Ces planchers qui craquent!


En tant qu'expert certifié de la NWFA («National Wood Flooring Association»), j'expertise entre cinquante et cent sols par année. Dans tous les cas de sols présentant des problèmes, les bruits de craquement sont des problématiques qui reviennent régulièrement.

Qu'est-ce qui cause les bruits de craquement?

Les bruits de craquement sont des bruits provoqués par le frottement d'une matière contre une autre. Ce frottement peut survenir entre deux pièces de bois, ou encore entre une pièce de bois et une pièce métallique, généralement un clou, ou encore une pièce de métal appartenant à une poutrelle de la structure du sol.

Ce frottement, aussi appelé «cisaillement», est une répétition du mouvement «arrêt - départ - arrêt - départ - ...» qui se produit dans l'axe de déplacement de la pièce, jusqu'au moment où cette dernière a atteint la limite maximum de sa course.


Deux types de mouvement pouvant affecter les structures de sol et occasionner un frottement:


1. Mouvement linéaire vertical:

Ce mouvement est le plus fréquent; il s'agit du déplacement d'une partie du sol dans un axe vertical, soit de haut en bas et de bas en haut. Ce mouvement peut provenir de n'importe laquelle des parties d'un sol: du recouvrement, du sous-plancher ou de la solive de charpente ou l'une de ses parties.


2. Mouvement de bascule

Ce mouvement est directement relié à la structure du système de raccord «clic» suite à un déplacement du sol. Les mouvements de ce type sont généralement induits par un coussinet de sous-plancher trop épais et ayant un taux de compression trop important.

Le même mouvement peut aussi être observé sur un recouvrement à raccord standard plat (rainure et languette). Ce mouvement de bascule est directement relié à une structure de sous-plancher inadéquate dans la région sous-jacente au raccordement, provoquant un mouvement vertical.


Donc, si on veut éviter les bruits de craquement, il est impératif que toutes les parties composant la structure du sol soient très stables et exemptes de tout mouvement.


La structure totale d'un sol est composée de différentes parties:

A. Les solives

Elles peuvent être de différents types:

  • Structures entièrement faites de matériaux résineux (2po x 8po, 2po x 10po, 2po x 12po ou plus).
  • Structures faites de matériaux résineux, pouvant varier en dimensions, montées à plat et renforcées en acier ajouré par l'extérieur.
  • Structures faites de matériaux résineux, pouvant varier en dimensions, montées à plat et renforcées par des chevrons intérieurs fabriqués avec le même type de résineux.
  • Structures faites de matériaux résineux, pouvant varier en dimensions (2po x 3po ou 2po x 4po), montées à plat et renforcées de l'intérieur par une découpe de la hauteur requise d'une feuille de panneau-particule (OSB) ou d'une feuille de contre-plaqué. Les découpes sont insérées et collées à l'intérieur des rainures pratiquées dans les deux morceaux en vis-à-vis, formant ainsi une poutrelle en «I».

B. Les sous-planchers

Pour désigner les sous-planchers, on utilise aussi le terme «substrats», lesquels peuvent être de différents types:
  • Le contre-plaqué d'épinette ou de sapin de Colombie-Britannique (communément appelé «BC fir») est largement utilisé.
  • Le panneau de particules de copeaux de bois de tremble (communément appelé OSB - «Oriented Strand Board») est aussi largement utilisé. On le connaît aussi sous le nom de «aspenite», de l'anglais «aspen», qui signifie «tremble».
  • Le panneau composé de colle et de bran de scie. Ce type de substrat est fortement déconseillé: il est très sensible à l'humidité, qui peut affecter et modifier ses dimensions de façon notable, ce qui amène de sérieux problèmes de stabilité.
  • Les planches de bois de résineux de toutes dimensions et de toutes épaisseurs. Très utilisées il y a quelques décennies, ces planches étaient utilisées en format «embouveté» ou avivé. Ce genre de structure était généralement cloué aux solives avec des clous de type «commun»; ces clous ne présentaient aucune résine ou ébarbure, permettant une adhésion ferme et sans retour.
L'installation d'un recouvrement de sol en bois sur un tel type de sous-plancher doit être faite avec beaucoup d'attention: on doit s'assurer que chacune des pièces de ce sous-plancher soit très bien assujettie à la solive sur laquelle elle repose. Ce type de sous-plancher est souvent sujet à des frottements, provoquant d'importants bruits de craquement.

C. Les recouvrements

Les recouvrements de sol en bois possèdent plusieurs noms: parquet, recouvrement, sol ou plancher. Il existe une grande variété de recouvrements, disponibles dans différentes largeurs et épaisseurs:
  • Produits composés de bois solide uniquement
  • Produits d'ingénierie composés de bois solide uniquement
  • Produits d'ingénierie composés de bois solide et d'aggloméré
  • Produits d'ingénierie composés de bois solide et de synthèse
  • Produits de synthèse uniquement (stratifiés et autres)


Afin de régler les problèmes de bruits de craquement, plusieurs solutions peuvent être envisagées selon l'importance de la zone affectée:

1. Dans une région très localisée, une injection de colle liquide à base d'uréthane donne souvent de bons résultats. Il est très important de bien identifier la région problématique et de ne pas circuler sur la zone en encollage pour un minimum de 24 heures.

2. Si la zone affectée est plus grande, on peut tenter de visser le recouvrement au substrat en passant par le sous-sol. On utilise généralement une vis de calibre #8 de longueur appropriée. La longueur totale doit être calculée en tenant compte de l'épaisseur du substrat et de la distance à pénétrer dans le recouvrement; ne jamais se rendre jusque dans la partie usure. L'ajout d'une rondelle plate entre la vis et le substrat donne de meilleurs résultats.

3. Lorsque les bruits de craquement sont audibles à la grandeur du sol, vous pourriez être dans l'obligation de désinstaller le recouvrement et de le réinstaller en entier.