Fatale destinée ?

-  Mercredi 8 avril 2020

« La marche forcée vers un destin douloureux n'est jamais une fatalité ! Une solution alternative existe toujours, encore faut-il avoir l'idée ou l'intention de la rechercher.

Pour ce qui concerne l'humain, les défauts de la cuirasse sont connus depuis une éternité. En effet, depuis que l'homme est homme doté de sa conscience, il viole sans vergogne les lois de la nature, les lois divines, les lois universelles. En conséquence, il s'est chargé seul ou collectivement d'un fardeau qu'il ne peut plus porter.

Lors de ses multiples incarnations, il se déleste un peu de cette charge karmique qui l'empêche d'avancer sereinement, mais ne s'affranchit jamais totalement de ses erreurs passées. C'est malheureux pour lui et pour ceux qui l'attendent dans le Monde Lumineux. Avec une infinie tristesse, nous voyons les humains se vautrer encore et toujours dans la fange. Malgré les avertissements du Très-Haut – Dieu sait qu'ils sont nombreux –, l'humain n'a rien compris ou si peu de sa nature profonde. Et pourtant, le cordon ombilical qui le relie à la Source divine n'est jamais sectionné. Intarissable, cette Source Lumineuse ne demande qu'à vous alimenter, à la seule condition que vous le désiriez.



Les tortures que les humains infligent depuis des lustres à tous les animaux, à tous les végétaux..., au vivant qui leur permet de subsister, ne resteront pas lettre morte. Ils les subissent et les subiront en retour au travers de multiples fléaux, maladies ou dérèglements biologiques. C'est la Loi de cause à effet dont j'ai déjà parlé, ainsi que de nombreux amis Guides spirituels qui diffusent chaque jour les mêmes recommandations. Là est notre mission avec les terriens qui sont pour la plupart bornés, bouchés et totalement hermétiques à nos conseils.

Pour mettre un terme au désastre annoncé pour l'Humanité, il faudrait cesser sans délai tous les massacres d'innocentes victimes de par le Monde. Comment pouvez-vous croire au retour de l'AMOUR – ce terme galvaudé et interprété selon la convenance –, si vos frères les animaux continuent d'être sauvagement assassinés et dépecés chaque matin dans un silence de mort d'abattoirs aseptisés..., pour ne prendre que cet exemple ? Ils hurlent, ils appellent à l'aide mais vous n'entendez rien ! Tout au contraire, vous continuez de vous gaver de leurs pauvres cadavres. L'agneau pascal est paraît-il une tradition ! La tradition de qui ? La tradition de quoi ? Je peux vous assurer que l'interprétation humaine de ce rituel précédé pour certains d'un office, ne contribuera aucunement à votre avancement.

Sachez que les individus qui participent de près ou de loin à ce génocide quotidien, viennent s'agenouiller après leur mort devant leurs victimes, et implorent leur pardon. Ces êtres éprouvent décuplée la souffrance physique et morale qu'ils auront infligée. La souillure de leur âme devra être lavée, afin de leur permettre de gravir quelques marches. Ce spectacle est affligeant, ils auraient pu l'éviter s'ils avaient écouté cette voix intérieure qui leur interdisait de commettre le pire. Cette Honte absolue est à la vue de tous car nul dans notre Monde ne se cache, ni ne peut se cacher. L'humiliation du matador qui s'agenouille devant les animaux qu'il a lui aussi torturés, nous rempli de pitié. Ses paillettes et la flamboyance de son "art" font partie de l'histoire. C'est un être défait, sans costume, dépenaillé et en guenilles qui demande l'absolution et, là aussi, le pardon de ses victimes. Est-ce cela que vous souhaitez vivre ?

"Vous ne devez pas consommer vos frères" ! Notre Maître Jésus vous l'a déjà enseigné à maintes reprises. Mais vous n'entendez rien, vous êtes au contraire fascinés par le festin qui vous attend grâce au martyre de l'autre. Pour les mangeurs de viande, ce message est bien sûr totalement inaudible. Certes, les animaux veulent bien les nourrir y compris de leur chair, à la seule condition qu'ils soient en fin de vie et dignement traités. Cessez de les tuer prématurément, de les mépriser continuellement et de remplir vos poubelles de leurs restes avariés. Au risque de me répéter, ces Crimes Odieux ne resteront pas impunis !



Ce que je viens de dire pour le monde animal, vaut de la même façon pour le règne végétal. L'assassinat sous toutes ses formes – qu'il soit destiné à la consommation outrancière, aux expériences de laboratoire, aux plaisirs de l'homme... –, devrait immédiatement cesser pour qu'enfin les humains se libèrent de leurs chaînes, et respirent un souffle nouveau venu d'un océan de Lumière. Ce souffle divin est essentiel à la vie de nombre d'entre vous qui avez fait l'effort du renoncement, et avancé vers cette Main tendue. Quant aux autres qui constituent le gros du troupeau, c'est sur eux que repose la responsabilité de l'Union avec Dieu, et de l’Espérance retrouvée. »



web counter
Comments