A quoi sert un don ?

Le sang recueilli lors des dons n'est jamais utilisé immédiatement dans le cadre de transfusions. Les phases de préparation et de qualification sont nécessaires pour séparer les différents constituants, les conditionner et les distribuer dans les établissements de santé. Ils les utiliseront pour traiter certaines maladies et pathologies. Présentation des principales situations où l'on recourt à une transfusion.
Prescrite en cas de manque de globules rouges, de plaquettes, de facteurs de coagulation, de globules blancs, la transfusion sanguine est indispensable, voire vitale, dans le traitement de nombreuses pathologies. Il existe trois grands cas de figure d'utilisation de ces produits sanguins.


L'hématologie

Certaines maladies, comme les leucémies, touchent directement la production des cellules sanguines. Ces maladies hématologiques touchent la moelle osseuse et nécessitent la transfusion de globules rouges, de plaquettes ou de plasma selon les cas. Le traitement de ces pathologies non chirurgicales requiert de grandes quantités de produits sanguins. Le développement de nouvelles techniques médicales, pour les greffes de moelle notamment, ne fait que renforcer cette tendance. Par ailleurs, le traitement d'autres maladies peut entraîner une insuffisance de production de cellules sanguines. Dans le cas d'un cancer, par exemple, les traitements lourds (chimiothérapie, radiothérapie) perturbent le bon fonctionnement de la moelle osseuse. Des transfusions spécifiques, en général de plaquettes, sont alors pratiquées.

L'obstétrique

Au cours d'un accouchement, un accident peut survenir, entraînant un besoin extrêmement urgent et important de produits sanguins. Ceux-ci doivent être disponibles en moins d'une demi-heure, ce qui est déterminant dans l'implantation même des maternités. Ceci est une donnée fondamentale dans l'organisation de la distribution des produits sanguins en France.

Les interventions chirurgicales

Lors d'une opération chirurgicale, une hémorragie peut survenir. Il faut alors procéder à une transfusion de globules rouges. Il peut s'agir d'une intervention prévue, mais également d'une urgence, suite à un accident. Dans ce cas, lorsque le malade a perdu une grande quantité de sang, il est nécessaire de transfuser des plaquettes pour faciliter la coagulation et arrêter le saignement. S'il s'agit de grands brûlés ou de patients souffrant d'une infection grave, une transfusion de plasma doit être pratiquée.


Présentation des principales situations où l'on recourt à une transfusion :

Cancer (dont leucémie): le traitement des cancers par chimiothérapie entraîne la destruction des cellules de la moelle osseuse. Pour la reconstituer, on a recours à d"importantes transfusions de plaquettes et de globules rouges.

Thalassémie : cette maladie se traduit par une anémie (souvent héréditaire) assez importante et 'saccompagne parfois d'une hypertrophie de la rate et de déformations osseuses.

Drépanocytose: première maladie génétique en France, la drépanocytose touche un nouveau-né sur 6 000. Elle se caractérise par la présence de globules rouges en forme de faucille qui entraînent des hémorragies. Le sang de ces malades doit être totalement renouvelé à intervalles réguliers.

Méthémoglobinémie: cette anomalie sanguine entraîne des hypoxies (insuffisance en oxygène) suite à la trop grande présence dans le sang d'éléments oxydants. Dans certains cas, cette hypoxie peut être mortelle.


Lien vers le site de l'EFS : https://dondesang.efs.sante.fr/comprendre-quoi-servent-les-dons-de-sang/les-besoins-au-quotidien


Comments