Histoire

La Capoeira est un art martial qui fût créé par les esclaves Africains importés 

par les colons Portugais au Brésil.

Les esclaves n'ayant pas le droit au port d'armes développèrent un art de combat dont ils empruntèrent certains mouvements à des danses rituelles basées sur l'observation des animaux.

Les portugais voyant d'un mauvais œil leurs esclaves se livrer à des entraînement martiaux interdirent rapidement la pratique de cette technique de combat. Elle disparut donc totalement au grand soulagement des colons... pour réapparaître, peu de temps après, accompagnées d'instruments de musiques et de chants. La Capoeira était née, on la présentait comme une danse spectaculaire à laquelle assistaient parfois les maîtres portugais, inconscients de la menace qu'elle représentai

La Capoeira a permis la plus grande révolte d'esclaves qu'ait connu le Brésil. Des dizaines de milliers d'esclaves assoiffés de libertés réussirent à prendre le maquis, à s'emparer d'une ville forteresse au milieu d'un semi-désert et d'y vivre quelques années en totale liberté, repoussant les assauts des Portugais et recréant une société Africaine au cœur du Brésil.

Mélange de combat, de danse et de jeu qui se pratique au rythme des percussions, elle est l’art de lutter en dansant et de danser en luttant. Venant à l’origine de danses africaines pratiquées par différents peuples du continent noir, la capoeira est un art typiquement brésilien.

À la fois jeu, lutte, danse, folklore, philosophie, elle est un ensemble riche, un tout complexe très surprenant qui permet aux joueurs de montrer toute leur créativité, leur capacité à improviser et à dialoguer par le corps avec le partenaire qui est aussi adversaire.

La capoeira enseigne à celui qui la pratique à mieux se connaître, à développer autant son corps que son esprit, à trouver à travers le jeu son propre équilibre (physique et psychique). Elle enseigne le respect, la tolérance, la convivialité et son jeu qui se déroule au centre d’un cercle de personnes, elle a un effet désinhibiteur.

La capoeira attire aujourd’hui un public très varié: beaucoup de jeunes attirés par les mouvements acrobatiques, proches du Hip Hop, mais aussi des personnes de tout âge, attirés souvent par son originalité, sa combinaison lutte-danse, son rythme et sa musique, qui amène les capoeiristes à s’intéresser à toute la culture brésilienne.


Texte préparé par Contra-Mestre Cuscuz