3 - Autour du "Je me souviens" de Georges Perec


1970.  Le peintre américain Joe Brainard, 1941-1994, publie chez Angel Hair Books, à New York, I Remember.
            Ce mince volume de 35 pages est un recueil de courts textes commençant tous par les mots "I Remember".
            Les 700 exemplaires sont vite vendus.           
            Selon David Bellos, Harry Mathews parle peu après de ce livre à Perec, sans le lui communiquer.
                    
Georges Perec, une vie dans les mots, Seuil, p.482
            Le même éditeur publiera deux autres recueils de Brainard : I Remember More (42 pages, 1972) et More I Remember More (29 pages, 1973).
            Le Museum of Modern Art de New York publie les 21 pages de 
I Remember Christmas en 1973.

1973. Le 21 janvier, Perec note le premier de ses "Je me souviens" (Bellos, op. cit., p.542).
 
1975.  L'éditeur new yorkais Full Court Press regroupe les trois recueils publiés chez Angel Hair et y ajoute de nouveaux textes.
            Le volume est nommé I Remember.
            En 138 pages, environ 1480 "I Remember".
La plupart ont de une à quatre lignes ; le plus long en a 21. 
                    Quelques pages de I Remember  (p.1-6 et 136-138)

1976.  Prépublication des 163 premiers "Je me souviens" de Georges Perec dans Les Cahiers du Chemin, n°26, 15 janvier 1976, p.83-108.
                    Les 18 premiers
            On notera 
sur ces 18 souvenirs de menues différences avec l'édition définitive (guillemets, italiques).

1978.  Première édition de Je me souviens, avec pour sous-titre Les choses communes I. Chez Hachette, collection POL.
            L'achevé d'imprimer de mon exemplaire est du 2 janvier 1978.
                    
Page de couverture


                   Le Monde, 10 février 1978. Article de Monique Pétillon et entretien avec Georges Perec.     

1979.  Georges Perec, "Je me souviens du jazz". Entretien avec Philippe Carles et Francis Marmande,
            Jazz Magazine
, février 1979, n°272, p.30-34.

            Reproduit dans :
            Georges Perec, Entretiens et conférences II, éd. critique établie par Dominique Bertelli et Mireille Ribière, éd. Joseph K., 2003, p.30-46.

1979.  Georges Perec, "Je me souviens de Malet
& Isaac", H-Histoire, mars 1979, n°1, p.197-209.

1980.  "Je me souviens des années soixante", sept nouveaux "Je me souviens" de Georges Perec.
            Dans Les années soixante en noir et blanc, de Maurice Achard et Anne-Marie Métaillé, éd. A.M. Métaillé, 1980, p.211.

1982.  Mort de Georges Perec , le 3 mars.

1988.  Je me souviens. Georges Perec, Spectacle de Sami Frey, qui signe l'adaptation et la mise en scène, pédale et se souvient.
            Présenté en juillet au festival d'Avignon, à la Chapelle des Pénitents blancs. .
                  Les quatre spectacles Perec présentés en juillet 1888 au festival d'Avignon, vus par Le Monde
            Repris
du 13 au 16 octobre à l'Opéra-Comique, dans le cadre du Festival d'Automne.
            Et jusqu'en décembre en tournée à Nantes, Villeurbanne, Rennes, Genève et peut-être ailleurs.

1990.  Le spectacle de Sami Frey est repris à Paris, au Théâtre Mogador, du 5 au 24 janvier.

La cassette du spectacle, enregistrée au Théâtre Mogador

1990.  Georges Perec, Je me souviens, Textes du XXe siècle, Hachette.

1992.  Georges Perec, Je me souviens, Hachette.



1990                               1992

1994.  Mort de Joe Brainard le 25 mai, des suites du sida.

1995.  Joe Brainard, I Remember. Troisième édition, Penguin Books, New York.
            Il y aura une quatrième édition en 2001, chez Granary Books, New York.
            N'ayant eu entre les mains que l'édition de 1975, je ne peux pas comparer les textes.


1997.  Joe Brainard, I Remember (Je me souviens).
            Traduit de l'américain par Marie Chaix, Actes Sud. Dépôt légal juin 1997.
                    La couverture et les premières pages.
            Le texte traduit est celui de l'édition Penguin. Le premier "I Remember" n'est pas celui de 1975 (voir
Quelques pages de I Remember).

