Cinéma : 100 films

comiterogerdesormiere@gmail.com

   En préliminaire, Roger Désésormière est trop souvent crédité Désormières avec un "s" à la fin pour que ce soit une erreur ponctuelle ou un simple hasard. Quoique… Nous ignorons pourquoi et imaginons qu'il avait choisi en connaissance de cause cette variante de son nom…  Peut-être distinguait-il ainsi rapidement ses travaux musicaux et ceux pour le cinéma ? Henri Sauguet a toujours écrit son prénom avec un "i", mais a un "y" dans Premier de cordée, preuve que les génériques sont pleins de fautes.



   Au total, nous en sommes à 100 films, dont 71 longs-métrages et 29 courts ou moyens-métrages.


   Sources essentielles : WikipediaIMDB, la SACEM, Ciné-ressourcesuniFrance films
la Cinémathèque de Toulouse-Raymond Chirat,  archives personnelles…


Des compositeurs pour l'image: cinéma et télévision d’Alain Lacombe, Jean-Loup Tournier, Nicole Lacombe aux Éditons Musique et promotion, 1982, ouvre ainsi sa nomenclature :

« Roger DÉSORMIÈRE (1898-1963) fut sans doute l'un des plus humbles et des plus talentueux serviteurs du cinéma. Beaucoup plus que le compositeur et l'adaptateur, il est important de reconnaître le chef d'orchestre. Le premier à considérer le cinéma comme un art majeur. Sans condescendance, il dirigera quelques-unes des plus probantes partitions pour l'écran. Sa générosité et sa rigueur contribuèrent largement à imposer à un monde musical dépité les astreignantes vertus de la musique composée pour le cinéma (il fut suivi en la matière par un autre grand: Charles Munch). Désormière qui fut l'ami de Sauguet, Milhaud, Françaix, Baudrier, Auric, Jolivet, Koechlin, Poulenc, Delannoy, Messiaen, Lesur) ne ménagea pas ses efforts pour faire valoir la fonction fondamentale de la musique mixée à l'image. De par sa notoriété, il fut également le trait d'union nécessaire entre des compositeurs sans contact culturel avec le cinéma et d'autres qui tentèrent l'aventure, souvent au milieu des ricanements. Durant près de vingt ans, Roger Désormière sera l'allié de ce qu'une critique en quête de mauvaises querelles, baptisera « l’infra-monde musical ». Par son talent précis et sa générosité, il aura assumé la quotidienneté d'un art trop vite banalisé par l'oubli et les triomphes sans lendemains. 

A ce titre, il importe de citer Roger Désormière en tête de ce musée imaginaire qui lui doit tant. » 


   Dans un document de 1950, Roger Désormière répond aux questions de Jean Wilfrid Garrett et José Bernard, metteurs en ondes à la RDF, qui l’interrogent sur son expérience de l’enregistrement pour le disque et le cinéma. Il se souvient de ses premiers enregistrements comme flûtiste en 1914, de l’arrivée du cinéma sonore et de son expérience chez Pathé des premiers systèmes RCA en France, de l’inauguration en 1930 du cinéma le Marignan avec une exécution de l’Invitation à la danse de Carl-Maria von Weber, probablement la version de Berlioz, mi à l’orchestre, mi diffusée par hauts-parleurs…

Roger Désormière, souvenirs des débuts de l'enregistrement pour le disque et le cinéma.mp4




   Ce travail est en constante évolution, nous ne retrouvons pas tous les films que nous souhaiterions, le chef d'orchestre dirigeant l'enregistrement de la musique du film n'est pas toujours signalé : Milhaud ne dit rien dans ses mémoires pour l'Espoir à ce sujet (lui ou Désormière ?), Sauguet raconte que c'était toujours Désormière, ce qui devrait ajouter plusieurs films :  L'Honorable Catherine en 1943,  Clochemerle et Les Amoureux sont seuls au monde en 1948, Entre onze heures et minuit en 1949, Ce Siècle a cinquante ans et Julie de Carneilhan en 1950 (voir qui dirige : Désormière ou …Désormière fut-il dans le coup avec Jean Wiéner et Paul Grimault pour Le Messager de la lumière (1938), publicité pour Mazda ? Et pour bien d'autres ? Nous retrouvons un film sur la Fête de L'Humanité 1946 dont l’arrangement musical est d’Elsa Barraine sans que Désormière soit cité. Pas de chef d’orchestre pour la musique de Jean-Jacques Grünenwald des Dames du Bois de Boulogne de Robert Bresson. La quête continue…



  FILMOGRAPHIE CHRONOLOGIQUE

(en italique, attribution incertaine ???)
9 films douteux :  
La Vie est à nous de Renoir,  les Disparus de Saint-Agil de Cristian-Jaque, 
Espoir, sierra de Tejuel de Malraux, Ariège, rivière de France de Jean Lods, 
Le Tonnelier et Le Charron de Georges Rouquier et Goémons de Yannick Bellon.
Les Dames du bois de Boulogne et Journal d’un curé de campagne de Robert Bresson. 

1924        A quoi rêvent les jeunes films ? d'Henri Chomette. Musique de Roger Désormière.

               Entr’acte de René Clair. Musique d’Erik Satie.

1928      Maldonne de Jean Grémillon. Musique adaptée par Jacques Brillouin et Marcel Delannoy. Thèmes originaux de Jacques Brillouin et Jean Grémillon. Thèmes extraits d’œuvres de Claude Debussy (Nocturne n°1, « Nuages »), Maurice Jaubert (Invention n° 6 pour piano), Erik Satie (Parade), Darius Milhaud (Création du Monde / Sérénade op. 71), Arthur Honegger (Pastorale d’été / Le dit des jeux du Monde).


