Accueil

 Bienvenue sur le site d'information de la Paroisse Saint-Pierre de Dijon

A ne pas manquer


...à apprendre !

à l'écoute...

à l'écoute...

L'Homélie en bref....

Dimanche 18 février 2018

« Revenez à moi de tout votre cœur »

Nous ne pouvions pas nous attendre à autre chose ! Revenez à moi ! Faites des efforts ! Bougez-vous !

Et c’est bien ce que nous n’aimons pas trop dans le Carême. Il rime pour nous avec ascèse, pénitence, mortification, renoncement… Nous savons bien que nous partons avec de belles résolutions et nous nous lassons vite. Mais il nous faut également entendre l’appel de Saint Paul : « Laissez-vous réconcilier avec le Christ ! »

Nous ne sommes plus sur une démarche active (les efforts que nous devons faire) mais sur une démarche passive (se laisser faire). Oui, laissons-nous rejoindre par le Christ. Laissons-nous aimer par Lui. Alors, nous ne risquerons pas de nous fatiguer. Nous aurons un bel élan pour tenir 40 jours et profiter pleinement de la grâce qui nous est offerte. Car tout est question de grâce, c’est-à-dire de l’agir de Dieu. Si nous nous laissons rejoindre par Lui, si nous nous laissons séduire par Son amour, nous aurons plus de courage et de zèle pour revenir à Lui. La grâce nous devance ; nos efforts n’en sont que le prolongement.

Au début de ce Carême, entrons dans ce beau mouvement d’abandon. Laissons l’amour du Christ pénétrer profondément là où nous en avons le plus besoin. Qu’Il diffuse Sa lumière dans les ténèbres de notre cœur et nous donne ainsi de goûter la puissance de Son amour.

Le mot du curé

Il est de bon ton aujourd’hui d’être débordé… pardon, on dit « surbooké » ! Et la vie s’écoule, emportée par le tourbillon des activités que notre société postmoderne ne cesse de multiplier à l’infini. Bref, nous sommes très occupés ! Trop occupés ?

Peut-être, mais la question n’est pas tant de savoir s’il faut trancher dans le vif pour éviter la dispersion que de se ménager des pauses pour souffler. Ce qu’il nous faut, c’est du lien : une ligne forte reliant des activités multiples qui risqueraient de nous morceler. Ce dont nous avons besoin, c’est d’un pôle unifiant pour bien vivre tout ce que nous avons à vivre. La plénitude n’est pas du côté du quantitatif (tout ce que nous faisons) mais du qualitatif (la manière dont nous le faisons) !

Le Carême est de cet ordre, lui qui nous rappelle – durant une période donnée – la dimension humaine, spirituelle de notre vie. C’est un peu comme s’il nous disait : « prends du temps pour toi ! ».

Chaque année, nous relisons au début du Carême un passage de l’Évangile selon saint Matthieu : « Quand tu fais l’aumône, quand tu pries, quand tu jeûnes… retire-toi dans ta chambre, ferme sur toi la porte pour que ton aumône, ta prière et ton jeûne soient connus, non des hommes mais de ton Père qui est là, dans le secret ». Même si le Carême ne se réduit pas à la prière, à l’aumône et au jeûne, il y a dans ce passage un enseignement précieux pour qui veut se ressourcer. Ne sommes-nous pas ramenés à une dimension fondamentale de notre vie ? Car le point commun de ces trois appels est le don : donner du temps à Dieu, aux autres et à soi-même.

Ainsi, nous allons – et pendant 40 jours ! – nous rappeler que notre vie se ressource dans le don et qu’il n’y a de don accompli que lorsqu’il se décline sur ces trois temps : pour Dieu, pour les autres et pour soi-même. Loin d’être une contrainte qui finit vite par épuiser l’élan de ses débuts, le Carême sera un temps joyeux, un dynamisme qui éclaire toute la vie pour la ramener vers sa source et l’orienter vers son but. Nous n’aurons alors rien à y perdre mais plutôt tout à y gagner.

Joyeux et ravigotant Carême à tous !


