La Foi.

 
- Lundi 22 mars 2010
 
 

« La foi est le contraire de la peur. Lorsque tu as peur, tu n'as plus la foi. La foi est l'ennemie de la peur. Lorsque la peur gère la vie, la foi n'existe plus. N'oublie pas que la foi est la confiance absolue et indissoluble de la croyance en Dieu. Lorsque la foi est forte, solide, elle ne peut plus être altérée par quelque événement douloureux de la vie. La foi, c'est le rempart, l'assurance tout risque de la vie matérielle. Lorsque ton esprit dominera totalement la matière dans laquelle tu vis, la foi qui sera alors très fortement développée en toi, ne pourra plus être remise en question.

 

C'est la parabole de Jésus qui disait à ses apôtres qu'il pouvait lui-même déplacer des montagnes. Avec la foi, tout est possible et même ce qui semble impossible. Au nom de Dieu, tu pourras aujourd'hui et demain faire de grandes choses : des choses dont tu ne soupçonnes pas l'existence. La foi, c'est la confiance en Dieu, en le Père Céleste – la confiance en ses envoyés, ses disciples, ses élus – quel que soit son niveau d’intervention. 

 

La foi n’est pas la recherche de preuves d’une vie qui suit la mort. Non ! Les preuves de la nouvelle existence ne sont données qu’à ceux qui ont la foi, ou qui la cultivent secrètement au fond de leur âme. Malheureusement, ils n’en sont pas toujours conscients et restent très longtemps dans le doute.

 

La foi, c’est une maison intérieure qu’il vous faut construire, pour ensuite, habiter. C’est l’abri le plus sûr, le plus protégé des intempéries de toute sorte, et Dieu sait si ces intempéries vont se multiplier. »