1932      Poil de carotte de Julien Duvivier. Musique d'Alexandre Tansman.

              L'Âne de Buridan d’Alexandre Ryder. Musique de Jean Wiéner, orchestrée en partie et dirigée par Roger Désormière.

1933      L'Épervier de Marcel L'Herbier. Musique d'Henri Sauguet, dirigée par Roger Désormière.

1934      Madame Bovary de Jean Renoir. Musique de Darius Milhaud (et Donizetti, Lucie de Lammermoor).

             Le Paquebot Tenacity de Julien Duvivier. Musique de Jean Wiéner.

             Maria Chapdelaine de Julien Duvivier. Musique de Jean Wiéner. 

             Lac aux dames de Marc Allégret. Musique de Georges Auric.

             Chanson d'Armor de Jean Epstein. Musique de Jacques Larmanjat.

              Jeanne de Georges Marret. Musique de Jean Wiéner et Roger Désormière.

             Le Voyage imprévu de Jean de Limur. Musique de Jean Wiéner, Roger Désormière et Paul Segnitz.


         Les affaires publiques de Robert Bresson. Musique de Jean Wiéner « avec la collaboration technique» de Roger Désormière.


1935     Le Crime de monsieur Lange de Jean Renoir. Musique de Jean Wiéner.

            Le Clown Bux de Jacques Natanson. Musique de Roger Désormière et Jean Wiéner.

1936     Les Bas-fonds de Jean Renoir. Musique Jean Wiéner "avec la collaboration technique de Roger Désormière" (Irène Joachim en chanteuse de cabaret).


        The Beloved Vagabond/Le Vagabond bien-aimé de Curtis Bernhardt. Musique de Darius Milhaud. Chansons de Werner Richard Heymann, Je vous revois, madame (Paroles de Jean de Létraz et Albert Willemetz) et Le bon système (Faut s’en f…) (Paroles de Jean de Létraz et Albert Willemetz) en version française, You look so sweet, Madame et Tzinga Doodle-day (Paroles ?) en version anglaise.


           Une Partie de campagne de Jean Renoir. Musique de Joseph Kosma. (1946)

          La Vie est à nous de Jean Renoir. Musique : L'Internationale, Ronde des Saints-Simoniens, Chanson des Komsomols (Chostakovitch), Auprès de ma blonde et chants du Front Populaire, chantés par la chorale populaire de Paris sous la direction de Suzanne Cointe. Chanson fredonnée : La Cucaracha. Vielle à roue bourbonnaise. ??? 


           Avec le Sourire de Maurice Tourneur. Musique de Marcel Lattès, chansons de Charles Borel-Clerc, et Casimir Oberfeld  dont Le Chapeau de Zozo, paroles de René Sarvil, musique de Charles Borel-Clerc et Y a du bonheur pour tout le monde et Avec le sourire (musique de Maurice Yvain), 2 chansons qui ne semblent pas avoir été enregistrées par Désormière.


          La Garçonne de Jean de Limur. Musique de Jean Wiéner avec  Roger Désormière.

          Quand minuit sonnera de Léo Joannon. Musique de Jean Wiéner et Roger Désormière.

         Aventure en Atlantique de Marin-Marie. Musique de Jean Wiéner et Roger Désormière.


1937   Vive la vie de Marie Epstein et Jean Benoît-Lévy ? (de Jean Epstein ?). Musique Wiéner/Désormière.

           Nuits de feu de Marcel L’Herbier. Musique de Jean Wiéner et Roger Désormière.

           Gribouille de Marc Allégret. Musique de Georges Auric et Roger Désormière.

        L’Homme du jour de Julien Duvivier. Musique de Jean Wiéner. Charles Borel-Clerc a écrit la musiques d'une chanson, Ma Pomme (Paroles de Georges Fronsac (Raoul Lantzenberg) et L. Rigot (René Toché)), Jean Wiéner d'une, Mon Vieux Paris (Paroles de Louis Poterat), plus une chanson sans orchestre, juste Maurice Chevalier, avec Jean Wiéner au piano : Vous valez mieux qu’un sourire Musique de Mireille, Paroles de Jean Nohain.


             Marthe Richard, au service de la France de Raymond Bernard. Musique d’Arthur Honegger.

              L'Alibi de Pierre Chenal. Musique de Georges Auric (et Jacques Dalin).

              Le Messager de Raymond Rouleau. Musique : Georges Auric. Direction musicale : Roger Désormière.

             Victoire de la vie d’Henri Cartier (-Bresson), avec Herbert Kline. Musique de Charles Koechlin.

             La Pierre que l'on tisse de Jean Benoît-Lévy. Musique : Jean Wiéner et Roger Désormière. 

             Phénomènes électriques de Paul Grimault. Musique : Jean Wiéner et Roger Désormière. 

            Panoramas au fil de l'eau de Jean Tédesco. Musique de Georges Auric, dirigée par Roger Désormière.

1938     Espagne Vivra d’Henri Cartier-Bresson. Arrangement musical : J.-C. Simon. Chants espagnols enregistrés par " Le chant du monde ". Suite provençale de Darius Milhaud dirigée par Désormière.  Aussi Le Passage de l’Ebre (ou El paso del Ebro ou Ay Carmela), L'Entrée des gladiateurs de Julius Fučík, des extraits de musique du XIXème ou du XXème (Milhaud à nouveau…), des chœurs de chansons arabes, des hymnes de la République espagnole, l’Hymne de Riego ou Si me quieres escribir (Si tu veux m’écrire…).


             La Marseillaise  de Jean Renoir. Musique de Lalande, Grétry, Mozart, Bach, Rouget de Lisle et les Paladins de Rameau, et Henri Sauveplane et Joseph Kosma (?) (aussi Irène Joachim qui s'accompagne elle-même au clavecin).


           Les Disparus de Saint-Agil de Christian-Jaque. Musique : Henri Verdun. Roger Désormière dirige l’orchestre. ???


