Marathon Athènes 2012

Athènes 5 h du matin,

Nos (futurs) marathonien(e)s se lèvent. Nuit noire pour rejoindre les nombreux autobus - placés en 3 points de la ville - qui vont les transporter jusqu’au départ.

Une fois sur place, le jour est là. La zone de départ est bien organisée : il y a toutes les nécessités...

Le lieu du départ, c’est bien sûr la ville de Marathon. En attendant, photos et danse du sirtaki.

Dès le signal la course est fluide, car les différents sas sont libérés les uns après les autres avec 3 minutes d’écart.

Grâce à Michel, nous avons des images du trajet et des coureurs en pleine action, mais aussi de l’arrivée, vue par un coureur, dans le mythique stade Panathinaïcos.

(Dans ce stade se tenaient les Jeux Olympiques des Hellènes il y a 2500 ans ! Restauré superbement, il est entièrement refait de marbre blanc et peut accueillir 5000 personnes.)

1/12/12 : je place le paragraphe ci-dessus entre parenthèses car il comporte trop d’erreurs... On pourra vérifier facilement que les Jeux Olympiques anciens se tenaient bien sûr à Olympie et non pas dans ce stade, bien que des Jeux s’y tenaient aussi à cette époque comme en des centaines d’autres endroits en Grèce,et que de plus lors des Jeux modernes de 2004 il pouvait accueillir plus de 20 000 spectateurs. Voir par exemple le lien ci-dessous :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Stade_...

Les images montrent ensuite l’arrivée dans ce stade de nos 21 marathoniennes et marathoniens. On reconnaît, dans l’ordre : Lilian, Hervé déguisé en Hoplite - tel le fantassin grec Philippides qui annonça la victoire de Marathon sur les Perses - ovationné véritablement par les spectateurs*, puis Alain, les deux Philippe (des fantassins grecs ?), Domi et Cathy, Nicole, Martine, Christine et Annabelle (son premier marathon : bravo), Corinne et Patrick, Bernard et Françoise, Michel, Hélène (celle-ci n’a pas été kidnappée par Pâris..), Fatima (premier marathon aussi : bravo), Marie (également premier marathon : bravo), enfin Geneviève et Sylviane.

* http://www.youtube.com/watch?v=8Rfn...

Tout le monde s’est retrouvé, au soleil, sur les marches du stade. Beaucoup de bonne humeur et de fierté. Nos champions se portent bien malgré l’effort et un parcours difficile, montant sur une bonne partie de la course. Depuis cette place, nous pouvons admirer l’Acropole, centre historique d’Athènes.

Superbe organisation grecque, remarquée par tous les coureurs, qui fait plaisir sachant les difficultés actuelles du pays : une banderole nous en a donné un petit aperçu. Mais les soldats, en costume traditionnel, sont là : vont-ils maintenir l’ordre ?

Encore bravo à tous.

Jacques