Shorinji Kempo

So Doshin
Vivre moitié pour soi, moitié pour les autres

L'art martial du Shorinji Kempo fût fondé en 1947 par un japonais nommé So Doshin. Son enseignement, basé sur plus de 600 techniques de combat comprenant frappes, projections, clés et immobilisations, n'en était pas pour autant centré sur l'écrasement d'un quelconque adversaire, mais au contraire, sur l'élévation de soi et de ses partenaires par l'entraînement et la discipline.

L'expérience de guerre du fondateur est l'élément central de la naissance du Shorinji Kempo: So Doshin, rentré difficilement après la Seconde Guerre Mondiale dans un Japon dévasté, passa le reste de sa vie à rassembler les individus, à les encourager à s'entraîner et travailler ensemble, avec la conviction que les liens tissés entre ces individus deviendraient un jour plus forts que les motifs de guerre.

Par l'entraînement, nous prenons confiance en nous. Grâce à cette assurance, nous nous sentons le courage d'agir lorsque nous sommes témoins d'une injustice. Par cette capacité d'action nous devenons des individus responsables et capables d'influencer positivement la société dans laquelle nous vivons.


Vivons moitié pour nous-mêmes, moitié pour les autres


Sous-pages (1) : Chinkon