        La Femme du bout du monde de Jean Epstein.  Musique de Jean Wiéner et Roger Désormière.


          La Tragédie impériale de Marcel L'Herbier. Musique : Darius Milhaud - Direction musicale : Roger Désormière


          Marius et Olive à Paris de Jean Epstein. Musique de Jean Wiéner et Roger Désormière.


            Au Pays kabyle de Jean-Paul Bernard. Musique : Jean Wiéner, Roger Désormière et Charline Paule. 


            La Lettre d'Etienne Lallier. Musique : Jean Wiéner et Roger Désormière. 


1939    La Règle du jeu de Jean Renoir. Musique de générique Wolfgang Amadeus Mozart - 2ème Danse allemande et Pierre-Alexandre Monsigny extrait du Déserteur ainsi que Frédéric Chopin à la radio (Valse Minute), Louis Byrec (pseudo de Louis-Antoine Dubost), Léon Garnier et Eugène Rimbault (Nous avons levé le pied), Lucien Delormel, Léon Garnier et Louis-César Desormes (En revenant de la revue), Johann Strauss (La Chauve Souris), Camille Saint-Saëns (La Danse macabre) et Vincent Scotto (A Barbizon).


         Espoir, sierra de Teruel d’André Malraux (avec Boris Peskine). Musique de Darius Milhaud. ???  (1945)

           Crisis d’Alexander Hammid, Herbert Kline et Hans Herbert Burger. Musique de Jaroslav Harvan et H.W. Susskind.

           Le Dernier Tournant de Pierre Chenal. Musique de Jean Wiéner.

           La Loi du nord ou La Piste du nord de Jacques Feyder. Musique : Louis Beydts dirigée par Roger Désormière

           Les Otages de Raymond Bernard. Musique : Darius Milhaud, Maurice Bellecour et Roger Désormière.

1940      Cavalcade d'amour de Raymond Bernard. Musique de Milhaud, Honegger et Désormière. 

             Untel père et fils de Julien Duvivier. Musique : Jean Wiéner et Roger Désormière. 1943 (USA) / 1945 (France)

            L'Or du Cristobal de Jacques Becker, terminé par Jean Stelli.  Musique de Jean Wiéner et Roger Désormière.

1941      Les Passagers de la Grande Ourse de Paul Grimault. Musique de Roger Désormière et Jean Wiéner (non crédité).

            Sur les chemins de Lamartine  de Jean Tédesco. Musique d'Henri Sauguet (avec Micheline Valès au chant).

              Volpone de Maurice Tourneur. Musique de Marcel Delannoy. Direction musicale : Roger Désormière. 

              Remorques de Jean Grémillon. Musique d'Alexis Roland-Manuel.

              Un amour en l’air, Die kleine und die große Liebe de Josef von Báky. Version  française musiques de Maurice Bellecour dirigées par Roger Désormière.

              Péchés de jeunesse de Maurice Tourneur. Musique d’Henri Sauguet. Roger Désormière directeur musical.

1942      La Duchesse de Langeais de Jacques de Baroncelli. Musique de Francis Poulenc.

              Le Lit à colonnes de Roland Tual. Musique de Jean Françaix, Roger Désormière à la direction d’orchestre.

            Le Mariage de Chiffon de Claude Autant-Lara. Musique de Roger Désormière et Jean Wiéner (non crédité).

             Les Merveilles sous-marines réalisateur inconnu. Musique d'Ernest Guillou et Roger Désormière. 

          Le Tonnelier de Georges Rouquier. Musique : Henri Sauguet (Désormière dirige ?). ???

             Toscane éternelle réalisateur inconnu. Musique : Roger Désormière.

1943     Le Comte de Monte-Cristo (Edmond Dantès et Le Châtiment) de Robert Vernay. Musique de Roger Désormière. Avec Jean Wiéner ?

            Aristide Maillol, sculpteur de Jean Lods. Musique de Roger Désormière.

           L’Epouvantail de Paul Grimault. Musique de Roger Désormière et Jean Wiéner (non crédité).

         Le voyageur de la Toussaint de Louis Daquin. Musique de Roger Désormière et Jean Wiéner (non crédité).

           Madame et le mort de Louis Daquin. Musique de Roger Désormière et Jean Wiéner (non crédité) mais aussi Ernest Guillou et Maurice Bellecour.

            Arlette et l'amour de Robert Vernay. Musique de Roger Désormière (sûrement avec Jean Wiéner)

             Lumière d'été de Jean Grémillon. Musique d’Alexis Roland-Manuel.

             Les Anges du péché de Robert Bresson. Musique de Jean-Jacques Grünenwald, Grünenwald à l’orgue et Roger Désormière à la direction d’orchestre. Chant : Irène Joachim.


             (La Machine à refaire la vie de Julien Duvivier (1924). Musique : Roger Désormière. Reprise)

             Ariège, rivière de France, de Jean Lods. Musique de Roger Désormière.

             Le Charron de Georges Rouquier. Musique : Henri Sauguet (Désormière dirige ?). ???

1944      Le Voleur de paratonnerres de Paul Grimault.  Musique de Roger Désormière et Jean Wiéner (non crédité).

          Service de nuit (Une nuit comme les autres) de Jean Faurez.  Musique de Roger Désormière (sûrement avec Jean Wiéner)


          Le ciel est à vous de Jean Grémillon. Musique de Roland Manuel, orchestre dirigé par Roger Désormière.


              Premier de cordée de Louis Daquin. Musique d'Henri Sauguet.


1945      Le Père Goriot de Robert Vernay.  Musique de Roger Désormière et Jean Wiéner.

            Le Retour d’Henri Cartier-Bresson. Musique de Robert Lannoy. 

            Fille du diable d’Henri Decoin. Musique d'Henri Dutilleux.

