BELLE SAISON‎ > ‎TERRITOIRES‎ > ‎

PACA

PACA

2 mars 2016, Rencontre de la Recherche-Action du collectif 84 


INVITATION


G_BelleSaison_Encart-mail.jpg



L’ENFANT & L’ARTISTE – ENSEMBLE, ÉCRIVONS DEMAIN
Rencontre régionale à l’initiative de la plateforme La Belle Saison en Provence-Alpes-Côte d’Azur
avec les élus et techniciens Culture, Enfance, Jeunesse, Education des collectivités territoriales, artistes et opérateurs culturels


Nous sommes des opérateurs culturels et des artistes, engagés auprès des enfants et des jeunes de notre région. Dans le cadre de La Belle saison des arts vivants avec l’enfance et la jeunesse, initiée par le Ministère de la Culture, nous nous sommes regroupés au sein d’une plateforme de réflexion et d’échange autour du spectacle vivant et des relations qu’il entretient et développe avec ces publics.

Le travail réalisé est conséquent et remarquable. Il est le fruit d’une volonté politique que les acteurs de terrain s’appliquent à mettre en œuvre. Les retombées s’observent à tous les niveaux : artistique, éducatif, social et citoyen. 

Nous souhaitons engager avec élus et techniciens un véritable dialogue, partager actions, constats, visions et utopies afin de faire évoluer ensemble la politique culturelle en direction de l’enfance et de la jeunesse sur nos territoires.

Pour affirmer et conjuguer nos singularités, d’élu, d’artiste, d’opérateur culturel au service des enfants, des jeunes et des adultes qui les accompagnent, nous vous proposons une rencontre

mercredi 2 mars
de 13h30 à 18h00
à la Friche de la Belle de Mai [petit plateau]
41 rue Jobin – 13003 Marseille


Programme détaillé ci-joint.
Merci de bien vouloir confirmer votre venue auprès du Théâtre Massalia - 04 95 04 95 75 –labellesaisonpaca@gmail.com


Au plaisir de vous accueillir,


Emilie Robert
directrice
Théâtre Massalia
scène conventionnée pour la création jeune public tout public
Friche La Belle de Mai
41 rue Jobin – 13003 Marseille


pour la plateforme La Belle Saison en Provence-Alpes-Côte d'Azur









13 novembre 2015 Rencontre de la Recherche-Action du collectif 84 


Bonjour à tous,

Vous trouverez en pièce jointe l'invitation à la prochaine rencontre de notre Recherche-Action sur l'éducation artistique et culturelle en Vaucluse, qui se tiendra, comme nous vous l'avions annoncé dans notre message du 16 septembre dernier :

le vendredi 13 novembre 2015, de 9h à 12h30,
dans la salle des conférences de
l'Espace Jean Garcin, Hôtel de Sade,
rue Dorée à Avignon

Je vous rappelle que cette rencontre sera consacrée à l'éducation populaire dans la construction d'un projet territorial d'éducation au spectacle vivant en Vaucluse. Vous en trouverez le programme détaillé dans le document joint.

Merci de confirmer votre présence en répondant à ce message avant le mardi 10 novembre.

En espérant vous retrouver aussi nombreux que lors des précédentes journées et très cordialement

Le Comité de pilotage




16 septembre, Des nouvelles de la Recherche-Action sur l'éducation au spectacle vivant en Vaucluse



Bonjour à tous,

 

En ces temps de rentrée, nous venons, au nom du Comité de pilotage, vous donner des nouvelles de notre Recherche-action sur l’éducation au spectacle vivant en Vaucluse.

 

Vous avez été nombreux à suivre assidûment les Journées de rencontre que nous avons organisées d’octobre à juin dernier. Le 16 juillet, nous avons présenté, à l’Université d’Avignon, un rapport d’étape détaillé qui a été ensuite analysé par Marie-Christine Bordeaux et a fait l’objet d’un débat riche et intéressant. Ce rapport est consultable sur le blog de la Recherche-Action (voir ci-dessous).

