2012

Amicale des donneurs de sang et de trente-sept

Publié le lundi 03 décembre 2012 à 11H00

Le comité s'est renforcé depuis un an.

Le 15 février 1975, Guy Chevallier sollicitait le préfet des Ardennes pour créer l'amicale des donneurs de sang de Givet et de ses environs.
Aujourd'hui, l'amicale convoque sa 37e assemblée générale. C'est l'une des sections les plus actives du département.
« 2012 aura été encore une bonne année », précise le président Pierre Cucco, « le nombre de dons de sang a légèrement augmenté par rapport à l'an dernier, 430 poches de sang en 4 collectes et 123 poches de plasma sur les 5 collectes réalisées ».
Mais ce qui est un gage d'avenir pour l'amicale, c'est le nombre de nouveaux donneurs qui ne cesse de se confirmer ; ils sont trente-sept cette année (cent cinquante-deux ces trois dernières années). Pour Pierre Cucco, « Cela démontre que la générosité des ardennais de la pointe ne se relâche pas et se perpétue et en plus, la nouvelle génération permet de palier au départ des plus anciens ».
Une exception
C'est aussi le résultat de l'engagement des communes d'Aubrives, Chooz, Fromelennes, Givet et Rancennes qui soutiennent l'amicale par leurs subventions et leur aide logistique.
Cette année, le comité s'est renforcé avec l'arrivée de quatre nouveaux membres : Isabelle Brice, Jean-Louis Demarthe, Olivier Gambier et François Mischel. Un renfort bienvenu, quand on sait tout le travail que nécessite l'organisation d'une collecte et aussi les projets à venir comme le développement de nouveaux modes d'information, la création de nouveaux panneaux et banderoles et toutes les actions à mener auprès des municipalités.
Pour le président, le sang est une urgence vitale.
Sur le plan national le nombre de dons de sang a tendance à diminuer.
Il a aussi parfaitement conscience que la pointe des Ardennes fait exception et que c'est une chance : « Je ne veux pas oublier les généreux donneurs et je les en remercie chaleureusement ».



CHOOZ Ma santé, mon quotidien, un forum au CNPE

Publié le mercredi 10 octobre 2012 à 11H00 



La prévention des maladies cardiovasculaires et leurs facteurs à risque étaient au centre de ce forum.

La prévention des maladies cardiovasculaires et leurs facteurs à risque étaient au centre de ce forum.

Les agents de la centrale nucléaire de Chooz et les habitants de la Pointe étaient invités par le CODES (comité départemental d'éducation et de promotion de la santé) et le CAMIEG (caisse d'assurance maladie des industries électriques et gazières) à participer à un forum santé.
Pour l'occasion, le CNPE avait mis son centre d'information du public à disposition. Au programme, des animations autour de l'alimentation, le don du sang, la sexualité, la vaccination, l'hépatite, les maladies cardiovasculaires, le don d'organes, l'activité physique, ou encore le vélo électrique. En tout, une douzaine de stands tenus par les partenaires de l'opération permettait à chacun de trouver une réponse à sa question ou tout simplement s'informer.
Parallèlement à ces stands, le public a pu participer à des conférences débat sur des sujets tels que le don du sang, l'alimentation et les horaires de travail, la gestion du diabète, la protection du cœur par une alimentation équilibrée et une activité physique adaptée. Ce dernier thème était présenté par la mission européenne ICAPROS, laquelle intervient en entreprises et propose d'aborder les problématiques liées au domaine de la prévention des maladies cardiovasculaires et leurs facteurs à risque.
A l'issue de ce premier forum, le public aura-t-il compris qu'il existe des facteurs à risques annonciateurs et que la santé, c'est d'abord une question d'éducation et de respect de quelques règles d'hygiène de vie ? Il faut l'espérer !

l'ADSB a participé à cette manifestation en tenant un stand de présentation du don de sang




Dons du sang - La relève est assurée

Publié le mardi 10 juillet 2012 à 11H00 


Lionel : 30 ans et déjà 35 dons de sang.