          Le 6 juin à l'aube de Jean Grémillon. Musique de Jean Grémillon.

            Les Dames du bois de Boulogne de Robert Bresson. Musique de Jean-Jacques Grünenwald. ???

           Aubusson de Jean Lods, produit par Roger Leenhardt. Musique de Roger Désormière.

1946  L'Affaire du collier de la reine de Marcel L'Herbier (et Jean Dréville non crédité, pour quelques séquences). Musique de Maurice Thiriet.


         La Belle et la Bête de Jean Cocteau. Musique de Georges Auric, orchestre dirigé par Roger Désormière.

         La Symphonie Pastorale de Jean Delannoy. Musique de Georges Auric.

         Les Portes de la nuit de Marcel Carné. Musique de Joseph Kosma. Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire dirigé par Roger Desormière avec Irène Joachim et Yves Montand au chant pour Les Feuilles mortes et Fabien Loris pour Les Enfants qui s’aiment


1947   Farrebique ou Les Quatre Saisons de Georges Rouquier. Musique d'Henri Sauguet dirigée par Roger Désormière à la tête de l'Orchestre des Concerts du Conservatoire.

       Antoine et Antoinette de Jacques Becker. Musique de Jean-Jacques Grünenwald.

       Monsieur Vincent de Maurice Cloche. Musique de Jean-Jacques Grünenwald.  Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire, direction Roger Désormière.

1949   Pattes blanches de Jean Grémillon. Musique d’Elsa Barraine.

         Vive Staline ! de Victoria Mercanton. Désormière dirige l’Internationales.

         L'Homme que nous aimons le plus de Victoria Mercanton. Musique de Jean Wiéner.

         Goémons de Yannick Bellon. Musique : Guy Bernard sous la direction d’André Girard ? de Roger Désormière ?

1950   La Beauté du diable de René Clair. Musique de Román Vlad.

        Singoalla de Christian-Jaque. Musique d'Hugo Alfvén.

          Ballerina de Ludwig Berger. Musique de Mozart et Maurice Ravel, interprétés par l'Orchestre national de la Radiodiffusion Télévision française sous la direction de Roger Désormière.

1951   Journal d’un curé de campagne de Robert Bresson. Musique de Jean-Jacques Grunenwald (Roger Désormière chef d’orchestre). ???


1953   Fête de l'Humanité 1953 de Marie Bourgogne. Musique : A. M. Gretry ; La Rosière républicaine, orchestre de la Société Philharmonique de Paris sous la direction de Roger Désormière (Enregistrement Chant du Monde de 1951).  

Parmi ces 100 films, 29 sont des courts ou moyens-métrages : 1924 A quoi rêvent les jeunes films ? d'Henri Chomette. Musique de Roger Désormière Entr’acte de René Clair. Musique d’Erik Satie. 1934 Chanson d'Armor de Jean Epstein. Musique de Jacques Larmanjat. Les affaires publiques de Robert Bresson.  1936 Une Partie de campagne de Jean Renoir. Musique de Joseph Kosma. La Vie est à nous de Jean Renoir.??? Aventure en Atlantique de Marin-Marie. Musique de Jean Wiéner et Roger Désormière. 1937 Vive la vie de Marie Epstein et Jean Benoît-Lévy ? (de Jean Epstein ?). Musique Wiéner/Désormière. Victoire de la vie d’Henri Cartier (-Bresson), avec Herbert Kline. Musique de Charles Koechlin. La Pierre que l'on tisse de Jean Benoît-Lévy. Musique : Jean Wiéner et Roger Désormière. Phénomènes électriques de Paul Grimault. Musique : Jean Wiéner et Roger Désormière. 1938 Au Pays kabyle de Jean-Paul Bernard. Musique : Jean Wiéner, Roger Désormière et Charline Paule. La Lettre d'Etienne Lallier. Musique : Jean Wiéner et Roger Désormière. Espagne Vivra d’Henri Cartier-Bresson. Arrangement musical : J.-C. Simon. 1941 Les Passagers de la Grande Ourse de Paul Grimault. Musique de Roger Désormière (sûrement avec Jean Wiéner). Sur les chemins de Lamartine  de Jean Tédesco. Musique d'Henri Sauguet (avec Micheline Valès au chant). 1942  Les Merveilles sous-marines réalisateur inconnu. Musique d'Ernest Guillou et Roger Désormière. Toscane éternelle réalisateur inconnu. Musique : Roger Désormière. Le Tonnelier de Georges Rouquier. Musique : Henri Sauguet (Désormière dirige ?). ??? 1943 L’Epouvantail de Paul Grimault. Musique de Roger Désormière (sûrement avec Jean Wiéner). Aristide Maillol, sculpteur de Jean Lods. Musique de Roger Désormière. Ariège, rivière de France, de Jean Lods. Musique de Roger Désormière. Le Charron de Georges Rouquier. Musique : Henri Sauguet (Désormière dirige ?). ??? 1944 Le Voleur de paratonnerres de Paul Grimault. Musique de Roger Désormière (sûrement avec Jean Wiéner). 1945 Le Retour d’Henri Cartier-Bresson. Musique de Robert Lannoy. Aubusson de Jean Lods, produit par Roger Leenhardt. Musique de Roger Désormière. 1949 Vive Staline ! de Victoria Mercanton. Désormière dirige l’Internationales. L'Homme que nous aimons le plus de Victoria Mercanton. Musique de Jean Wiéner. Goémons de Yannick Bellon. Musique : Guy Bernard sous la direction d’André Girard ? de Roger Désormière ? 1953 Fête de l'Humanité 1953 de Marie Bourgogne.

Et 71 donc des longs-métrages.




