air cars       accueil     menu      news     histoire     faq     MDI    Engineair     Regusciair     Tata Motors autres recharge

Rouler à l’air comprimé

Tout comme on peut emporter de l’énergie dans un véhicule sous la forme d’essence ou de diesel, on peut aussi le faire sous la forme d’un ou plusieurs réservoirs d’air comprimé. Il y a 150 ans déjà on se mettait à rouler à l’air comprimé. Fin années 1800, il y avait des trams à Paris, Nantes, etc… et jusqu’à l’entre-deux-guerres des trains roulaient à l’air comprimé. airpod orange.jpg Rouler écolo et de façon autonome; c’est faisable? Un beau matin de 2007, dans ma salle de bains, j’entendais un reportage à la radio sur des voitures qui roulaient à l’air comprimé. Cela suscitait tout de suite mon intérêt car j’aime vivre - un peu - écologique et - un peu - indépendamment des grandes sociétés qui nous tenaillent, nous et notre environnement. Je roule au gpl, j’ai du photovoltaïque sur le toit, bref une auto non polluante, bon marché, qu’on recharge dans son garage avec son propre courant propre, ça me chante. Hélas, j’avais beau chercher sur internet, je ne tombais que sur des news périmées et bourrées d’erreurs, et en néerlandais quelle cata. C’est alors que j’ai décidé de créer mon propre site www.aircars.tk, en trois langues (NL-FR-ANG), par lequel je suis le développement de la voiture à air comprimé au niveau mondial. Mon enthousiasme et ma persévérance, tout comme ma maitrise des langues, doivent compenser mon manque de base technologique. Je n’ai aucun intérêt financier ni commercial; ceci est mon hobby.

Quatre fabricants
  • Luxembourg: MDI (Motor Development International): le développeur de voitures à air comprimé le plus connu, c’est feu Guy Nègre. Sa petite entreprise familiale MDI est sur le point de faire le saut du développement vers la production dans son “usine modèle” à Carros (Nice, France). Son premier modèle, la minuscule citadine Airpod, a déjà été promise depuis plusieurs années et sortirait maintenant en 2017. L’objectif, c’est de démarrer 400 micro-usines identiques un peu partout dans le monde, pour produire et vendre à petite échelle et localement, afin d’éviter le plus gros du transport.

  • Inde: Tata Motors: Le géant de l’automobile Tata a acheté début 2007 la licence pour l’utilisation du moteur à air comprimé à pistons de MDI dans ses propres modèles Tata, seulement pour l’Inde. Entretemps, deux modèles Tata ont été convertis à l’air comprimé. On n’attend plus que la présentation à la presse..

  • Australie: Engineair: Angelo Di Pietro a développé un moteur à air comprimé rotatif, léger, performant et quasi silencieux, qui a reçu le premier prix de 100.000 $ dans un concours greentech de General ELectric. Il cherche des partenaires pour incorporer son moteur dans des véhicules existants.

  • Uruguay: Regusciair: Armando Regusci  travaille sur des motos et des voitures à air comprimé avec un moteur remarquable avec des pistons liés à une chaine avec un ressort.

Une voiture à air comprimé, c’est ...

Tout comme on peut embarquer de l’énergie dans un véhicule sous forme d’essence ou de diesel, on peut aussi l’embarquer dans un ou plusieurs réservoirs d’air comprimé, typiquement entre 200 et 300 bars. Cela est comparable à la pression dans le réservoir d’une voiture au gaz naturel comprimé (CNG) et 100 fois plus que la pression dans les pneus.

  • Léger: le premier modèle de MDI, l’Airpod, pèse 280 kgs. Le second, l’Airone, 400 kgs. Le chassis et le moteur sont en aluminium, la carrosserie en polyester rempli de polystyrène. La voiture compte très peu de pîèces, ni radiateur, ni circuit de refroidissement, ni bougies ni démarreur etc. Le réservoir est fait de carbone.

  • Bon marché: les prix varient selon le modèle de 4500 (AirOne), en passant par 7000 (Airpod) à 10.000 € (AirCity)

  • Sans risques: le réservoir ne peut pas exploser. Dans un cas extrême il pourrait se déchirer. La carrosserie de polyester est 4 fois plus résistante que l’acier.

  • Ecologique: le tuyau d’échappement ne dégage que de l’air froid et filtré, qui sert pour la clim. Des alternatives pour le polyester de la carrosserie sont à l’étude, chanvre, lin, etc. avec résines naturelles.