Lionel : 30 ans et déjà 35 dons de sang.


Cette fois encore, les habitants de la pointe se sont déplacés pour la collecte de sang. Même si le nombre de poches collectées est un peu plus faible que d'habitude (96 poches de sang, tout de même. Ce n'est pas si mal à ce moment de l'année), le président Pierre Cucco est satisfait, car aujourd'hui il y a eu de nombreux premiers dons.
C'est le cas des deux amis de Ludovic Malvoisin qui ont accepté de se prêter pour la première fois à l'exercice, sans la moindre appréhension. Il faut dire que donner son sang, dans la famille de Ludovic, est devenu un devoir familial. Et pour preuve, c'est aujourd'hui le 35e don pour son frère Lionel. Quant à Ludovic, à 19 ans, il en est déjà à 12 dons.
Dernièrement, les amis d'enfance Benjamin Frémaux et Thomas Massart et Ludovic Malvoisin, ont créé leur propre web série. Des petites séquences de trois à six minutes, intitulées Celui qui..., que l'on peut visionner sur Dailymotion, Youtube et Facebook. Celui qui donne son sang, est le thème que nos trois jeunes ont tourné ce lundi, en marge de la collecte organisée par l'Amicale des donneurs givetois.


Pour retrouver la web série, tapez « friendsoldgood » sur Youtube, Dailymotion ou Facebook. La séquence tournée ce jour devrait déjà être en ligne.

ou cliquez ici





Rancennes - Collecte de plasma

Publié le jeudi 21 juin 2012 à 11H00 

Remerciements aux généreux donnateurs.



Mardi dernier, l'amicale des donneurs de sang de Givet organisait dans la commune de Rancennes, une collecte de plasma.


L'équipe médicale composée du docteur Bartoli et de deux infirmières a accueilli trente donneurs, le maximum qu'il était possible de recevoir.
L'association des donneurs de sang de Givet est en droit d'être satisfaite de cette affluence qui montre une fois de plus que l'on peut compter sur les habitants de la pointe dès qu'il s'agit de participer à cette démarche citoyenne.







Don du sang Encore une réussite !

Publié le dimanche 22 avril 2012 à 11H00

La collation après avoir donné son sang, un moment de convivialité avec les bénévoles de l'amicale

« Nous aimons venir à Givet, c'est une grosse collecte et nous y rencontrons régulièrement beaucoup de nouveaux donneurs ». Le docteur René Ficquet de l'Etablissement français du sang était à Givet, vendredi, avec son équipe : deux secrétaires, deux médecins et quatre infirmières. Un gros effectif quand on sait que les habitants de la pointe répondent toujours massivement aux invitations aux dons du sang de l'amicale des donneurs de sang.
Thierry Laurent et son épouse Monique Christiaens sont de ceux-là, respectivement à leur actif 25 et 10 dons. Aujourd'hui ils sont accompagnés de leur fils Thibault, 18 ans qui va faire son premier don de sang.

Et de fait, l'équipe qui entoure le président Pierre Cucco ne compte ni ses efforts, ni son temps pour accueillir les donneurs, les mettre dans de bonnes conditions, préparer les sandwichs et autres rafraîchissements, animer les séances et aussi informer. L'amicale de la pointe est en effet la seconde du département à avoir créé son site internet.
Cette collecte a permis de récolter 119 poches de sang et dix nouveaux donneurs se sont présentés. Jannine Bortoletti et Pascal Briche sont les heureux gagnants des bons d'achat offerts par les Etablissements Lelong.









Amicale des donneurs de sang à la conquête du Net

Publié le mardi 21 février 2012 à 11H00

Une équipe de bénévoles fidèles et de généreux donneurs.

Une fois encore, la générosité des Ardennais de la pointe n'a pas été démentie. Pierre Cucco, le président de l'Amicale des donneurs de sang, est satisfait de la dernière collecte avec 103 poches de sang.
Surtout, 13 nouveaux donneurs ont été enregistrés.

