Fatale décomposition !

 
 
- Jeudi 23 septembre 2010
 

 

« La Morale a déserté le monde. Sans morale, sans obligation morale, sans éducation morale, toute société humaine est vouée à la mort.

 

La Morale n’est plus. Elle est désormais largement remplacée par l’immoralité sous toutes ses formes, et à tous les niveaux de votre société.

 

Le Devoir qu’impose toute évolution digne de ce nom, a été remplacé par le droit. Les gens ne parlent que de droit, mais le devoir a disparu au fond des oubliettes de la mémoire.

 

L’Éducation, la Véritable éducation n’est plus. Aucun organisme ou système n’est capable de l’enseigner. Les fondements de la société sont totalement rongés par la vermine incrédule. Les temples du savoir toutes disciplines confondues – s’écrouleront rapidement. Les certitudes scientifiques seront très fortement ébranlées. L’absence de vraies valeurs gangrènera le corps tout entier.

 

L’Esprit n’est plus sainement nourri. L’âme en souffre terriblement. Malmenés à ce point, son principe spirituel et sa raison d’être sur cette Terre, coûteront à l’humain qui restera longtemps dans cet aveuglement.

 

La société humaine organisée comme tel est à bout de souffle. Prendra-t-elle enfin le virage de la Sagesse ?  Nul ne peut aujourd’hui le savoir ! Puisse-t-elle devenir un jour à l’image d’autres civilisations : les peuples d’ailleurs vivant très loin de vous dans l’immense univers. La Conscience la plus évoluée guide leurs pas, leurs vies, leurs mondes… La sécurité, la violence, la maladie, la misère, l’inégalité, la justice, la police, la tristesse, la faiblesse… n’ont plus cours depuis longtemps dans leur vocabulaire. Ce sont des sociétés totalement abouties et très proches en cela du Divin.  Leurs habitants ont appris de l’expérience la Vraie Vie. Ils ont compris les erreurs. Ils ont trouvé le véritable chemin de la Vie, de la Liberté, de l’Amour… Plus rien ne ressemble à ce qu’ils ont connu avant. Ils étaient devenus, eux-aussi, des égarés.  Ils se sont aujourd’hui retrouvés et n’ont plus aucune envie de renouveler l’expérience qui les a profondément changés.

 

Oui, tout accouchement spirituel s’opère dans la douleur, le renoncement, l’acceptation...  Pour la planète Terre, il en sera de même. Soucieux et convaincus de cette évolution, puissiez-vous le comprendre !»