FILMOGRAPHIE PAR COMPOSITEUR

13 films par Roger Désormière compositeur ou adaptateur

1924    A quoi rêvent les jeunes films ? d'Henri Chomette. Musique de Roger Désormière

1938     La Marseillaise  de Jean Renoir. Musique de Lalande, Grétry, Mozart, Bach, Rouget de Lisle et les Paladins de Rameau, et Henri Sauveplane et Joseph Kosma (?) (aussi Irène Joachim qui s'accompagne elle-même au clavecin).

1939    La Règle du jeu de Jean Renoir. Musique de générique Wolfgang Amadeus Mozart - 2ème Danse allemande et Pierre-Alexandre Monsigny extrait du Déserteur ainsi que Frédéric Chopin à la radio (Valse Minute), Louis Byrec (pseudo de Louis-Antoine Dubost), Léon Garnier et Eugène Rimbault (Nous avons levé le pied), Lucien Delormel, Léon Garnier et Louis-César Desormes (En revenant de la revue), Johann Strauss (La Chauve Souris), Camille Saint-Saëns (La Danse macabre) et Vincent Scotto (A Barbizon).

1940       Cavalcade d'amour de Raymond Bernard. Musique de Milhaud, Honegger et Désormière. 

1942     Toscane éternelle réalisateur inconnu. Musique : Roger Désormière.

1943    Le Comte de Monte-Cristo (Edmond Dantès et Le Châtiment) de Robert Vernay. Musique de Roger Désormière. Avec Jean Wiéner ?

            Aristide Maillol, sculpteur de Jean Lods. Musique de Roger Désormière.

            La Machine à refaire la vie de Julien Duvivier (1924). Musique : Roger Désormière.

            Ariège, rivière de France, de Jean Lods. Musique de Roger Désormière.

1945     Aubusson de Jean Lods, produit par Roger Leenhardt. Musique de Roger Désormière.

1949     Vive Staline ! de Victoria Mercanton. Désormière dirige l’Internationales.

1950   Ballerina de Ludwig Berger. Musique de Mozart et Maurice Ravel, interprétés par l'Orchestre national de la Radiodiffusion Télévision française sous la direction de Roger Désormière.

1953   Fête de l'Humanité 1953 de Marie Bourgogne. Musique : A. M. Gretry ; La Rosière républicaine, orchestre de la Société Philharmonique de Paris sous la direction de Roger Désormière (Enregistrement Chant du Monde de 1951).  




33 films par Jean Wiéner
1932        L'Âne de Buridan d’Alexandre Ryder.
1934       Le Paquebot Tenacity de Julien Duvivier. 
              Maria Chapdelaine de Julien Duvivier.
              Jeanne de Georges Marret.
               Le Voyage imprévu de Jean de Limur.
            Les affaires publiques de Robert Bresson. 
1935      Le Clown Bux de Jacques Natanson. 
              Le Crime de monsieur Lange de Jean Renoir. 
1936      Les Bas-fonds de Jean Renoir. 
             La Garçonne de Jean de Limur.
           Quand minuit sonnera de Léo Joannon. 
           Aventure en Atlantique de Marin-Marie.
1937      L’Homme du jour de Julien Duvivier.
              Nuits de feu de Marcel L’Herbier.
              Le Messager de Raymond Rouleau. 
            La Pierre que l'on tisse de Jean Benoît-Lévy.
            Phénomènes Electriques de Paul Grimault.
1938       Au Pays kabyle de Jean-Paul Bernard.
            La Lettre d'Etienne Lallier. 
            La Femme du bout du monde de Jean Epstein.
            Marius et Olive à Paris de Jean Epstein.
1939      Le Dernier Tournant de Pierre Chenal.
1940       Untel père et fils de Julien Duvivier.
            L'Or du Cristobal de Jacques Becker, terminé par Jean Stelli. 
1941      Les Passagers de la Grande Ourse de Paul Grimault. 
1942      Le Mariage de Chiffon de Claude Autant-Lara. 
1943      Le Comte de Monte-Cristo (Edmond Dantès et Le Châtimentde Robert Vernay.
             L’Epouvantail de Paul Grimault. 
           Le voyageur de la Toussaint de Louis Daquin. 
              Madame et le mort de Louis Daquin.  
             Arlette et l'amour de Robert Vernay.
1944     Le Voleur de paratonnerres de Paul Grimault.  
             Service de nuit (Une nuit comme les autres) de Jean Faurez.
1945     Le Père Goriot de Robert Vernay.
1949     L'Homme que nous aimons le plus de Victoria Mercanton.

7 films par Henri Sauguet
1933     L'Épervier de Marcel L'Herbier.
1941     Sur les chemins de Lamartine  de Jean Tédesco.
            Péchés de jeunesse de Maurice Tourneur. 
1942     Le Charron de Georges Rouquier. ???
1942     Le Tonnelier de Georges Rouquier. ???
1944     Premier de cordée de Louis Daquin. 
1947    Farrebique ou Les Quatre Saisons de Georges Rouquier. 
7 films par Georges Auric 
1934      Lac aux dames de Marc Allégret. 
1937       Gribouille de Marc Allégret. 
1937      Le Messager de Raymond Rouleau.
1937      L'Alibi de Pierre Chenal.  
1937      Panoramas au fil de l'eau de Jean Tédesco. 
1946     La Belle et la Bête de Jean Cocteau. 
1946     La Symphonie Pastorale de Jean Delannoy.

5 ou 6 films par Darius Milhaud
1934      Madame Bovary de Jean Renoir.
1936      The Beloved Vagabond/Le Vagabond bien-aimé de Curtis Bernhardt. 
1937      La Tragédie impériale de Marcel L'Herbier
1939      Espoir, sierra de Teruel d’André Malraux (avec Boris Peskine). ???  (1945)
1939      Les Otages de Raymond Bernard. Avec Maurice Bellecour et Roger Désormière.
1940      Cavalcade d'amour de Raymond Bernard. 
5 films par Jean-Jacques Grünenwald
1943     Les Anges du péché de Robert Bresson. 
1945    Les Dames du bois de Boulogne de Robert Bresson. ???
1947    Antoine et Antoinette de Jacques Becker. 
         Monsieur Vincent de Maurice Cloche. 
1951   Journal d’un curé de campagne de Robert Bresson. Musique de Jean-Jacques Grunenwald (? Roger Désormière chef d’orchestre ?). ???

