L'argent corrompu.

  
 
- Lundi 27 juin 2011
 
  

« Le titre de ce nouveau message peut surprendre. Pourtant, il est juste et sera vérifiable demain. L’argent a perdu ses lettres de noblesse le jour où la corruption spéculative s’est emparée de lui. L’argent n’est plus l’argent. Il n’est plus qu’un instrument de domination et de pouvoir du fort sur le faible. La valeur intrinsèque de l’argent n’existe plus. Il est devenu plus facile à certains de gagner de l’argent en dormant, plutôt qu’en travaillant.

 

Pardonnez-moi de vous le dire, mais bientôt, dans un délai que je ne donnerai pas malgré ma connaissance du futur, l’argent  monnaie sonnante et trébuchante  n’aura plus aucune valeur. La dérive s’accélère. Elle entraînera dans sa chute de très nombreux pays et, pour finir, la totalité du monde.

 

La crise financière qui se profile de nouveau à l’horizon sera beaucoup plus catastrophique que la précédente, et sonnera le glas d’une monnaie d’échange internationale qui n’aura plus pour valeur que le papier sur lequel elle est imprimée.

 

 

 

 

Personne ou très peu de gens ne s’attendent à ce scénario du pire, et même ne peuvent raisonnablement l’imaginer. L’argent fait partie de votre vie. C’est le système d’échange qui régit le monde depuis bien longtemps. Néanmoins, il a aujourd’hui atteint les limites de son règne, et ne sera plus compatible avec la nouvelle vie qui s’installera par la force des choses sur la Terre. 

 

Aujourd’hui, malgré les ravages qu’il provoque partout dans le monde, l’argent est toujours adulé, y compris par les religieux et autres spiritualistes qui feignent de le dénoncer et de le considérer comme l’instrument de Satan. Oui, les hypocrites sont nombreux dans le simulacre spirituel qui nous donne chaque jour des textes pour abreuver le crédule, mais qui ne sont jamais mis en pratique par ceux qui les diffusent très généreusement. De plus, si le désintéressement absolu n’accompagne pas la communication précitée, la circonspection reste de mise.

 

En effet, qui est prêt à abandonner son patrimoine immobilier, ses économies, sa richesse… quand bien même elle serait toute petite ? Pas grand monde en réalité... très peu de personnes sur la masse des humains possédants ! Pour les autres  les pauvres et les laissés-pour-compte  ce sera plus facile puisque ces gens n’ont rien, excepté la richesse de leur âme.

 

 

 

 

 Vous tous qui dénoncez le système en place et ce, à juste titre, vous souhaitez ardemment qu’il disparaisse avec son cortège de malheurs, d’injustice, d’égoïsme… Mais, paradoxalement, vous redoutez aussi l’autre système - celui que vous ne connaissez pas encore - même si vous tentez de l’imaginer. Il est vrai, comme le dit l’expression populaire, qu’il est difficile de "lâcher la proie pour l’ombre". Mais, dans le cas présent, ce n’est pas l’ombre qui vous attend mais la pleine Lumière.

 

C’est ce qu’a voulu signifier notre Frère  le Maître Jésus  lorsqu’il a mis  le jeune riche face à ses choix : « Es-tu prêt à tout vendre et à distribuer tout ton argent aux pauvres pour me suivre ? » La suite de l’histoire, vous la connaissez. Le riche a refusé. Voilà aujourd’hui que ce choix vous est de nouveau proposé. Le Christ Jésus n’est plus là physiquement pour vous le dire clairement, mais sa Force, sa Lumière, sa Conscience… vous atteignent malgré tout et pénètrent en votre âme lorsqu’elle est accueillante.   

 

 

 

 

Alors, ferez-vous le pas décisif, vous tous : les premiers, les phares, les projecteurs du nouveau monde qui êtes les fers de lance de la nouvelle Humanité ? Oui, c’est peu à peu que la décision se fera plus pressante lorsque vous verrez des pans entiers de l’économie s’effondrer. Ce sera le début de la fin. Il est déjà enclenché, les signes sont très clairs.

 

Malgré tout, la plupart des humains ne souhaitent pas au plus profond de leur réflexion la disparition complète de ce qu’ils ont connu, et qui leur a aussi apporté du bonheur et de la satisfaction. Mais aujourd’hui, le lac d’argent déborde. Son eau noiera les plus nantis d’abord. Puis viendront les plus petits poissons et, pour finir, l’expression "noyer le poisson" trouvera tout son sens. Le "poisson humain" sera, en effet, noyé par l’eau qui l’a nourri durant toute sa vie.

 

Je n’ai pas pour habitude d’utiliser la langue de bois. Vous l’avez déjà remarqué avec mes précédents messages : ces messages que je concocte avec mes amis Guides spirituels, sous la plus haute autorité de notre Maître Jésus. Lui non plus n’utilisait pas la langue acerbe et déguisée du Serpent. Il a toujours été clair et direct lors de ses interventions. Lesquelles n’ont malheureusement pas toujours été traduites fidèlement par ses disciples.

 

Vous allez assister à de nombreux soubresauts planétaires. Les forces contraires du bien et du mal s’opposent par vagues. Il y a des assauts de part et d’autre. C’est un véritable combat qui se livre dans le monde invisible…, une lutte sans merci qui est relayée par de nombreux mouvements sur la Terre. Vous en êtes les témoins au quotidien. La Bête est forte ! La Bête est solide ! La Bête tient toujours sur ses pattes ! Elle est, tel un dragon fumant, à la recherche de toute nourriture nauséabonde dont elle raffole. C’est aussi pour elle le début de la fin, mais ne vous attendez surtout pas à la voir mourir paisiblement. Elle luttera jusqu’au bout avec ses partisans encore très nombreux. La planète Terre, notre Mère nourricière, subira encore ses assauts et sa capacité de destruction incomparable.

 

 

 

 

Mais le Christ vaincra ! Ce n’est qu’une question de temps. L’humain, par ses choix, par ses décisions, en prenant conscience de la situation qu’il encourage toujours, peut bien sûr écourter la durée, rapprocher l’échéance de ce monde nouveau. Le subir, le souffrir, le préparer, l’accueillir, le redouter, le repousser…, voilà les comportements principaux qui préoccupent l’humain. Il n’est plus temps de tergiverser. Il est temps désormais de savoir ce que nous voulons… ce que vous voulez ! Personne, de notre côté, ne cherchera à vous influencer. Personne ne vous forcera la main d’une manière ou d’une autre. Mais, tout esprit lumineux digne de ce nom est là pour vous prévenir, pour vous avertir afin que vous ne soyez pas pris, ou le moins possible, au dépourvu. C’est cela le sens de notre Amour. C’est notre Père divin, notre conscience supérieure, celle qui nous pilote et nous demande d’agir ainsi. Nous sommes ses élus. Nous sommes ses missionnaires. Faites aujourd’hui ce qu’il faut pour venir grossir nos rangs. Le bataillon de l’Amour doit s ‘agrandir, voir augmenter le nombre de ses soldats. Il vous appartient de faire partie des nôtres ! »