 

La dernière partie de ce rapport exposait le fonctionnement que nous proposions, à partir de cette rentrée, pour notre recherche-action et que nous mettons en œuvre à partir de ce mois de septembre. En effet, pour pouvoir travailler au plus près du terrain et aboutir rapidement à des propositions précises permettant la rédaction du projet territorial que nous construisons pour le Vaucluse, nous avons confié à quelques personnes volontaires le soin d’animer, d’ici la fin de l’année 2015, cinq groupes de travail :

  • 4 groupes « territoriaux » centrés sur des micro-territoires au sein du département :
    • Apt
    • Cavaillon
    • Le Grand Avignon
    • Le Haut-Vaucluse

  • 1 groupe « thématique » plus spécifiquement chargé d’explorer les potentialités offertes par l’éducation populaire et les pratiques amateur dans l’éducation au spectacle vivant, domaine important que nous avions prévu d’aborder dans nos journées, mais que nous n’avons pas eu le temps de traiter avant la fin juin.

 

Les 3 et 4 septembre derniers, le Comité de pilotage et les animateurs de ces groupes de travail se sont retrouvés à la Chartreuse de Villeneuve-lès-Avignon pour un séminaire d’organisation de ce nouveau dispositif. Chaque animateur va maintenant constituer son petit groupe et élaborer son plan de travail, afin d’aboutir à la rédaction d’un projet pour son domaine d’ici décembre 2015. De leur côté, des membres du Comité de pilotage accompagneront tout au long de ce trimestre le travail des groupes au plan méthodologique.

 

Le Collectif dans son ensemble se retrouvera 2 fois cet automne pour suivre le travail des groupes et participer à la réflexion collective sur les champs explorés par chacun d’eux :

-          Le vendredi 13 novembre : matinée consacrée au bilan du travail du groupe thématique sur les rapports éducation populaire / éducation au spectacle vivant en Vaucluse ;

-          Le vendredi 22 janvier : matinée consacrée à la présentation des propositions faites par les 4 groupes territoriaux et à la discussion de ces propositions.

Nous préciserons dans un prochain message le lieu de ces futures rencontres plénières..

 

Si vous souhaitez contacter l’animateur d’un des groupes pour lui proposer une forme de participation aux travaux qu’il va coordonner, vous trouverez ci-dessous les noms et adresses mail de ces animateurs :

-          Groupe Territorial d’Apt : Sébastien Lauro Lillo, Vélo Théâtre (velos@velotheatre.com)

-          GT de Cavaillon : Didier Le Corre (dlc@lagarance.com) ou Nicolas Glaizon, (scolaire@lagarance.com) La Garance – Scène Nationale de Cavaillon

-          GT du Grand Avignon : Isabelle Ronzier, ORAP (isabelle.ronzier@orchestre-avignon.com)

-          GT du Haut Vaucluse : Frédéric Richaud, Eclats de Scène (dir@eclatsdescenes.com)

-          Groupe thématique Education Populaire : Romano Marck, Cultures du Cœur (romano_marck@yahoo.fr)

 

Nous vous invitons aussi à consulter régulièrement notre blog : https://rechercheaction84.wordpress.com

où vous trouverez toutes les informations concernant cette Recherche-Action, les comptes-rendus des journées passées, ainsi que des ressources documentaires et l’actualité de l’éducation artistique et culturelle. Vous avez en outre la possibilité de vous exprimer et de débattre entre membres du Collectif sur tous ces sujets en rédigeant des commentaires au bas des pages.

 

Pour répondre à ce courrier et dialoguer avec le Comité de pilotage, en attendant de nous retrouver le 13 novembre, n’hésitez pas à utiliser le mail de la Recherche-Action : Recherche.action84@gmail.com

 

Merci de votre engagement dans ce projet et à très bientôt.