  • Facile d’entretien: 1 vidange d’un litre d’huile végétale par 50.000 kms.Technologie simple, lowtech, peu de pièces, pas de réchauffement du moteur.

  • Eprouvé: on s’est mis à rouler à l’air comprimé il y a 150 ans. Des trams roulaient fin des années 1800 à l’air à Paris, Nantes, et pas mal d’autres villes. Jusque l’entre-deux-guerres des trains roulaient à l’air surtout dans les mines et pour percer des tunnels.

  • Durable: le réservoir supporte plus de 20.000 remplissages et perdure donc plus que 50 ans en cas de pleins journaliers.

Faire le plein

  • Réserve d’air: Les réservoirs sous les sièges de l’Airpod, la première (petite) voiture de MDI, peuvent contenir 250 litres d’air comprimé à 248 bar. Ou bien vous faites le plein à un stock de réservoirs d’air, en 2 à 3 minutes. Ces points de recharge doivent encore être réalisés, par exemple sur les parkings des grandes chaines de supermarchés. Les premiers chauffeurs de voiture à essence achetaient leur carburant dans les pharmacies..

  • Prise de courant: Ou bien vous branchez la voiture sur la prise de courant dans votre garage. Ainsi le moteur de la voiture même, en mode inversé, pompe l’air ambiant dans le réservoir en 7 heures (ou en 3h30 si vous disposez d’une prise de 32 Amp) De préférence avec du courant vert de votre propre production. L’air comprimé ne doit pas nécessairement être fabriqué avec un compresseur. Cela peut aussi se faire de façon mécanique avec une éolienne par exemple. Ainsi l’air comprimé devient une des pistes pour le stockage de l’énergie durable.

Les modèles de MDI

  • Airpod (7000 €): Le premier modèle qui - touchons du bois - est attendu pour 2017. Cette petite citadine est plus courte qu’une Smart, n’a pas de portes (on monte par le pare-brise) et se conduit avec un joystick ou volant. Deux personnes à l’avant avec un coffre de 500 litres derrière. Vitesse max: 80 km/h. Autonomie: 120 à 150 km en air seul (en ville), ou 450 km en chauffant l’air avec un petit bruleur (hors de la ville, avec un demi-litre d’essence au 100; cela s’appelle bi-énergie).

  • AirOne (4500 €): Sorte de jeep très basique, 3-5 personnes. Vitesse: 100 km/h. Autonomie 200 km en air, 600 en bi-énergie.

  • AirCity (10.000 €): citadine normale

  • AirFamily: mono-volume

  • AirMultibus: autobus articulé

  • Airtranscontainer: camion

  • Airstreet: tuktuk pour les métropoles des pays émergents

  • AirBom: benne à ordures ménagères, en collaboration avec Veolia  vidéo

Scepticisme autour de la voiture à air comprimé

Sur internet circulent beaucoup de critiques. Une sélection::

  • Les revendications seraient techniquement irréalistes et contre les lois de la thermodynamique.

  • MDI promet depuis pas mal d’années que la production débutera “l’année prochaine” mais il y a toujours des reports.

  • Plusieurs partenariats ont échoué.

  • Il n’y a pas de tests indépendants ou de preuves de l’autonomie.

  • Produire de l’air comprimé est très inefficace parce que la part du lion de l’énergie est perdue en chaleur.

Arguments en faveur de MDI::

  • Ils collaborent avec des grandes valeurs comme Tata Motors, Veolia, KLM, EPFL.

  • Il s’agit de technologie éprouvée. Les véhicules à air comprimé ont existé depuis la moitié du 19e siècle.

  • MDI est une petite société familiale avec un manque chronique de moyens, dont les projets ont souvent dû être reportés.

  • J’ai moi-même fait une courte balade en Airpod: il a du punch et est très maniable.

Conclusion?

“Those who say it cannot be done shouldn’t disturb those who are doing it”, dixit G.B.Shaw.  Ceux qui disent que ce n’est pas possible ne doivent pas déranger ceux qui sont en train de le faire. Je ne me prononce pas, j’attends mais j’espère bien pouvoir remplacer ma vieillissante auto au gpl par une voiture à air comprimé. Qu’en pensez-vous? Jetez un coup d’oeil sur www.aircars.tk