Conscient que la communication est un vecteur important pour joindre, dédramatiser et inciter les citoyens à donner leur sang, l'amicale vient d'ouvrir un site internet.

Chacun peut y trouver la réponse à sa question : l'amicale, ses buts, ses coordonnées, les prochaines collectes, on peut même télécharger et remplir tranquillement à la maison le questionnaire pré-don.

Pour ceux qui veulent en savoir un peu plus, ils pourront suivre le parcours d'une poche de sang, découvrir les différents groupes sanguins et leurs compatibilités, connaître les règles en matière de dons de sang, savoir comment se passe un don… Bref, un bel aperçu de toute cette démarche citoyenne à découvrir sur www.amicale-sang-givet.com

Les prochaines collectes dans la pointe : don de plasma les 12 mars et 7 mai à Aubrives (ancienne salle Aline) ; don de sang le 19 avril à Givet (salle du plan d'eau) ; don de plasma le 13 juin à Rancennes (salle polyvalente).






Ludovic Malvoisin : « Aider mon prochain »

Publié le lundi 06 février 2012 à 10H08 

Ludovic Malvoisin, 19 ans, prochaine figure de proue pour défendre la cause du don du sang.
Ludovic Malvoisin,  19 ans, prochaine figure  de proue  pour défendre  la cause  du don du sang.

Les alentours de Givet abritent quelques « cas » notoires en la matière. Si le plus fameux reste Marcel Noël, plus de 270 dons du sang au compteur à 68 printemps, la jeune génération n'est pas en reste. L'Amicale des donneurs Givet, qui, l'an dernier, a recensé 63 nouveaux donneurs et des dons en hausse de 20 %, a trouvé sa prochaine figure de proue pour défendre la cause du don du sang : Ludovic Malvoisin, 19 ans.
Domicilié à Rencennes, ce lycéen s'est fait piquer à huit reprises en 2011 pour la bonne cause. Soit le maximum autorisé ou presque pour respecter les intervalles. Rappelons que ceux-ci oscillent entre deux semaines et deux mois selon que le prélèvement concerne du sang ou du plasma. Le jeune homme, l'an dernier, a fait moitié-moitié.

Promesse tenue

Il explique : « Le sang, ça prend dix minutes. Le plasma, c'est plus long car une fois que le sang est prélevé, le plasma, ce liquide jaunâtre, est extrait avant que le sang sans plasma ne nous soit à nouveau injecté. En fait, on reste une heure avec l'aiguille dans le bras. »
Le don du sang, Ludovic Malvoisin est tombé dedans « à cause d'un héritage de la famille, mon grand frère donnait depuis ses 22 ans. Je lui avais promis de le faire au moins une fois. Légalement, on peut donner à 18 ans et un jour, je m'y suis mis deux mois après ma majorité. »
Depuis, son agenda en la matière semble consciencieusement tenu : « Le prochain don se fera le 17 février ; ensuite, ce sera pour du plasma, le 24 mars, à Aubrives ». Comment explique-t-il son assiduité, étonnante de précocité au regard de l'âge moyen des donneurs, majoritairement situés dans la tranche des 35-50 ans ? « Ça m'a plu d'aider mon prochain, ça donne bonne conscience. Et mes parents sont fiers de moi, de ma bonne volonté ».
« Pour son âge, c'est énorme, un cas exceptionnel », s'enthousiasme Pierre Cucco, président de l'Amicale des donneurs de Givet.
À son lycée, Ludovic Malvoisin, qui passera au printemps le baccalauréat dans la filière économique et sociale, aurait tendance à se transformer en infatigable militant, tannant ses amis pour qu'ils s'y mettent aussi.
« J'en ai convaincu quelques-uns ; pour les autres, je reviens parfois avec mes questions, s'ils ont peur de l'aiguille, etc. D'ailleurs, si dans votre article vous pouvez mettre un mot pour tenter de les convaincre ». Voilà, c'est fait.
Comments