Bien cordialement

 

Pour le Comité de pilotage
J. Lacotte et M.H. Poggi







23 juin 2015 - INVITATION - Bilan de la Recherche-Action au Festival d'Avignon

Bonjour à tous,           

 

Depuis octobre 2014, dans le cadre de la Belle Saison pour l’enfance et la jeunesse, nous, acteurs locaux impliqués dans l’éducation artistique et culturelle, nous sommes réunis pour réfléchir ensemble à la construction d’un projet territorial d’éducation au spectacle vivant pour le Vaucluse.

A mi-parcours, il est temps de faire un bilan d’étape et de le partager avec les professionnels du spectacle vivant présents à Avignon durant le Festival.

 

Nous invitons tous les participants qui, depuis six mois, ont animé nos journées et ont fait vivre la Recherche - Action à se joindre à nous pour la présentation-débat de ce rapport d'étape :

 

« Spectacle vivant/parcours/territoire

Comment les articuler au bénéfice de l’enfant ? »


Qui se tiendra


Le jeudi 16 juillet de 11h à 13h

à l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse

74, rue Louis Pasteur

Amphithéâtre 2E07

 

Les questions soulevées par ce rapport y seront mises en débat et éclairées par les analyses de


Marie-Christine Bordeaux

Maître de conférences à l’Université Stendhal de Grenoble,

Chercheure au GRESEC et à l’Observatoire des Politiques Culturelles.

Co-auteur, avec F. Deschamps, de l’ouvrage

Éducation artistique, l’éternel retour ?

Une ambition nationale à l’épreuve des territoires

(Éditions de l‘Attribut, 2013).

                                                                                                                                                                   


Au plaisir de vous y retrouver, 


                                     

Le Collectif Recherche-Action 84

Recherche.action84@gmail.com

Le Blog: rechercheaction84.wordpress.com





Réunion du 8 avril 2015 - Plateforme PACA Belle Saison

Bonjour à tous,


La 6ème journée de Recherche-action qui devait se dérouler le 26 mai à Avignon est REPORTÉE au 11 juin à la Garance - Scène Nationale de Cavaillon. 


Vous trouverez ci-joint l’invitation et le programme de la journée.


Merci de bien vouloir prendre note de cette modification et de nous faire parvenir votre réponse concernant votre présence à la journée et au repas par retour de mail.



Au plaisir de vous  y retrouver,


Bien cordialement,



Laure Silvestre

Pour le comité de pilotage du Collectif 84.




Réunion du 8 avril 2015 - Plateforme PACA Belle Saison


Quelques mots de Rémi Lambert (Théâtre Désaccordé) suite à cette réunion :


"Reconstruire des digues…

 

La dernière réunion de la plateforme à laquelle j'ai participé mercredi à Aubagne m'a laissé un goût d'urgence. 

Pour ceux qui n'étaient pas là, nous avons parlé du contexte politique actuel avec notamment la remise en cause de certains responsables, de nouveaux élus de droite comme de gauche de la pertinence d'investir dans les politiques culturelles et notamment dans la création envers l'enfance et la jeunesse. 

Lors de cette réunion, les participants ont convergé vers une envie de reprendre la parole, de profiter de la "Belle Saison" pour rendre visible tout ce "travail invisible" et immatériel effectué par les artistes et les programmateurs. 

Bref, ne plus laisser dire des choses ou laisser faire des choses qui nie notre travail. 

Plus la réunion avançait, plus l'urgence s'affirmait et surtout j'ai senti qu'il y avait là un lieu, une opportunité, un endroit concret où cette prise de parole pouvait se faire, chose tellement rare dans notre métier où chacun est dans sa survie, chacun est dans les affres de sa création, de sa production, de ses dossiers. 

C'est là, l'objet de ce mail que je me permets de formuler.

