Apocalypse - Révélation.

 
 
 
Extrait du livre : Marie-Madeleine, le secret délivré (2009) 
 
 
 

- Message de septembre 2008  

 
  

« Pourquoi le message de Jésus, l’enseignement le plus réel, le plus riche, le plus créateur d’amour n’a-t-il pas été divulgué aux habitants du monde ? La réponse est dans la question. L’Église officielle ne veut pas reconnaître ses crimes et ses mensonges. Une telle œuvre ne peut être celle des porte-drapeaux de Dieu et de Jésus qui se veulent les plus fidèles d’entre-nous ! Mettre au ban des accusés le chrétien orthodoxe – au sens loyal du terme –, le vrai saint de la Terre, le combattant joyeux qui n’a pas hérité du dogme sacrilège, la liberté pensante, le détaché heureux du cercle religieux… n’est pas au sommaire de l’enseignement du Christ. Il n’y a qu’une seule ligne pour expliquer l’enjeu : l’attachement bienheureux à notre Père des cieux. Ils ne sont pas terrestres, mais seulement glorieux. »

 

Le Vatican sait, le pape actuel sait et ne fait rien. Savoir et ne rien faire est grave. Le moment de la Vérité approche :

 

« Jean l’évangéliste ou Jean : le disciple préféré, est bien le père du texte de l’apocalypse. Jean forme un trépied à lui seul. Il rédigea l’apocalypse à la suite de songes monumentaux qu’il vécut lors de son sommeil. Il se souvenait de tout dans les moindres détails lorsqu'il se réveillait.. Ce qui donne un poids véritable à ses écrits.

 

Le moment est pourtant arrivé de dire la Vérité. Ne soyez pas inquiets, le tombeau s’ouvrira, mais le corps de Jésus n’est plus là. Il n’est plus dans le monde, il n’est plus à chercher, il n’est plus à trouver puisqu'il s’est volatilisé.

 

Le tombeau s’ouvrira sur le secret le plus puissant, le plus merveilleux que l’humanité tout entière découvrira et saluera bientôt. La Madeleine et Jean auront alors gagné leur pari. Ils n’auront pas écrit pour rien sur la vie de leur Maître adoré. Ils seront là pour relancer la véritable foi, la nouvelle spiritualité qui donnera un élan nouveau à cette humanité désespérée. Voilà Marie-Madeleine totalement réhabilitée. La femme la plus controversée de l’histoire obtiendra sa revanche. Pour les femmes, ce sera enfin la grande libération et l’accession attendue aux actes sacrés qui ne seront plus et n’ont jamais été l’apanage des hommes.

 

Gloire à Marie-Madeleine, gloire à la femme porteuse de vie et d’espérance. Gloire à l’être, gloire à la féminité, au féminin de l’être qui fut représenté par Madeleine et Jean. Voilà le grand secret : la double ambiguïté, la personnalité, le masculin et féminin mêlés. Le sexe disparaît, l’androgyne demeure, l’être est réalisé.

 

Le Christ a démontré par ses choix, par ses goûts et par ses sentiments, qu’il s’attachait à tous. Marie-Madeleine et Pierre étaient les deux extrêmes, les personnalités les plus opposées. Jean l’évangéliste, l’apôtre bien-aimé de Jésus représente l’équilibre, la réunion, la fusion, la réalisation de soi, la personnalité la plus difficile à comprendre et à appréhender. Les trois piliers sont là : Pierre, Jean, Marie-Madeleine. Ils se sont retrouvés pour former ensemble le socle unique de la nouvelle religion.

 

La porte s’ouvrira. Les fauves sortiront. La prison se videra. Les tombeaux s'allègeront de leur contenu macabre. La montagne se fendra. Les mers recouvriront cette désolation. La terre reculera, se décomposera, se reconstituera. Les hommes périront, leurs âmes s’envoleront. Le soleil s’éteindra. Les terres s’écarteront. Les démons rejoindront une nappe en fusion. Les purs survivront. Le monde s’éblouira d’un éclatant soleil, dont le rayonnement fortifiera son âme. Les terres reverdiront. Les fleuves s’écouleront. Les torrents chanteront. Les humains pleureront, leurs larmes deviendront des perles de saphir, d’émeraude, de sablon.
 
 

Vidéo YouTube

   
 
Marie-Madeleine et Jean, pionniers de première heure, héritiers de ce trône qui n’est pas sous nos pieds, revivront la douleur de l’être crucifié, du Seigneur Jésus Christ qui n’a jamais souhaité la torture ni le deuil de notre humanité. La torture : c’est l’humain qui se l’est préparée, qui se l’est réservée, qui se l’est infligée. L’humain n’a rien compris, il a été trompé. Il a joué, a misé sur la mauvaise valeur. Il a donc hérité de ce qu’il a semé. L’avertissement lui a été donné, mais, aveuglé d’orgueil, il n’a rien écouté.

 

L’apocalypse de Jean est la révélation : l’accouchement d’un monde régénéré. La douleur est souvent la compagne de la mère lorsque l’enfant paraît…, montre le bout du nez. La mère nourricière, notre Terre magnifique ne fera exception à la règle. Elle aussi enfantera. Elle mettra au monde un superbe bébé qu’elle prépare actuellement au fond de ses entrailles. Saluez l’arrivant, saluez les prémices, saluez les contorsions, saluez les contractions de notre nourricière. Préparez l’avènement, préparez l’événement, préparez la couche de cet enfant, et n’ayez peur de rien. Notre mort nous a conduit vers la vie : LA VRAIE VIE. »

 

« Lorsque tous vous mourrez, tous vous vivrez ! »