CHANTIERS POUR LE MANIFESTE





Lors des 
Biennales Internationales du Spectacle 
à Nantes, les 18 et 19 janvier 2012,
Scènes d'enfance et d'ailleurs 
a présenté un rapport d'étape 
sur les réflexions menées 
à travers les chantiers, 
en vue du manifeste.

Retrouvez cette prise de parole 
et le rapport d'étape ici: 
Télécharger BIS.pdf (1180k)

Les chantiers du manifeste

Des chantiers de réflexion menés durant 2 ans sur tout le territoire français, avec l'ensemble des professionnels, ont donné lieu à des comptes-rendus qui ont permis de rédiger une synthèse (à télécharger ci-contre), puis d'établir le Manifeste pour une politique artistique et culturelle du spectacle vivant en direction de la jeunesse

  • Pourquoi, Comment ?
Extrait du Procès Verbal de l'Assemblée Générale annuelle de l'association, à Nantes le samedi 16 avril 2011 : L’association Scènes d'enfance et d'ailleurs, avec ses partenaires, propose de mettre en place des micros-rencontres que l'on a appelées "Chantiers" sur tout le territoire, dans un double objectif :
  1. Fédérer une/des  profession/s
    Un premier effet de la mise en place des micros-rencontres est de faire se rencontrer les professionnels qui travaillent dans ce champ. 

  2. Récolter de la matière pour la rédaction d'un "Manifeste de propositions"
    La volonté est de prendre en considération « ce qui s’invente aujourd’hui » et les expériences innovantes afin de nourrir et de rédiger le Manifeste pour une politique culturelle et artistique du spectacle vivant en direction de la jeunesse . 
    (cf. page "Manifeste" du site). 

Des micros-rencontres ont démarré sur le territoire dès le début de l'année 2011: 

  • Soit à une échelle locale et régionale, pour fédérer les actions au niveau d’un territoire (Midi-Pyrénées, Rhône-Alpes, ...)
  • soit à une échelle nationale sur une question précise (la diffusion des œuvres au niveau international, le champ artistique de la marionnette et le jeune public, la question de l’accompagnement et de la formation des enseignants, etc.).


  • Un appel commun pour les chantiers

Appel rédigé et diffusé par le collectif d'associations réunies en 2011

Chers artistes, professionnels du spectacle, enseignants, chercheurs, animateurs, parents, éducateurs,

Convaincues de l’importance d’une large mobilisation pour l’élaboration d’une politique culturelle et artistique pour l’enfance et la jeunesse, nos associations, avec le soutien de l’Observatoire des Politiques Culturelles, se sont regroupées et ont élaboré une liste de 
"chantiers" auxquels nous vous proposons de participer d’ici la fin juillet 2011.

Comment pouvez-vous prendre part à cette démarche ?

Emparez-vous, en tout ou partie, des « chantiers » proposés, par la mise en place de groupes de travail sur vos territoires. Le fruit de vos réflexions nourrira un texte-manifeste qui sera rendu public lors d’un temps fort, en 2012.

Vous pouvez également nous envoyer une contribution personnelle pour partager votre expérience et vos idées. Celles-ci seront mises à disposition de tous dans une « bibliothèque ressource ». Manifestez-nous votre intérêt pour telle ou telle thématique, regroupons-nous, prenons parole et élaborons, ensemble, ce manifeste, pour une politique artistique et culturelle du spectacle vivant pour l’enfance et la jeunesse, notre ambition partagée.

L’Association nationale de Recherche et d’Action théâtrale (ANRAT)
L’Association du Théâtre pour l’Enfance et la Jeunesse (ATEJ)
Festival mondial des Théâtres de marionnettes de Charleville Méziéres
La Ligue de l’enseignement
L’Office Central de la Coopération à l'Ecole (OCCE)
Scène(s) d’enfance et d’ailleurs
theatre–enfants.com
Théâtre de la Marionnette à Paris


  • Trois grands items pour les chantiers

Le collectif d'associations a imaginé trois grandes pistes de réflexions...

Créer aujourd’hui pour le jeune public : de l’amnésie à la réinvention
  • La transmission / la formation des artistes
  • Les différentes esthétiques, écritures dramatiques, scéniques, à l’heure de l’international
  • La prise en compte des évolutions de la société dans la création jeune public d’aujourd’hui (évolutions territoriales, sociétales, vers une société multiculturelle etc.) 
  • L’accompagnement, par les lieux, des artistes dans leurs démarches : La création « en résidence », diffusion des oeuvres dans et hors les murs, etc.

Pour une approche « accompagnée » de l’enfant spectateur d’aujourd’hui
  • Ce/ceux qui accompagne[nt]. En temps scolaire/ hors temps scolaire.
  • La formation des adultes. Une démarche partagée entre structures scolaires, socioculturelles et culturelles
  • Ce qui permet la rencontre : la médiation et la formation des médiateurs-trices.
  • Enfants et adultes, spectateurs à part entière. Un théâtre intergénérationnel ?
  • Quelle spécificité du théâtre Jeune Public ?

Pour une reconnaissance effective de l’enfant spectateur et des artistes qui créent pour lui
  • La [sous]-économie de la création et de la diffusion jeune public et le marché du «divertissement éducatif»
  • Une politique artistique et culturelle active : le soutien aux équipes artistiques, aux lieux de création et de diffusion
  • Une politique éducative active : la place de la rencontre avec les oeuvres dans l’éducation artistique,
    l’articulation accès aux oeuvres / pratique artistique. 
    Le statut de l’artiste intervenant
  • Une politique territoriale active : l’équité entre les territoires et les publics selon la provenance socio-économique / rôle des résidences et des festivals
  • Un réseau jeune public : mutualisation des expériences, des moyens, des acteurs, des espaces et des personnes ressources
  • Vers une politique artistique et culturelle européenne ? 
    La création, la diffusion des oeuvres et la rencontre avec les publics à l’international. 
    Une citoyenneté européenne… et mondiale…



Comments