Le Berger est prêt.

 
- Vendredi 21 décembre 2012
 
 

« Le Berger réunit actuellement ses brebis. Elles sont douces et paisibles. Elles viennent se réfugier auprès du Berger. C’est lui qui les protège et les protégera prochainement de l’orage. Dans la bergerie, elles seront à l’abri et nimbées de Lumière protectrice. 



La bergerie se remplit peu à peu, mais elle est loin d’être complète. Il s’en faut de beaucoup ! De nombreuses brebis égarées ne se soucient pas de l’orage. Elles ne s’inquiètent pas du mauvais temps qui s’abattra sur elles. Pourtant, le ciel est sombre et chargé de nuages menaçants, mais la plupart de ces brebis continuent de paître comme si de rien n’était.



Les brebis sont insouciantes. Elles n’ont pas encore compris. Certaines s’en vont par les chemins douteux et parfois sans issue de la montagne. C’est alors qu’elles font de très mauvaises rencontres, et ne reviennent plus dans la prairie. Le Loup, leur ennemi héréditaire est là. Il veille, il surveille, il profite de la moindre occasion, du moindre égarement pour bondir sur sa proie et en faire une victime. Mais, il ne s’approchera jamais du bon Berger. Il le craint, il en a peur. Il sait qu’il ne pèse pas très lourd face à lui. Il sait aussi que ce Berger défendra bec et ongles toutes les brebis du monde.

Le bon Berger, le bon Pasteur, c’est celui qui réunit sous ses ailes d’ange les âmes humaines. Vous avez sans aucun doute compris la métaphore.

Personnellement, où en êtes-vous de votre nourriture ? N’allez-vous pas la chercher au-delà des frontières, en prenant un grand risque pour votre santé ? Vous égarez-vous inutilement en croyant que l’autonomie et la liberté absolue vous dispensent d’un protecteur ? Non ! Il vous faut être protégés, surtout en ces temps difficiles. Il vous faut ce protecteur dont je viens de parler. Vous l’aurez bien sûr reconnu.

Le bon Berger rayonne, il irradie les âmes. Il les attire à Lui sans aucun jugement, sans aucun a priori, sans aucun réflexe de peur. Toutes les brebis seront les bienvenues, y compris les loups les plus cruels, les plus affamés, les plus infréquentables qui se transformeront demain en de doux agneaux. Il leur faudra, pour accéder au plan de Lumière, passer par la bergerie du Seigneur. Ils ne pourront pas la contourner. Ils ne pourront pas l’éviter. Un jour ou l’autre, ils seront contraints de suivre le troupeau pour aller paître, enfin, en de sains pâturages.



L’histoire analogique que je viens de présenter est un appel très fort. Personne ne devrait s’en amuser, ni la prendre comme une fable, une distraction… venant de l’au-delà. Non ! Cette parabole est digne du Maître Jésus. Vous la connaissez bien ! En de multiples occasions, cet appel a été formulé. Malheureusement, il est de nombreuses âmes sur la Terre qui ne veulent pas l’entendre.

Heureusement pour nous  – missionnaires du Divin –, nous serons aidés dans notre démarche de spiritualisation terrestre, par Celui qui nous a tous crées. Sa patience est immense. Elle semble sans limite. Pourtant, Il ne restera pas indifférent à la destruction qui s’accélère et saura alors promptement y mettre un terme.

C’est ainsi, le discours n’est pas nouveau. De nombreux prophètes, bien supérieurs à moi, l’ont déjà tenu. Malgré tout, il est navrant de constater que cette parole d’une grande sagesse, n’est jamais écoutée.

Soutenez le Seigneur Jésus dans son difficile combat. Il a besoin de votre voix, de votre amour, de votre compréhension… pour agir plus fortement demain. Il s’est entouré de nombreux disciples lorsqu’il a vécu sur cette Terre. Ne l’oubliez jamais ! S’il l’a fait, c’est parce qu’il en avait besoin pour semer et dispenser la Véritable parole. Vous êtes…, vous pouvez devenir les nouveaux disciples du Christ. C’est à vous de choisir le camp de la Lumière ou celui de l’Obscurité. »