqué et passons la pointe St Mathieu au tout début de la renverse du courant. Enfin Camaret ou nous accostons au ponton vers 14 h 30 - 15 h. Après déjeuner, une bonne douche dans les sanitaires très peu chauffés près de la capitainerie nous réconforte.

Le soir dîner en ville.
Quittons Camaret vers 8 h 30 le mercredi le vent est soutenu. Loffons après la Pointe du Toulinguet et route vers le Raz de Sein au près bon plein.
Passage du Raz "fingers in the nose" et débordons largement Penmarc'h, laissons Les Glénan à tribord et Les moutons à bâbord.

Port Tudy est atteint à 22 h.
le Jeudi matin JF part dès 7 h 30 pour trouver du gasoil. nous en remettons 20 l dans le réservoir dont la jauge fleurtait avec le zéro la veille à l'arrivée.
Nous quittons le ponton à 9 h et route vers Port Haliguen sous Gv et génois au vent de travers.

Passage de la Teignouse avec encore un peu de courant dans le nez

 et amarrage à Port Haliguen jeudi 4 mars vers 13 h. Après déjeuner, finalisation signature officielle de l'acte de vente dont je suis témoin (ai signé comme tel sur le document).

 Iskra devient donc Papy-Boom :

 champagne.


 Il sera mon voisin de ponton dans quelques semaines lorsque le tripatte Triéhol aura rejoint son mouillage dans la Vilaine.
Fin d'un super convoyage avec un équipage fort sympathique. Celia et Peter avait assurer l'avitaillement et la préparation des menus : mention très bien.

Pour conclure une soirée brochettes chez Typoupoune à Quiberon.

 Un endroit à ne pas manquer cf. photos."


Retour à l'accueil