Père Patrick-Marie Févotte

Vu sur l'Agenda...

  • Vendredi 23 février : Repas solidaire pour les migrants et les plus démunis,  12h , à la salle paroissiale de Saint-Pierre. Nous avons besoin de bénévoles et de dons de denrées non périssables.(voir affichette et cagette au fond de l'église).

Ce que vous ferez au plus petit d'entre les miens...

L'été arrive et les repas du vendredis pour les migrants et les plus démunis ont temporairement cessé à la Paroisse Saint Pierre.
2000 repas ont été distribués depuis novembre !
Elles reprendront à l'automne le 20 octobre, mais dès à présent la distribition de pain et de surplus de la banque alimentaire reprennent les vendredis de 11h à 12h à la salle paroissiale.

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS !
contact : csvp-stpierre-dijon@netcourrier.com






Dernières actus

  • Laudato Si' : le cycle de conférence a commencé... à sainte Claire ! Si la paroisse a choisi de méditer l'Encyclique Laudato Si' du Pape François pour cheminer vers Noël... C'est toute l'année que nous mettrons à profit pour découvrir ...
    Publié à 28 nov. 2017 à 13:24 par Saint Pierre
  • 17 juin 2017-Profession de foi du Collège Saint-Joseph...Oui, je crois !
    Publié à 3 sept. 2017 à 15:35 par Saint Pierre
  • Retour sur la journée du CCFD-2 avril 2017 Le 2 avril 2017, s'est tenue la journée CCFD – Terre Solidaire en doyenné, à la chapelle Sainte Claire sur le  thème « vivre ensemble » Au programme :Partage du bol de ...
    Publié à 2 mai 2017 à 14:09 par Saint Pierre
  • Appel décisif : Saint- Pierre accueille les futurs baptisés de la Vigile Pascale Le 5 mars, premier dimanche de carême, a eu lieu à Saint Pierre, la célébration de l’appel décisif, au cours de la messe. Dans l’église comble, le curé ...
    Publié à 6 mars 2017 à 12:09 par Saint Pierre
Affichage des messages 1 - 4 de 54 Afficher plus »

...à lire en passant


Elisabeth de la Trinité, une clarté de cristal
du Père Patrick-Marie Févotte , paru en février 2016
La vocation d'Élisabeth Catez, fille d'officier et pianiste accomplie, a mûri dans une atmosphère familiale et religieuse qui donne une coloration toute particulière à son cheminement intérieur. C'est la loi de l'incarnation à laquelle notre humanité ne saurait se soustraire. Mais avec quelle audace elle a su sortir des chemins étroits, tout tracés devant elle ! C'est pour mieux nous la faire connaître que cette petite biographie se propose de présenter Élisabeth le plus fidèlement possible en la situant dans son cadre de vie. Croqués sur le vif, les événements les plus marquants de son parcours s'animent alors devant nous et prennent l'allure de tableaux magnifiques où il fait bon admirer le modèle tout autant que l'Artiste qui les a peints. Pour Mgr Minnerath, Élisabeth de la Trinité, dont le pape François a annoncé la canonisation en 2016, est le témoin d'une « vie lumineuse d'union avec le Seigneur, une sentinelle de l'éternité bienheureuse ». Patrick-Marie Févotte est prêtre de la fraternité de Sitio près de Dijon. Il a publié plusieurs livres sur Élisabeth de la Trinité. Il est également l'auteur de la trilogie jeunesse Le Royaume d'Hérigran.