4 films par Maurice Bellecour (sûrement des chansons)
1939      Les Otages de Raymond Bernard. Avec Darius Milhaud et Roger Désormière.
1940       L'Or du Cristobal de Jacques Becker, terminé par Jean Stelli. Avec  Jean Wiéner et Roger Désormière
1941     Un amour en l’air, Die kleine und die große Liebe de Josef von Báky. Version  française musiques de Maurice Bellecour dirigées par Roger Désormière.
1943      Madame et le mort de Louis Daquin. Musique de Roger Désormière et Jean Wiéner (non crédité) mais aussi Ernest Guillou et Maurice Bellecour.


3 films par  Joseph Kosma
1935      Le Crime de monsieur Lange de Jean Renoir. 
1936      Une Partie de campagne de Jean Renoir.  (1946)
1946     Les Portes de la nuit de Marcel Carné.
3 films par Alexis Roland-Manuel
1941     Remorques de Jean Grémillon.
1943     Lumière d'été de Jean Grémillon.
1944     Le ciel est à vous de Jean Grémillon. 


2 films par Marcel Delannoy
1928      Maldonne de Jean Grémillon.
1941      Volpone de Maurice Tourneur. 
2 films par Arthur Honegger 
1937      Marthe Richard, au service de la France de Raymond Bernard. 
1940      Cavalcade d'amour de Raymond Bernard. 
2 films par Ernest Guillou
1942     Les Merveilles sous-marines d'?. 
1943     Madame et le mort de Louis Daquin.


1 film par Erik Satie 1924 Entr’acte de René Clair par Alexandre Tansman 1932 Poil de carotte de Julien Duvivier par Jacques Larmanjat 1934 Chanson d'Armor de Jean Epstein de Paul Segnitz 1934 Le Voyage imprévu de Jean de Limur. Avec Jean Wiéneret Roger Désormière. par Marcel Lattès 1936 Avec le Sourire de Maurice Tourneur par Charles Koechlin 1937 Victoire de la vie d’Henri Cartier (-Bresson), avec Herbert Kline par Henri Sauveplane 1938 La Marseillaise  de Jean Renoir par Henri Verdun 1938 Les Disparus de Saint-Agil de Christian-Jaque. ??? par Charline Paule 1938 Au Pays kabyle de Jean-Paul Bernard. Et Jean Wiéner et Roger Désormière. par Louis Beydts 1939/1942 La Loi du nord ou La Piste du nord de Jacques Feyder par Jaroslav Harvan et H.W. Susskind 1939 Crisis d’Alexander Hammid, Herbert Kline et Hans Herbert Burger par Francis Poulenc 1942 La Duchesse de Langeais de Jacques de Baroncelli par Jean Françaix 1942 Le Lit à colonnes de Roland Tual.  par Robert Lannoy 1945 Le Retour d’Henri Cartier-Bresson par Henri Dutilleuc Fille du diable d’Henri Decoin. par Jean Grémillon 1945 Le 6 juin à l'aube de Jean Grémillon par Maurice Thiriet 1946 L'Affaire du collier de la reine de Marcel L'Herbier (et Jean Dréville non crédité, pour quelques séquences) par Elsa Barraine 1949 Pattes blanches de Jean Grémillon par Guy Bernard 1949 Goémons de Yannick Bellon. sous la direction d’André Girard ? de Roger Désormière ? par Román Vlad 1950 La Beauté du diable de René Clair par Hugo Alfvén 1950 Singoalla de Christian-Jaque



             


Irène Joachim chante dans 4 films 1936 Les Bas-fonds de Jean Renoir 1938 La Marseillaise  de Jean Renoir 1943 Les Anges du péché de Robert Bresson 1946 Les Portes de la nuit de Marcel Carné 



il y a de la vielle à roue dans 3 films 1932  Poil de carotte de Julien Duvivier  1936 La Vie est à nous de Jean Renoir  1938 La Marseillaise  de Jean Renoir 






FILMOGRAPHIE PAR RÉALISATEUR

7 films de Jean Renoir
1934      Madame Bovary Musique de Darius Milhaud (et Donizetti, Lucie de Lammermoor).
1935      Le Crime de monsieur Lange Musique de Jean Wiéner.
1936      Les Bas-fonds Musique Jean Wiéner "avec la collaboration technique de Roger Désormière" (Irène Joachim en chanteuse de cabaret).
            Une Partie de campagne Musique de Joseph Kosma. (1946)

       La Vie est à nous Musique : L'Internationale, Ronde des Saints-Simoniens, Chanson des Komsomols (Chostakovitch), Auprès de ma blonde et chants du Front Populaire, chantés par la chorale populaire de Paris sous la direction de Suzanne Cointe. Chanson fredonnée : La Cucaracha. Vielle bourbonnaise. ??? 

1938      La Marseillaise Musique de Lalande, Grétry, Mozart, Bach, Rouget de Lisle et les Paladins de Rameau, et Henri Sauveplane et Joseph Kosma (aussi Irène Joachim qui s'accompagne elle-même au clavecin).

1939     La Règle du jeu Musique de générique Wolfgang Amadeus Mozart - 2ème Danse allemande et Pierre-Alexandre Monsigny extrait du Déserteur ainsi que Frédéric Chopin à la radio (Valse Minute), Louis Byrec (pseudo de Louis-Antoine Dubost), Léon Garnier et Eugène Rimbault (Nous avons levé le pied), Lucien Delormel, Léon Garnier et Louis-César Desormes (En revenant de la revue), Johann Strauss (La Chauve Souris), Camille Saint-Saëns (La Danse macabre) et Vincent Scotto (A Barbizon).


