MANIFESTE‎ > ‎

PREAMBULE DU MANIFESTE





@ graphiste du manifeste : Ludovic Bronner 




















































Lors des
Biennales Internationales du Spectacle
à Nantes, les 18 et 19 janvier 2012,
Scènes d'enfance et d'ailleurs 
a présenté un rapport d'étape
sur les réflexions menées
à travers les chantiers,
en vue du manifeste.

Retrouvez cette prise de parole
et le rapport d'étape ici: 
Télécharger BIS.pdf (1180k)

Un collectif

Scène(s) d'enfance et d'ailleurs s'engage dans l'élaboration du manifeste avec le collectif d'association réuni en début d'année 2011: 
L’Association nationale de Recherche et d’Action théâtrale (ANRAT)L’Association du Théâtre pour l’Enfance et la Jeunesse (ATEJ), le Festival mondial des Théâtres de marionnettes de Charleville Méziéres, La Ligue de l’enseignement, L’Office Central de la Coopération à l'Ecole (OCCE), le Théâtre de la Marionnette à Paris. 
Pour découvrir ces partenaires, retrouvez les liens vers leurs sites sur la page "Ressources".


Préambule du manifeste

Appel commun pour une politique artistique et culturelle du spectacle vivant pour l'enfance et la jeunesse

Forts de décennies d’inventions, d’expériences, de réussites artistiques et éducatives, 
s’inscrivant dans la voie d’une authentique démocratisation culturelle,
Nous, artistes, professionnels de la diffusion et de l’éducation artistique, éducateurs, parents, 
constatons que l’absence prolongée de politiques publiques affirmées et pérennes en leur faveur, 
pénalise les publics d’enfants et de jeunes.

Alors que ces publics sont des acteurs à part entière de la vie artistique et culturelle,
l’attention portée à la place du jeune spectateur et le respect du statut de l’enfant dans notre société sont encore insuffisants. 
Enfants et jeunes sont trop souvent considérés comme de simples consommateurs livrés aux industries culturelles, au risque d’une standardisation, d’un formatage des imaginaires, et d’une privation de tout accès au symbolique.

Pourtant, l’effet émancipateur de l’accès à l’art et à la culture, et plus singulièrement de l’accès au théâtre et aux autres arts de la scène, tout comme le droit à la culture, sont aujourd’hui unanimement reconnus, préconisés dans la plupart des pays européens, jusqu’à être inscrits par l’Unesco dans la Convention Internationale des Droits de l’Enfant.

Seul un réel projet de service public, dédié au jeune spectateur reconnu comme citoyen d’aujourd’hui, 
garantira l‘égalité d’accès à l’art de la petite enfance à l’âge adulte, sur l’ensemble du territoire.

C’est pourquoi, en partageant les mêmes inquiétudes que l’ensemble des acteurs de la culture, 
les professionnels travaillant pour les publics d’enfants et de jeunes revendiquent 
auprès du Ministère de la Culture et de l’ensemble des pouvoirs publics, 
la définition et la mise en oeuvre concertées, dans l’intérêt des enfants et des jeunes, 
d’une politique ambitieuse de service public, située à hauteur des enjeux et adaptée 
aux exigences spécifiques des divers arts de la scène et du spectacle vivant.


L’Association nationale de Recherche et d’Action théâtrale (ANRAT)*
L’Association du Théâtre pour l’Enfance et la Jeunesse (ATEJ)*
Festival mondial des Théâtres de marionnettes de Charleville Méziéres*
La Ligue de l’enseignement*
L’Office Central de la Coopération à l'Ecole (OCCE)*
Scène(s) d’enfance et d’ailleurs
theatre–enfants.com*
Théâtre de la Marionnette à Paris*