Pour ceux qui n'étaient pas là, le premier pas serait qu'ils sachent ce qui s'est dit, 

Pour ceux qui étaient là, le premier pas pourrait être de ne plus différer l'action.

Ce qui s'est dit : 

Dans l'ordre du jour, il était prévu que la réunion aborde la manière dont la "Belle saison" allait se clôturer à la fin de l'année. Au fil de la discussion, plusieurs intervenants surtout programmateurs sont revenus sur les attaques et remises en cause dont ont fait l'objet le théâtre de Villeneuve les Maguelone ainsi que le "Festival à tout âge" de Quimper. Dans le premier cas, c'est le maire divers gauche qui provoque l'expulsion de l'équipe du théâtre de ses locaux, dans le second cas, c'est le nouveau maire UMP qui critique en public la programmation du Festival parce qu'elle ne correspond pas à "l'esprit de Noël". 

C'est justement la diversité de l'origine des attaques qui a été souligné par les participants de la réunion, il ne s'agissait pas de droite ou de gauche. 

De nombreux témoignages ont convergé pour dire que le bien fondé de l'action publique en faveur de la création pour l'enfance et la jeunesse est actuellement battu en brèche soit par des raisons comptables ("il n'y a plus d'argent public"), soit par des raisons démagogues et populistes (notre travail n'est pas accessible, les thèmes abordés sont anxiogènes, le rapport aux œuvres est compliqué pour des enfants, il vaut mieux investir pour les séniors et les personnes handicapées...).

D'où l'idée de donner une dimension "politique" au travail de la plateforme "Belle saison" en PACA. 

Comment ? 

C'est là que nous ne devons pas différer car le rapport de force conjoncturel, structurel, politique, économique, social... n'est pas du tout en notre faveur. 

Pourtant, cette réunion laisse entrevoir des pistes très concrètes et dans lesquelles les investissements de la plateforme pourrait porter ses fruits. Je tente un récapitulatif qui pourrait servir de base : 

1) Expliquer, convaincre, reprendre la parole : 

Avec les municipales et les départementales, de nombreux nouveaux élus sont arrivés aux responsabilités avec une grande méconnaissance des dossiers culturels. Sous les effets conjoints des difficultés budgétaires et de la crise économique et sociale, ces dossiers sont souvent vus uniquement sous l'angle comptable : beaucoup de sous pour peu d'effets. 

C'est cette idée qu'il faut déconstruire et démonter en montrant son caractère partial et erroné. 

"Beaucoup de sous" ?

Durant la réunion, certains participants ont témoigné d'actions antérieures où les théâtres ont réuni des chiffres clefs les concernant (budget, part de subvention, nombre de public, nombres d'actions) et ont comparé leur action avec d'autres domaines.

L'exemple qui a été donné concernait le coût de la ligue 1 au stade Gerland à Lyon face au coût de 21 scènes conventionnées en Rhône Alpes. Les chiffres étaient parlant...

Le premier travail consiste à compiler les données de scènes emblématiques dédiée à l'enfance et la jeunesse en PACA et de travailler à formuler un exemple frappant, des arguments forts pour de nouveau peser dans la confrontation des idées. Car le sujet est bien là, nous n'osons plus défendre les projets car les gens convaincus sont de plus en plus rares et notre discours a perdu de sa force. Les mots que j'emploie : "force", " confrontation des idées", "peser" peuvent choquer certains ou puiser un peu trop dans le champ lexical du "rapport de force" et je ne demande pas mieux à ce que nous inventions d'autres formulations.

"Peu d'effets" ? 

Là encore, la réunion a évoqué un travail concret qui consisterait à témoigner du "travail invisible" effectué avec les enfants et les jeunes. Lors des précédentes réunions, plusieurs témoignages ont été écrits. Comment trouver une manière de pouvoir les transmettre à des nouveaux élus, des nouveaux responsables ? C'est aussi un chantier ouvert.