6 films de Jean Grémillon

1928      Maldonne Musique adaptée par Jacques Brillouin et Marcel Delannoy. Thèmes originaux de Jacques Brillouin et Jean Grémillon. Thèmes extraits d’œuvres de Claude Debussy (Nocturne n°1, « Nuages »), Maurice Jaubert (Invention n° 6 pour piano), Erik Satie (Parade), Darius Milhaud (Création du Monde / Sérénade op. 71), Arthur Honegger (Pastorale d’été / Le dit des jeux du Monde).

1941     Remorques Musique d'Alexis Roland-Manuel.
1943     Lumière d'été Musique d’Alexis Roland-Manuel.
1944     Le ciel est à vous Musique de Roland Manuel.
1945    Le 6 juin à l'aube Musique de Jean Grémillon.
1949     Pattes blanches Musique d’Elsa Barraine.
films de Julien Duvivier
1932      Poil de carotte Musique d'Alexandre Tansman.
1934      Le Paquebot Tenacity  Musique de Jean Wiéner.
             Maria Chapdelaine Musique de Jean Wiéner. 

1937   L’Homme du jour Musique de Jean Wiéner. Charles Borel-Clerc a écrit la musiques d'une chanson, Ma Pomme (Paroles de Georges Fronsac (Raoul Lantzenberg) et L. Rigot (René Toché)), Jean Wiener d'une, Mon Vieux Paris (Paroles de Louis Poterat), plus une chanson sans orchestre, juste Maurice Chevalier, avec Jean Wiéner au piano : Vous valez mieux qu’un sourire Musique de Mireille, Paroles de Jean Nohain.

1940      Untel père et fils Musique de Jean Wiéner et Roger Désormière.
1943      La Machine à refaire la vie de Julien Duvivier (1924). Musique : Roger Désormière.

films de Robert Bresson
1934      Les affaires publiques Musique de Jean Wiéner « avec la collaboration technique» de Roger Désormière
1943      Les Anges du péché Musique de Jean-Jacques Grünenwald, Grünenwald à l’orgue et Roger Désormière à la direction d’orchestre. Chant : Irène Joachim.
1945    Les Dames du bois de Boulogne Musique de Jean-Jacques Grünenwald. ???
1951    Journal d’un curé de campagne de Robert Bresson. Musique de Jean-Jacques Grunenwald (? Roger Désormière chef d’orchestre ?). ???
4 films de Paul Grimault
1937      Phénomènes électriques de Paul Grimault. Musique de Roger Désormière et Jean Wiéner.
1941      Les Passagers de la Grande Ourse Musique de Roger Désormière et Jean Wiéner.
1943      L’Epouvantail Musique de Roger Désormière et Jean Wiéner.
1944      Le Voleur de paratonnerres Musique de Roger Désormière et Jean Wiéner.

films de Marcel L'Herbier
1933    L'Épervier Musique : Henri Sauguet, dirigée par Roger Désormière.
1937    Nuits de feu Musique de Roger Désormière et Jean Wiéner. 
1946    L'Affaire du collier de la reine Musique de Maurice Thiriet. 
3 films de Jean Epstein
1934    Chanson d'Armor Musique de Jacques Larmanjat 
1938    La Femme du bout du monde  Musique de Jean Wiéner et Roger Désormière
1938    Marius et Olive à Paris Musique de Jean Wiéner et Roger Désormière
3 films d’Henri Cartier-Bresson
1937     Victoire de la vie Musique de Charles Koechlin.

1938    Espagne Vivra Arrangement musical : J.-C. Simon. Chants espagnols enregistrés par " Le chant du monde ". Suite provençale de Darius Milhaud dirigée par Désormière. Aussi Le Passage de l’Ebre (ou El paso del Ebro ou Ay Carmela), L'Entrée des gladiateurs de Julius Fučík, des extraits de musique du XIXème ou du XXème (Milhaud à nouveau…), des chœurs de chansons arabes, des hymnes de la République espagnole, l’Hymne de Riego ou Si me quieres escribir (Si tu veux m’écrire…).

1945     Le Retour  Musique de Robert Lannoy. 
films de Maurice Tourneur
1936      Avec le Sourire Musique de Marcel Lattès, chansons de Charles Borel-Clerc, et Casimir Oberfeld dont Le Chapeau de Zozo, paroles de René Sarvil
1941       Volpone Musique de Marcel Delannoy. Direction musicale : Roger Désormière. 
              Péchés de jeunesse Musique d’Henri Sauguet. Roger Désormière directeur musical.
films de Georges Rouquier 
1942    Le Charron Musique : Henri Sauguet (Désormière dirige ?). ???
1942    Le Tonnelier Musique : Henri Sauguet (Désormière dirige ?). ??? 
1947    Farrebique ou Les Quatre Saisons Musique d'Henri Sauguet dirigée par Roger Désormière à la tête de l'Orchestre des Concerts du Conservatoire 
films de Robert Vernay
1943      Le Comte de Monte-Cristo (Edmond Dantès et Le Châtiment) Musique de Roger Désormière Avec Jean Wiéner ?
1943      Arlette et l'amour Musique de Roger Désormière (sûrement avec Jean Wiéner)
1945      Le Père Goriot Musique de Roger Désormière et Jean Wiéner.
films de Jean Lods 
1943     Aristide Maillol, sculpteur Musique de Roger Désormière.
1943     Ariège, rivière de France Musique de Roger Désormière.
1945     Aubusson Musique de Roger Désormière.
films de Louis Daquin
1943    Le voyageur de la Toussaint Musique de Roger Désormière et Jean Wiéner.
1943     Madame et le mort Musique de Roger Désormière et Jean Wiéner (non crédité) mais aussi Ernest Guillou et Maurice Bellecour.
1944     Premier de cordée Musique d'Henri Sauguet.
  
