Les larmes de Notre Dame.

- Mardi 16 avril 2019

« La destruction partielle de la cathédrale Notre Dame de Paris, est un acte satanique qui s'ajoute à une longue liste, lequel n'a rien à voir avec un banal incendie qui se serait spontanément déclaré, on ne sait où d'ailleurs. De plus, chacun aura remarqué la pertinence du calendrier religieux ou politique choisi pour le concrétiser !



Non, il ne s'agit pas d'un simple accident, mais d'un geste délibéré de l'opposant qui tente par tous les moyens de détruire les symboles forts de votre culture chrétienne et identité spirituelle, avec l'ardent soutien des traîtres portant le masque de la mort. Ce sont les mêmes qui vont aujourd'hui tenter de réunir les fonds de la reconstruction. Moi Olivier, compagnon tailleur de pierre à l'époque de la construction de ce majestueux édifice, suis particulièrement sensible à ce désastre. C'est une part de mon âme qui se sent meurtrie et agressée.

Les auteurs de cet acte d'une cruauté innommable ne sont que les larbins d'un pouvoir aux abois, qui tente par tous les moyens de semer la discorde entre vous. L'adage "diviser pour régner", est plus que jamais à l’œuvre. Il est clair cependant que cet acte odieux et abominable arrive à point nommé pour les combattants du camp adverse. Il ne faut pas se voiler la face, la religion qui prospère actuellement en votre pays et ailleurs, se trouvera confortée dans sa démarche de conquête et de prosélytisme insatiable.

Bien sûr, les pleureuses athées ou religieuses viendront soutenir les véritables chrétiens de cœur, mais cette hypocrisie sera vite reconnue et démasquée. Ne vous y trompez pas, même les soi-disant paisibles et tolérants en apparence, se réjouissent en leur cœur de voir votre spiritualité chrétienne attaquée de tous bords.

La chrétienté vit ses derniers instants si la véritable Foi ne revient pas rapidement au premier plan. Attendez-vous dans ce cas à voir très rapidement vos lieux de culte transformés en de sordides maisons de haine, et de libertinage débridé.



Notre Maître Jésus et sa mère Marie, patronne de cette cathédrale et protectrice de l'humanité bienveillante, font peine à voir. Ce sont aujourd'hui des larmes de sang qui coulent sur leur visage. Seul votre repentir saura les apaiser ! »

Comments