1997.  Je présente
le samedi 26 avril 1997 au séminaire Perec, à l'Université Paris 7 (Jussieu), une communication intitulée :
                    Je me souviens de I Remember. Je me souviens aussi de Je me souviens.
            Le texte, très légèrement modifié, est reproduit dans l'excellente revue de Dominique Bertelli et Bernard Magné,
Le Cabinet d'amateur
                    Numéro 6, décembre 1997, p.101-127.
Le titre est raccourci : "Je me souviens de I Remember". 

1997.  Georges Perec et Yvan Pommaux, Je me souviens
. Éditions du Sorbier.
            Vingt des "Je me souviens" de Georges Perec, illustrés par Yvan Pommaux.   


1998.  Roland Brasseur, Intactes et minuscules, notes pour Je me souviens de Georges Perec.
            Polycopié de 152 pages agrémentées de 90 illustrations, publié à compte d'auteur, 300 exemplaires, Troyes, janvier 1998. 
                    Larges extraits de Intactes et minuscules
                    (préface - premières et dernières pages -
erreurs de GP - Patrick Modiano, Gérard Lenne, Jean-Bernard Pouy - index - bibliographie)
                    (erreurs et coquilles non corrigées - mise en page légèrement modifiée - couleur).
                    Ce qu'en pense Bernard Magné (voir la note 16 de cet article)

1998.  Du 16 au 18 janvier : Colloque international "Perec et l'image", Univ. Grenoble III-Stendhal. Dirigé par Claudette Oriol-Boyer et Bernard Magné.
            J'y présente une communication : "Les images dont je me souviens".
            Les actes du colloque sont publiés par
Le Cabinet d'amateur, numéro 7-8, décembre 1998.
            Ma communication est reproduite aux pages 131-143.
           
1998.  Roland Brasseur, Je me souviens de "Je me souviens".
            
"Note pour Je me souviens de Georges Perec à l'usage des générations oublieuses".
            Collection l'Iutile, Le Castor Astral. Achevé d'imprimer le 23 juin 1998.
            
Édition revue et très augmentée d'Intactes et minuscules, 304 pages, 300 illustrations. Couverture en Noir et Blanc.

1999.  Deuxième édition de
Je me souviens de "Je me souviens", en janvier.
            Quelques corrections et compléments. La couverture est en couleurs. Achevé d'imprimer inchangé donc fautif.

2002.  Roland Brasseur, "Suite à Je me souviens de "Je me souviens"".
            Publié dans l'indispensable Formules, Revue des littératures à contrainte, créée et dirigée par Jan Baetens et Bernardo Schiavetta.
                (devenue en 2007 Formules, revue des créations formelles, elle est dirigée depuis 2009 par Jan Baetens et Jean-Jacques Thomas)
            Numéro 6, "Georges Perec et le renouveau des contraintes", 2002.

2003.  Du 23 septembre au 31 décembre, au Théâtre de la Madeleine, Sami Frey est à nouveau sur sa bicyclette.
                    La couverture du programme.
(lequel, semblable à celui de 1989, contient le texte du livre)

2003.  Roland Brasseur, Je me souviens encore mieux de "Je me souviens",
            "Note pour Je me souviens de Georges Perec à l'usage des générations oublieuses et de ceux qui n'ont jamais su".
            
Le Castor Astral. Achevé d'imprimer le 3 novembre 2003.
            Troisième édition, augmentée, 364 pages, 300 illustrations dont 298 nouvelles.

                    Les couvertures des trois éditions

2012, 13 février. Mort de la comédienne Sophie Desmarets.
           207. Je me souviens que quand Sophie, Pierre et Charles faisaient la course, c'est Sophie qui gagnait car
Charles traînait, Pierre freinait, alors que Sophie démarrait.
           C'est la première disparition de 2012.

2012, 25 février.
           457. Je me souviens d'
Emile Allais, et de James Couttet, et d'Henri Oreiller.
           Trois champions de ski. L'un allait, le second coûtait, le troisième rayait.
           On rapprochera du JMS 207, cité cinq lignes plus haut.

           James Couttet est mort en 1997 à l'âge de 76 ans, et Henri Oreiller en 1962 à l'âge de 36 ans. .
          
Emile Allais, né le 25 février 2012,  fête aujourd'hui ses 100 ans.
           Il est le premier personnage de Je me souviens à réaliser cette performance.

