Le Shintaïdo (Nouvelle Voie du Corps) a été créé au Japon dans les années 60 par une équipe de pratiquants d’arts martiaux de haut niveau rassemblés autour de Maître AOKI Hiroyuki. Leur projet était de créer un art martial non violent, réunissant l’essence des « Do » (Voies) traditionnelles, pour répondre aux besoins des gens vivant dans  les sociétés modernes.
Le Shintaïdo comprend un ensemble de mouvements (katas) variés, alliant efficacité, beauté et naturel. Les exercices peuvent être dynamiques, puissants et rapides ou, au contraire, doux et méditatifs. Ils peuvent être effectués seul, avec un partenaire ou en groupe.  Ils contribuent à dénouer les tensions du corps, évacuer le stress accumulé et améliorer la santé. La pratique du Shintaïdo permet d’apprendre à développer et à canaliser son énergie.

Il n’y a pas de compétition dans le Shintaïdo. Chaque pratiquant est encouragé à s’exprimer librement et à découvrir son potentiel dans un esprit de coopération, de respect mutuel et de confiance. Les cours s’adaptent à la condition physique et à l’âge des participants et peuvent être suivis par tous, quel que soit le niveau.

En France, le Shintaïdo est enseigné depuis le début des années 70. Des stages régionaux, nationaux et internationaux sont régulièrement organisés. Les pratiquants peuvent à cette occasion passer des évaluations leur permettant d’évaluer leurs progrès.