2) S'appuyer sur la spécificité liée à "l'enfance et la jeunesse" : 

La piste principale du renouvellement de notre légitimité se trouve peut être dans la spécificité du public envisagé ; "l'enfance et la jeunesse". Actuellement, une multitude d'acteurs interviennent auprès de ce public : l'éducation nationale, la formation professionnelle, la protection des mineurs, la santé, le sport et bien sûr les acteurs culturels. Des transversalités sont tentées et elles font bouger les lignes. 

Les élus ne souhaitent peut être pas soutenir la "Culture" mais ils souhaitent soutenir "l'enfance et la jeunesse". Là encore, c'est à nous de faire valoir une conception de "l'enfance et de la jeunesse" qui incorpore la nécessité d'une dimension artistique et esthétique. Si nous ne le faisons pas, ce sont des représentations concurrentes qui vont nous évincer car elles répondent à des angoisses socialement plus dominantes : 

- Face au chômage, un jeune doit d'abord penser à faire des études "utiles",

- Pour le bien de sa santé et pour se dépasser, il y a la dimension performative du sport

- Entrer dans "son" époque, c'est s'approprier les nouvelles technologies et être "connecté" dans les nouveaux médias...

La dimension intime, secrète et fragile que met en jeu un processus artistique chez un enfant ou un jeune, la beauté de ces processus, l'importance qu'ils peuvent avoir dans une vie doivent aussi prévaloir dans les discussions des politiques, c'est à nous de les rappeler.

Certains me diront que "L'enfance et la jeunesse", c'est bien beau mais qu'en est il des actions culturelles qui ne relèvent pas de ce public. Là encore, la discussion de la réunion a été porteuse avec l'idée que si nous pouvons reprendre la main sur "l'enfance et la jeunesse", le reste suivra car les programmateurs pourront alors travailler sur des thèmes plus généraux qui engage tous les publics. 

Si nous reprenons la main, j'ai l'impression que la nécessité de l'expérience artistique pourra de nouveau être entendu. Quand je vois et quand j'entends les jeunes qui fréquentent les cours de théâtre, quand je vois le nombre de candidats aux écoles supérieures d'art dramatique, quand j'entends la sincérité de la démarche de certains, je n'arrive pas à croire que cette nécessité n'a plus de lendemain.

Je nous invite à reconstruire des barrages comme la mère de Marguerite Duras face à la Mer de Chine.

Toujours le Pacifique submergera notre lopin de scène, souvent nous en deviendrons fou et toujours nous reprendrons la construction car nous sommes des hommes et femmes de boue... debout."

Rémi Lambert

Théâtre Désaccordé



Invitation 15 janvier 2015





Septembre 2014








Février 2014



Bonjour, 

Lors de la réunion du 13 janvier, il a été décidé de créer trois commissions pour continuer à travailler en réseau en région PACA: 
  1. enjeux artistiques, animée par le Théâtre Massalia,
  2. éducation artistique et formation, animée par le Théâtre Antoine Vitez,
  3. responsabilité publique, recherche et (re)connaissance, animée par la Scène nationale de Cavaillon.
Suite au sondage effectué auprès des participants de la dernière réunion Belle Saison en PACA, la commission concernant les enjeux et projets artistiques aura lieu à La Friche-Belle de le jeudi 6 mars de 14h à 16h.

Vous trouverez ci-joint une retranscription des principaux échanges de la dernière réunion plénière. Nous nous réunirons à nouveau tous en avril ou en mai pour partager les travaux des différentes commissions et imaginer le lancement de la Belle Saison en PACA, ainsi que la suite à donner à nos réunions. D'ici là, nous travaillerons donc en commissions thématiques.

A très bientôt,
-- 
Emilie Robert
directrice
Théâtre Massalia
www.theatremassalia.com


PS : Merci de faire circuler cette information aux équipes artistiques oeuvrant dans le jeune public.


ĉ
ScènesEnfance Ailleurs,
23 avr. 2015 à 08:56
Comments