2012, 3 mars.
           Trente ans après la mort de Georges Perec.
           Plus de 60 personnages de Je me souviens sont toujours vivants.
                Ils peuvent se souvenir de Georges Perec. (précisé le 3 avril)     

2013, 7 mars.
           Georges Perec aurait aujourd'hui 77 ans.
           Six décès depuis le 3 mars 2012, trentième anniversaire de sa mort :
           - le 12 juin 2012,
le cycliste italien Aldo Ronconi, , vainqueur de Milan-Munich 1939.
           - le 9 mai 2012, le coiffeur britannique Vidal Sasoon.
           - le 17 octobre 2012, le doyen Emile Allais.
           - le 13 décembre 2012, l'alpiniste et homme politique français Maurice Herzog.
           - le même jour, Georges Bellec, un des frères Jacques.
           - le 21 février, l'écrivain et explorateur français Alain Gheerbrant.

          

2013, 7 avril.
           Un texte de 2002 : Roland Brasseur, "Le grand palindrome en chiffres".
   
 
    
           Et quelques exécutables bien anciens (une vingtaine d'années).
           Des programmes sur
           Je me souviens  - Mots croisés - Grand palindrome
-
           El Desdichado - Alphabets - Un homme qui dort - VME.
           Ecrits en turbo pascal, pour écran DOS.
           Je me souviens du DOS.
           Les moins de 20 ans ne doivent pas connaître.
           C'est en les écrivant que j'ai appris le turbo pascal, que je devais enseigner.
           Petit écran, pas agrandissable à ma connaissance.
           Aussi vieux
que l'est le cinéma Noir et Blanc à l'heure de l'horrible Moulin-Rouge de Baz Luhmann.
           Je suis incapable de les transformer maintenant.
           Mais ils fonctionnent encore, après une nouvelle compilation en 1999.
           Laquelle était nécessaire : la rapidité des processeurs s'opposait au fonctionnement des versions d'origine.

           Ils ne sont pas fait pour le confort de l'utilisateur.
           Il y a des modes d'emploi détaillés et tordus.
           Qui disent entre autres comment sortir du programme :
           - touche Echap ou (parfois z), sinon débrouillez-vous (croix en haut à droite du petit écran de l'exécutable).
           C'est là.
           Ce n'est pas utilisable directement.
           Il faut charger
: cliquer sur le lien puis, en haut à gauche, "fichier" puis "télécharger".
           On obtient un fichier Zip qu'il faut déziper. 
           Il faut donc avoir un dézipeur.
           Configuration utilisée : PC, Windows XP (oui, Windows XP), Firefox.
          
           Le téléchargement marche très mal avec IE
           (version ancienne - avec une version à jour, ça marche peut-être).

 
 

2015, 7 mars. 
           Perec aurait 79 ans aujourd'hui.
           Il est mort le 3 mars 1982, il y a 33 ans.
           50 personnes (peut-être 52) nommées ou évoquées dans Je me souviens sont vivantes aujourd'hui.
           La liste est téléchargeable ici.
           Herb Reed, un des Platters (JMS 167) des débuts du groupe, est décédé le 4 juin 2012, à 80 ans.
           Deux Compagnons de la chanson (JMS 49) nous ont quittés en 2013 :
                  Gérard Sabbah le 2 février et Jean-Louis Jaubert le 2 juin, à 86 et 92 ans.   
           La sirène Esther Williams (JMS 145) a rejoint Red Skelton le 6 juin 2013, à 91 ans.
           Garry Davis (JMS 15) a quitté le monde des machines à écrire le 24 juillet 2013, à 92 ans.
           Jean Babilée (JMS 272) a cessé de danser sur scène avant le 30 janvier 2014 ; il avait 90 ans.
           Shirley Temple (JMS 197 et 317) est morte à 85 ans, le 10 février 2014, 82 ans après ses débuts au cinéma.
           Ephraïm Zimbalist Jr (JMS 439) Le doyen des survivants depuis la mort d'Emile Alais, l'a rejointe le 2 mai 2014, à 95 ans.
           Le dernier disparu est provisoirement Horace Silver (JMS 236), le 18 juin 2014, à 85 ans.
           Ils sont encore 50 au moins, peut-être 52.
           Le plus âgé est le coureur cycliste Ferdi Kubler (JMS 227), né le 24 juillet 1919.
           Le plus jeune, l'ex enfant kidnappé Eric Peugeot (JMS 137), est né le 3 décembre 1954.
           Tous deux habitent la Suisse, le premier parce qu'il y est né, le second par choix.
           
          






Comments