Les  Sciences de la vie et de la Terre

PROGRAMME SCOLAIRE DE SCIENCES ET VIE DE LA TERRE NIVEAU 6ÈME

En 6ème, il n'y a pas encore de physique-chimie, mais déjà une approche scientifique du monde qui nous entoure. Le programme des Sciences de la Vie et de la Terre (environ 1h30 par semaine) s'appuie sur la curiosité et l'intérêt des élèves de cet âge pour la nature et repose essentiellement sur des activités pratiques : observation du concret, manipulation d'objets, expérimentation personnelle. Le prof pourra néanmoins déjà faire des rapprochements avec la physique-chimie pour préparer l'enfant à l'année qui suit.

CARACTERISTIQUES DE L’ENVIRONNEMENT PROCHE ET REPARTITION DES ETRES VIVANTS

  • On distingue dans notre environnement : des composantes minérales, divers organismes vivants et leurs restes, des manifestations de l’activité humaine
  • Les organismes vivants observés ne sont pas répartis au hasard
  • Il existe des interactions entre les organismes vivants et les caractéristiques du milieu, par exemple, la présence d’un sol, la présence d’eau, l’exposition, l’heure du jour

LE PEUPLEMENT D’UN MILIEU

  • L’occupation du milieu par les êtres vivants
  • Ces variations du peuplement du milieu se caractérisent par : l’alternance de formes chez les espèces végétales, des comportements chez les espèces animales
  • Ces alternances de formes sont des modalités du développement des organismes vivants
  • L’installation des végétaux dans un milieu est assurée par des formes de dispersion : graines ou spores
  • L’envahissement d’un milieu est assuré par certaines parties du végétal impliquées dans la reproduction végétative
  • La formation de la graine nécessite le dépôt de pollen sur le pistil de la fleur pour permettre la fécondation
  • L’influence de l’Homme peut être : - directe sur le peuplement, indirecte sur le peuplement

ORIGINE DE LA MATIERE DES ETRES VIVANTS

  • Tous les organismes vivants sont des producteurs
  • Tout organisme vivant produit sa propre matière à partir de celle qu’il prélève dans le milieu
  • Les végétaux chlorophylliens n’ont besoin pour se nourrir que de matière minérale, à condition de recevoir de la lumière
  • Tous les organismes vivants se nourrissent toujours de matière minérale et ed matière provenant d’autres organismes vivants
  • Le sol abrite des êtres vivants qui, au travers de réseaux alimentaires, transforment les restes d’organismes vivants en matière minérale : ce sont des décomposeurs
  • La matière des organismes vivants se transforme en matière minérale
  • Le sol est composé : de micro organisme et des restes d’organismes vivants, de matière minérales provenant de la transformation des restes d’organismes vivants

DES PRATIQUES AU SERVICE DE L’ALIMENTATION HUMAINE

  • La production alimentaire par l’élevage ou la culture
    • L’homme élève des animaux et cultive des végétaux pour se procurer des aliments qui répondent à ses besoins
    • Elevage ou culture nécessite une gestion rationnelle
    • Des améliorations quantitatives de la production sont obtenues en agissant sur la reproduction, les conditions d’élevage ou de culture, les apports nutritifs
  • La production alimentaire par une transformation biologique
    • Certains aliments proviennent d’une transformation contrôlée par l’Homme
    • Les aliments produits sont issus de la transformation d’une matière première animale ou végétale et répondent aux besoins en aliments de l’Homme
    • Selon la façon dont les aliments sont transformés, leur goût peut être différent
    • L’Homme maitrise l’utilisation des microorganismes à l’origine de cette transformation
    • Une meilleure production est obtenue par : l’amélioration de la qualité des matières premières, un choix des microorganismes employés, un respect des règles d’hygiène

PARTIE TRANSVERSALE : DIVERSITE, PARENTES ET UNITE DES ETRES VIVANTS

  • La diversité des espèces est à la base de la biodiversité. Une espèce est un ensemble d’individus qui évoluent conjointement sur le plan héréditaire
  • Les organismes vivants sont classés en groupes emboités définis uniquement à partir des attributs qu’ils possèdent en commun
  • Ces attributs définis par les scientifiques permettent de situer des organismes vivants dans la classification actuelle
  • Au niveau microscopique, les organismes vivants sont constitués de cellules
  • La cellule est l’unité d’organisation des êtres vivants
  • Certains organismes vivants sont constitués d’une seule cellule, d’autres sont formés d’un nombre souvent très important de cellules
  • La cellule possède un noyau, une membrane, du cytoplasme

PROGRAMME SCOLAIRE DE SCIENCES ET VIE DE LA TERRE NIVEAU 5ÈME

En 5ème puis en 4ème, les investigations sont plus poussées qu'en 6ème. Cette année, l'enfant va acquérir un premier niveau de compréhension des fonctions des êtres vivants et du fonctionnement de la planète. L'enseignant va le sensibiliser aussi aux problèmes de santé et d'environnement.