"Religion, l'heure de vérité" : un nouveau livre de Mgr Roland MINNERATH

Notre époque rejette la religion alliée à la violence, à l’obscurantisme, à l’intolérance. Elle produit aussi des pseudo religions séculières, où l’homme et la société, privés de toute relation à la transcendance, sont rendus vulnérables à l’emprise des puissances technologiques, économiques et médiatiques. Seule la religion vraie ouvre le chemin vers l’infini de la vérité, qui n’appartient à personne. Le Christ est la vérité incarnée, infinie et proche. Si la vérité n’a pas de visage, elle est comme la toile de Pénélope que notre esprit tisse et défait chaque jour. En savoir plus  , présentation de la Procure


Les Filles de Dieu par Emmanuel Pic

Les soeurs Arnauld - Angélique et Agnès -, leur frère Robert, l'amitié de Jansénius et de l'abbé de Saint-Cyran, les ambitions de l'évêque-duc Zamet, Jeanne de Pourlan abbesse de Tart, en Bourgogne... A travers le destin mouvementé de ses héros, Les filles de Dieu raconte les premières batailles d'un conflit qui ne dit pas encore son nom, autour de l'abbaye de Port-Royal et de la réforme de l'ordre de Cîteaux, à l'origine de ce qui deviendra le jansénisme. Fruit d'un travail très documenté, notamment sur le monastère de Tart, moins connu que Port-Royal mais qui a tenu une place tout aussi importante, l'ouvrage rappelle quelques-uns des épisodes majeurs de la vie du catholicisme français sous le règne de Louis XIII. En évoquant l'extraordinaire effervescence religieuse de l'époque, il plonge le lecteur dans une histoire aussi complexe que passionnante : celle d'une France baroque dont les énergies n'ont pas encore été canalisées par l'absolutisme de la période suivante. En savoir plus

  • Faire découvrir Ste Elisabeth de la Trinité aux jeunes par des romans :

    Elisabeth, mon amie : Sophie a seize ans. L’âge où la vie s’offre à vous avec toutes ses promesses de bonheur. L’âge de l’insouciance et souvent, aussi, de la révolte. Comme une corde de son violoncelle, son cœur vibre au contact de l’amour qu’elle découvre avec Pierre, mais il n’a pas encore donné toute la mesure de ses immenses capacités.
     Viendra l’épreuve d’une implacable maladie éclairée par les visites d’une mystérieuse jeune fille. Qui est donc Élisabeth dont les paroles pénètrent le cœur de Sophie pour la conduire, peu à peu, au sommet de l’amour et du don ?
A la Vie
: Huit années se sont écoulées depuis la mort de Sophie mais Pierre ne s'est jamais remis de la disparition de son amour de jeunesse. Talentueux violoncelliste, il s'est jeté à corps perdu dans la musique et goûte enfin le bonheur avec Claire, sa nouvelle compagne. Mais le passé le rejoint avec une violence qui le laisse complètement désemparé. Est-il victime d'un destin tragique auquel il ne peut échapper ? Il ira chercher la réponse auprès d'un prêtre qui l'aidera à retrouver le chemin de son cœur. Plus qu’un roman, c’est un appel à la vie (à la Vraie Vie) qui sans Dieu peut mener au désespoir.
En savoir plus 
Ouvrages disponibles au secrétariat de la paroisse.



Lire la dernière encyclique du Pape François

Bienvenue au Père Ruiz !

Le Père Oscar RUIZ est nommé vicaire de la Paroisse Saint-Pierre de Dijon.

Actuellement sur la paroisse de Beaune, il nous rejoindra début septembre. A cette charge, aux côtés de notre curé, le Père Patrick-Marie FEVOTTE, il ajoutera également le service de la pastorale du Lycée Saint-Joseph, du Lycée du Castel et des collèges du Parc et des Lentillères.
Toute la paroisse lui souhaite très chaleureusement la bienvenue !

Horaire des messes

Saint-Pierre
 mardi 09h15
 mercredi
 18h30
 jeudi      
 09h15
 vendredi
 18h30
 samedi  18h00
 dimanche  11h00

Saint-Louis
Dimanche
09h30

Accueil
11 place Wilson
21 000 Dijon
tel : 09 79 29 86 38

Permanences
Catéchisme :
 le mercredi
de 16h30 à 18h30
Père Patrick-Marie :
l
e vendredi
de 16h30 à 18h30

Secrétariat paroissial
les mardis
de 10h à 12h
les jeudis
de 16h à 18h

Réserver les salles de réunions de la paroisse

St Pierre'live

Théobule

Pour suivre l'actualité du pape, c'est  ICI