2 films de René Clair 
1924      Entr’acte Musique d'Erik Satie
1950      La Beauté du diable Musique de Román Vlad
films de Raymond Bernard
1937       Marthe Richard, au service de la France Musique d’Arthur Honegger.
1940       Cavalcade d'amour Musique de Milhaud, Honegger et Désormière. 
2 films de Pierre Chenal
1937       L'Alibi Musique de Georges Auric (et Jacques Dalin).
1939      Le Dernier Tournant Musique de Jean Wiéner.
films de Jean Tédesco 
1937      Panoramas au fil de l'eau Musique de Georges Auric, dirigée par Roger Désormière.
1941      Sur les chemins de Lamartine Musique d'Henri Sauguet.
films de Christian-Jaque
1938    Les Disparus de Saint-Agil Musique : Henri Verdun. ???
1950    Singoalla Musique d'Hugo Alfvén.
2 films de Jacques Becker 
1940    L'Or du Cristobal de Jacques Becker, terminé par Jean Stelli.  Musique de Jean Wiéner et Roger Désormière.
1947   Antoine et Antoinette Musique de Jean-Jacques Grünenwald 
films de Victoria Mercanton 
1949    Vive Staline ! Désormière dirige l’Internationales. 
1949    L'Homme que nous aimons le plus Musique de Jean Wiéner. 

1 film d'Henri Chomette 1924 A quoi rêvent les jeunes films ? Musique de Roger Désormière d’Alexandre Ryder 1932 L'Âne de Buridan Musique de Jean Wiéner, orchestrée en partie et dirigée par Roger Désormière de Marc Allégret 1934 Lac aux dames  Musique de Georges Auric de Georges Marret 1934 Jeanne Musique de Jean Wiéner et Roger Désormière de Léo Joannon 1934 Quand minuit sonnera Musique de Jean Wiéner et Roger Désormière de Jacques Natanson 1935 Le Clown Bux Musique de Roger Désormière et Jean Wiéner de Curtis Bernhardt 1936  The Beloved Vagabond/Le Vagabond bien-aimé Musique de Darius Milhaud. Chansons de Werner Richard Heymann, Je vous revois, madame (Paroles de Jean de Létraz et Albert Willemetz) et Le bon système (Faut s’en f…) (Paroles de Jean de Létraz et Albert Willemetz) en version française, You look so sweet, Madame et Tzinga Doodle-day (Paroles ?) en version anglaise 1936 de Jean de Limur La Garçonne Musique de Jean Wiéner. de Raymond Rouleau 1937 Le Messager Musique : Georges Auric. Direction musicale : Roger Désormière. de Jean-Paul Bernard 1938 Au Pays kabyle  Musique : Jean Wiéner, Roger Désormière et Charline Paule. d'Etienne Lallier 1938 La Lettre Musique : Jean Wiéner et Roger Désormière.  d'André Malraux 1939 Espoir, sierra de Teruel Musique de Darius Milhaud. ???  (1945) de Jacques Feyder 1939/1942 La Loi du nord ou La Piste du nord Musique : Louis Beydts dirigée par Roger Désormière d'Hammid, Kline et Burger 1939 Crisis Musique de Jaroslav Harvan et H.W. Susskind de Jean Stelli 1940 L'Or du Cristobal de Jacques Becker, terminé par Jean Stelli. Musique de Jean Wiéner et Roger Désormière. de Josef von Báky 1941 Un amour en l’air, Die kleine und die große Liebe  Version  française musiques de Maurice Bellecour dirigées par Roger Désormière. de Claude Autant-Lara 1942  Le Mariage de Chiffon Musique de Roger Désormière (pour  Jean Wiéner). de Roland Tual 1942 Le Lit à colonnes  Musique de Jean Françaix, Roger Désormière à la direction d’orchestre. de Jacques de Baroncelli 1942 La Duchesse de Langeais Musique de Francis Poulenc de Jean Faurez 1944 Service de nuit (Une nuit comme les autres) Musique de Roger Désormière (sûrement avec Jean Wiéner) d'Henri Decoin Fille du diable Musique d'Henri Dutilleux de Jean Cocteau 1946 La Belle et la Bête Musique de Georges Auric, orchestre dirigé par Roger Désormière. de Jean Delannoy 1946 La Symphonie Pastorale Musique de Georges Auric de Marcel Carné 1946 Les Portes de la nuit Musique de Joseph Kosma. Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire dirigé par Roger Desormière avec Irène Joachim et Yves Montand au chant pour Les Feuilles mortes et Fabien Loris pour Les Enfants qui s’aiment de Maurice Cloche 1947 Monsieur Vincent Musique de Jean-Jacques Grunenwald. Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire, direction Roger Désormière de Yannick Bellon 1949 Goémons Musique de Guy Bernard sous la direction d’André Girard ? de Roger Désormière ? de Ludwig Berger 1950 Ballerina Musique de Mozart et Maurice Ravel, interprétés par l'Orchestre national de la Radiodiffusion Télévision française sous la direction de Roger Désormière.  de Marie Bourgogne 1953   Fête de l'Humanité 1953 Musique : A. M. Gretry ; La Rosière républicaine, orchestre de la Société Philharmonique de Paris sous la direction de Roger Désormière (Enregistrement Chant du Monde de 1951).  


2 réalisateurs inconnus 1942 Les Merveilles sous-marines réalisateur inconnu. Musique d'Ernest Guillou et Roger Désormière.  1942 Toscane éternelle réalisateur inconnu. Musique de Roger Désormière.