Au total, environ 2h de cours par semaine.

RESPIRATION ET OCCUPATION DES MILIEUX DE VIE

  • La respiration chez les végétaux et les animaux (dioxygène et dioxyde de carbone)
  • Les échanges gazeux chez les animaux (poumons, branchies, trachées)
  • L’oxygénation des milieux
  • L’Homme agit sur la biodiversité

FONCTIONNEMENT DE L’ORGANISME ET BESOIN EN ÉNERGIE

  • La production d’énergie nécessaire au fonctionnement des organes
  • Le fonctionnement de l’appareil respiratoire
  • La digestion des aliments et le devenir des nutriments
  • L’élimination des déchets de la nutrition
  • Le rôle de la circulation sanguine dans l’organisme

GÉOLOGIE EXTERNE : ÉVOLUTION DES PAYSAGES

  • L’érosion
  • L’action de l’eau sur les roches
  • La sédimentation
  • Les roches sédimentaires
  • L’action de l’Homme influe sur l’évolution des paysages

PROGRAMME SCOLAIRE DE SCIENCES ET VIE DE LA TERRE NIVEAU 4ÈME

Pendant le Cycle Central (5ème et 4ème), les investigations seront plus poussées. L'enfant doit ainsi acquérir un premier niveau de compréhension des fonctions des êtres vivants et du fonctionnement de la planète, avec en prime recevoir une éducation à la santé et à l'environnement.

L’ACTIVITÉ INTERNE DU GLOBE

  • Les séismes
  • Les volcans et le magma
  • La partie externe de la Terre : les plaques lithosphériques
  • L’Homme réagit face aux risques

REPRODUCTION SEXUÉE ET MAINTIEN DES ESPÈCES DANS LES MILIEUX

  • La reproduction sexuée animale et végétale
  • Les cellules reproductrices
  • La fécondation

LA TRANSMISSION DE LA VIE CHEZ L’HOMME

  • La puberté
  • Les organes reproducteurs
  • La production des spermatozoïdes
  • Le cycle féminin
  • La fécondation
  • Le développement de l’embryon
  • La naissance
  • La contraception

RELATIONS AU SEIN DE L’ORGANISME

  • La communication nerveuse
  • La communication hormonale

PROGRAMME SCOLAIRE DE SCIENCES ET VIE DE LA TERRE NIVEAU 3ÈME

Comme tous les ans depuis la 6ème, cette matière repose essentiellement sur l'Observation du Réel par les élèves : ils font des expériences en laboratoire et proposent des hypothèses pour expliquer ce qu'ils remarquent. Leur esprit critique est à tout moment sollicité et ils apprennent ainsi à formuler correctement par oral et par écrit leurs conclusions... Ils apprennent également à faire des erreurs ! Ce qui est indispensable pour avancer... on oublie trop souvent de le dire !

DIVERSITÉ ET UNITÉ DES ÊTRES HUMAINS

  • Caractères de l’espèce humaine
  • Les caractères héréditaires
  • L’impact de facteurs environnementaux sur ces caractères
  • L’information génétique (ADN, chromosomes, noyaux, …)
  • La division cellulaire
  • Les gènes
  • Les cellules reproductrices
  • La fécondation

EVOLUTION DES ORGANISMES VIVANTS ET HISTOIRE DE LA TERRE

  • Les roches sédimentaires
  • Les crises de la biodiversité qui ont marqué l’évolution
  • L’apparition de l’Homme sur Terre
  • Les mutations
  • Les événements géologiques depuis l’origine de la Terre
  • Les temps géologiques

RISQUE INFECTIEUX ET PROTECTION DE L’ORGANISME

  • Bactéries et virus dans l’organisme
  • Transmission de ces micro-organismes
  • L’infection
  • Les antibiotiques
  • Le système immunitaire
  • La phagocytose
  • La vaccination

RESPONSABILITÉ HUMAINE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET D’ENVIRONNEMENT

  • Les comportements qui favorisent les maladies nutritionnelles et l’obésité
  • Le rôle du sang et des organes
  • La pollution de l’air et de l’eau
  • L’influence de l’Homme sur la biodiversité planétaire et l’équilibre entre les espèces
  • Les énergies fossiles
  • La contraception

Objectifs

Acquérir des éléments essentiels de culture scientifique pour comprendre le fonctionnement du corps humain, le monde vivant, la Terre et l’environnement.


Les élèves observent des phénomènes ou des organismes vivants, se posent des questions, émettent des hypothèses, réalisent des manipulations et des expérimentations : ils s’initient ainsi à la démarche scientifique.


Ils prennent également conscience de l’importance des règles de sécurité, du respect des autres et de la nécessité pour chacun de se sentir responsable face à l’environnement et à la santé.

MathsPhysic / E. Aziz

SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser