air cars          accueil     menu     en bref     news     histoire     faq      MDI    Engineair     Regusciair     Tata Motors
                                                                                                                                                                  recharge

self raising aircar 1923QUESTIONS ET REPONSES

1.   Comment fonctionne une voiture à air comprimé? 
2.   Est-ce qu'une voiture à air comprimé est écologique? 
3.   Est-ce qu'une voiture à air comprimé est chère? 
4.   Est-ce qu'une voiture à air comprimé est dangereuse? 
5.   Quelle est l'autonomie d'une voiture à air comprimé
6.   Comment peut-on faire le plein d'air comprimé? 
7.   Quand et où puis-je acheter une voiture à air comprimé? 
8.   Puis-je contribuer à l'émergence de la voiture à air comprimé? 
9.   Est-ce que la voiture à air comprimé est homologuée? 
10. Est-ce que la voiture à air comprimé fonctionne vraiment? 
      N'est-ce pas une "légende urbaine"?
11. Quel est le rendement et l'efficacité?
12. La performance revendiquée serait scientifiquement impossible?
13. Pourquoi n'y a-t-il toujours pas de voitures à air comprimé à vendre? 

photo: 1923 self raising air car :-)    plus: cliquez ici

1. Comment fonctionne une voiture à air comprimé? 

Si à la maison vous gonflez un ballon, puis vous le relâchez, il s'envole dans la salle de séjour. 
Vous avez, par la force de vos poumons, introduit de l'air comprimé dans le ballon, et l'air a propulsé le ballon. 

De même, dans la voiture à air comprimé se trouve un ou plusieurs grands réservoirs d'air, en fibres de carbone sur liner plastique, contenant, pour le premier
modèle de MDI, l'Airpod,  250 litres d'air comprimé à 248 bar (comparable à la pression d'une voiture à gaz naturel comprimé, et environ 100 fois la pression
de vos pneus!). 
Ce grand réservoir en forme de saucisse est situé sous les sièges. 

L'air s'échappe dans le moteur. Comme dans un moteur à combustion, il actionne le piston dans le cylindre. Ce mouvement est ensuite transféré aux roues.
Quand l'air quitte finalement le tuyau d'échappement il est plus propre que l'air ambiant (grâce au filtrage), il est très froid, et il a perdu sa pression. 
L'air comprimé porte très peu d'énergie, un plein d'air est comparable à un litre d'essence par exemple. Par conséquent, la voiture doit être extrêmement légère.
Une grande partie est fabriquée en aluminium (moteur, chassis) et la carrosserie est faite d'un sandwich de polyester rempli de mousse polyuréthane. 
Il existe également des concepts rotatifs de moteurs à air comprimé tels que la Quasiturbine (Canada) ou le moteur d'Angelo di Pietro (Australie), sans pistons
ni cylindres. En Uruguay, Armando Rgusci travaille sur un système avec des pistons liés à un ressort. 
Il n'y a cependant pas de ventes de voitures équipées de
cette technologie en vue. 

2. Est-ce qu' une voiture à air comprimé est écologique? 

En termes absolus, aucune voiture n'est écologique, car la production et l'utilisation d'une voiture polluent. 
Pourtant, la voiture à air comprimé est meilleure pour l'environnement que celles à l'essence ou au diesel ou même qu'une voiture électrique avec accus. Pourquoi? 

Zéro pollution: l'air qui sort du tuyau d'échappement est propre et froid. Pour tripler l'autonomie de la voiture on peut mettre un petit brûleur entre le réservoir
et le moteur (bi-énergie). 
Cela consomme pour l'Airpod, 0,56 litre de carburant aux 100 km et émet seulement 12 grammes de CO2 / km, par le fait que la
combustion a lieu hors du moteur et qu'elle est très régulière. 
En comparaison, une Smart rejette 88 gr. CO2 / km .. L' Airpod sera vendu en version mono-énergie
(air seulement) ou bi-énergie (air comprimé avec brûleur de carburant liquide pour une meilleure autonomie). 

Pas de piles: les piles rechargeables (accus) dans une voiture électrique ne sont pas seulement lourdes et coûteuses, mais en plus leur production et leur recyclage
ultérieur sont polluants. 
Elles ne tiennent le coup que pendant cinq ans tandis qu'un réservoir à air comprimé est moins polluant, peut être facilement recyclé, et a
une vie de plus de 20 ans. 
Les guerres pour les réserves mondiales de lithium (pour les dernières batteries) pourraient s'ajouter aux guerres pour le pétrole. 

Production et distribution: 80% de la production des pièces et tout l'assemblage sont effectués dans l'usine. Les ventes se font directement au consommateur,
dans l'usine, sans réseau de concessionnaires. 
Beaucoup de transport de pièces et de voitures est dès lors évité. L'utilisation de matériaux naturels, comme le chanvre
ou le lin pour la carrosserie, est à l'étude. 

- L'air comprimé peut être fabriqué avec du vent ou la puissance du courant des rivières (directement, sans passer par une production d'électricité) ou on peut le faire
avec un compresseur qui utilise l'électricité verte, l'énergie de panneaux solaires par exemple. 
Même si on utilise l'électricité d'une centrale électrique polluante pour
comprimer l'air, il ne faut pas oublier que cela s'applique aussi bien à une voiture électrique. 
Il est préférable de produire de l'énergie ailleurs avec les meilleures
techniques que de circuler dans des voitures qui brûlent chacune leur carburant de manière très inefficace. Au moins on écarte 
la fumée malsaine et les particules
fines loin des rues de la ville. 

3. Est-ce qu'une voiture à air comprimé coûte cher? 

Non, la voiture à air comprimé est bon marché. Elle coûte moins cher qu'une voiture à essence, et environ un tiers d'une voiture électrique. Elle coûte aussi beaucoup
moins cher en consommation qu'une voiture traditionnelle. Voici les prix prévus 
(des modifications peuvent encore intervenir):

Airpodà partir de 6000 €
AirOneà partir de 4500 €
AirCityà partir de 10.000 €
AirFamilyà partir de 13.000 €

La raison des prix bas est que beaucoup de pièces utilisées dans une voiture à moteur à combustion traditionnel sont superflues, comme le système de
refroidissement, radiateur, allumage, démarreur, etc. En plus, le concept de distribution sans réseau de concessionnaires permet d'économiser. 

4. Est-ce qu'une voiture à air comprimé est dangereuse? 

Non. Le réservoir ne peut pas exploser, il peut se déchirer au plus, l'air s'échappant avec un sifflement aigu. Ces réservoirs sont déjà utilisés (gaz naturel, hydrogène)
et sont soumis à des tests rigoureux de sécurité (incendie, chocs, même impact de balles). 
La carrosserie est plusieurs fois plus résistante que l'acier dans une collision, et rebondit un peu comme un ballon en caoutchouc. 

5. Quelle est l'autonomie d'une voiture à air comprimé? 

Les tests sur le banc de MDI indiquent une autonomie d'environ 120 à 150 km pour l'Airpod. En bi-énergie elle est triplée. Gardez à l'esprit que les accélérations
fréquentes, le transport de charges supplémentaires (passagers ou bagages), la montée de pentes, l'utilisation de divers appareils électriques ainsi que le chauffage
vont réduire l'autonomie. 
La climatisation est un bonus gratuit, grâce à l'air glacial à la sortie du moteur. 
La bi-énergie signifie qu'un petit brûleur des dimensions d'un paquet de cigarettes, chauffe l'air à sa sortie du réservoir (600°), ce qui permet d'en utiliser beaucoup
moins pour faire le même travail dans le moteur.

Certains sont sceptiques quant aux chiffres de MDI.

6. Comment peut-on faire le plein d'air comprimé?

A la prise de courant chez vous: Le moteur à air comprimé en sens inversé pompe de l'air dans le réservoir. Pour cela, vous devez, comme avec une voiture
électrique, brancher le cordon à une prise dans votre garage, et après 3:30 heures le réservoir est rempli avec 36 Amp ou en 7 heures avec 18 Amp (prise normale).


A une station d'air: A un stock de bonbonnes d'air comprimé vous pouvez faire le plein en quelques minutes. Vous faites simplement circuler l'air comprimé
du grand stock tampon au réservoir de votre voiture par un tuyau, un peu comme on le fait pour le GPL. MDI signera des contrats pour des réseaux nationaux
de points de ravitaillement d'air comprimé.
 Jusqu'à ce qu'ils soient mis en place, vous devrez faire le plein à la prise de courant. Certains vont sûrement installer
une réserve tampon à la maison.

MDI travaille sur un concept de biberonnage, c.-à-d. une station à air mobile sous forme d'un petit camion chargé de réservoirs d'air qui viendra recharger votre
voiture où qu'elle se trouve. 

Avec une voiture à air comprimé en bi-énergie mode 3, le carburant liquide embarqué remplit automatiquement le réservoir d'air comprimé lorsque celui-ci est
presque vide. 

7. Quand et où puis-je acheter une voiture à air comprimé? 

Les voitures à air comprimé ne sont pas encore en vente. 
La vente du premier modèle MDI, la petite citadine Airpod, est prévue pour 2017. Des retards peuvent toutefois survenir. 
Le second modèle, l'AirOne est attendu peu après. On s'attend aussi à ce que Tata Motors présente sous peu un modèle à air, mais aucune date de production
n'est connue.. 

La production de l'Airpod est prévue à Carros, Nice (sud de la France), mais MDI veut déménager au Luxembourg. Ensuite, beaucoup plus de petites usines locales,
aussi dans d'autres pays, ouvriront leurs portes. Ainsi une micro-usine en Sardaigne devrait démarrer la production en 2017. Elles seront axées sur le marché local.
En attendant, dans les premiers stades de la commercialisation, vous devrez acheter votre voiture via Nice ou le Luxembourg. Vous pouvez dès maintenant passer
une intention de commande sur le site de MDI www.mdi.lu
Cela ne vous engage à rien. 

8. Puis-je contribuer à l'émergence de la voiture à air comprimé? 

- Si votre entreprise ou administration publique cherche à collaborer avec ou peut faire quelque chose pour MDI, vous pouvez les joindre au 00 33 497 10 20 20
ou par e-mail à cqfd.ad@free.fr. 

- Vous pouvez rendre les gens plus conscients de l'existence et des avantages de la voiture à air comprimé en recommandant les sites www.aircars.tk et www.mdi.lu
à vos amis. (n'oubliez pas Facebook, Twitter, etc) 

- Vous pouvez acheter une licence pour une zone si vous avez l'intention de commencer vous-même une usine dans votre région. (comptez +/- € 300.000 pour la
licence et 14 millions pour toute l'usine :-)) 

- Vous pouvez faire l'achat de votre propre voiture à air comprimé à partir de 2014. 

Si vous éprouvez des difficultés avec l'une des possibilités ci-dessus, s'il vous plaît contactez-moi via aircars.tk@gmail.com.

9. Est-ce que la voiture à air comprimé est homologuée? 

L'Airpod 1.0 a passé avec succès tous les tests d'homologation européenne. Un certificat de la première approbation à l'échelle nationale a été émis par le Luxembourg
au cours du mois de mai 2010. 
Plusieurs autres pays en ont fait de même, comme par exemple la Belgique. Entretemps, pour répondre à de nouvelles directives
européennes, l' Airpod a été remanié. L'Airpod 2.0 suit lui aussi la procédure d'homologation. 

10. Est-ce que la voiture à air comprimé fonctionne vraiment? N'est-ce pas une "légende urbaine"? 

Sur ce site, en bas des pages portant sur MDI, vous pouvez regarder des vidéos où vous voyez les voitures à air comprimé en action. 
Pendant de nombreux mois de suite, des Airpods ont été utilisés en test chez KLM à Schiphol (Amsterdam). Ils font également des essais routiers près de Nice. 
Au début de 2007, l'Indien Tata, géant automobile, a acheté les droits pour le moteur à air comprimé de MDI pour l'Inde, après un examen approfondi de l'entreprise
et de sa technologie. Depuis lors, Tata Motors a confirmé la validité de la technologie. On attend maintenant la présentation des premiers modèles à air comprimé
Tata, ce qui ne devrait pas tarder. 
MDI collabore également avec la célèbre Ecole Politechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) et avec Veolia pour la fabrication de
bennes à ordures ménagères (homologués en France en 2016)
Moi-même, j'ai pu rouler en Airpod en mai 2011. Vous pouvez lire mon compte-rendu ici

Donc: Oui, la voiture à air comprimé fonctionne vraiment. Non, ce n'est pas une légende urbaine.

11 . Quel est le rendement et l'efficacité ?

Beaucoup soulignent la faible efficacité, car une grande partie de l'énergie est perdue en chaleur lors de la compression de l'air.
Une bonne analyse se doit d'être faite, cependant, depuis le début, la source d'énergie, jusqu'à la rotation des roues: « du puits à la roue».
Ainsi, vous remarquerez que la voiture à essence ou au diesel débute avec un inconvénient majeur, car le pétrole doit être extrait, raffiné, transporté et distribué.
Il y a des accidents à grande échelle (par exemple, des pétroliers qui échouent) et les guerres sont aussi souvent une question de pétrole. En outre, un véhicule
diesel en cycle urbain a un rendement de pas plus que 25 % . 
Le reste est perdu en chaleur.
La voiture à air par contre utilise de l'air, qui est déjà sur place et omniprésent. Beaucoup d'énergie est perdue en chaleur lors de la compression de l'air, mais
celle-ci peut être récupérée. 
Ainsi, par exemple Atlas Copco commercialise des compresseurs qui récupèrent 75% de l'énergie investie, en air chaud ou en eau
chaude. 
En outre, la compression peut être générée par de l'énergie verte au cours des heures creuses (solution à l'intemittence de la production d'électricité verte),
et même directement de façon mécanique avec des éoliennes ou par le courant des rivières, sans avoir à passer par des compresseurs électriques.
Pendant la conduite, le véhicule à air atteint un rendement de l'ordre de 70 % du réservoir d'air aux roues. Il récupère l'énergie lors du freinage et quand vous
relâchez l'accélérateur, il continue comme un vélo, alors que le moteur est arrêté.
Bien qu'un réservoir plein d'air comprimé ne contienne que l'équivalent en énergie d'un litre d'essence, la voiture à air en tire le maximum.

12 . La performance revendiquée serait scientifiquement impossible?

Beaucoup affirment que les performances annoncées sont incompatibles avec les lois de la thermodynamique.
Je ne suis moi-même pas calé en technologie, mais je réfère à Tata Motors , l'EPFL ( Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne ) , KLM , Veolia. Est-ce que ces
importants acteurs auraient conclu des contrats/accords 
de coopération avec MDI si leurs experts considéraient que la technologie n'était pas valide?

L'histoire regorge de savants professeurs qui déclaraient que l'une ou l'autre chose était impossible, alors que cette même chose était réalisée peu après. Deux
semaines avant le premier vol des frères Wright le professeur astronome et mathématicien Simon Newcomb a prouvé scientifiquement qu'un appareil plus lourd que
l'air ne pouvait pas voler .
En mai 2012 , j'ai visité le stand de MDI à la foire E-Mobility au Luxembourg. On pouvait y lire une citation de G.B.Shaw : «Those who say it can't be done shouldn't
disturb those who are doing it". Ceux qui disent que c'est impossible ne doivent pas déranger ceux qui sont en train de le faire.

Dès lors je propose d'attendre et on verra bien. The proof of the pudding is in the eating. 

13 . Pourquoi n'y a-t-il toujours pas de voitures à air comprimé à vendre?

Dans les premières années de l'automobile au 19ème siècle, tous les moyens étaient bons. On expérimentait avec des véhicules à essence, à la kérosène, au gaz,
à la vapeur, à l'électricité et à l'air comprimé. 
Avec la technologie de l'époque l'essence a finalement été vainqueur, surtout depuis que le pétrole a été exploité aux
États-Unis et que ce marché en plein essor a inondé largement tout le secteur de la mobilité. 
L'écologie naguère n'était pas de mise, bien qu'il y avait déjà en ce
temps-là des plaintes sur l'odeur et le bruit. Cependant, 
dans les mines et tunnels, les émissions zéro et l'absence d'étincelles constituaint un atout majeur pour
les locomotives à l'air comprimé, qui y ont eu la donne jusqu'à la moitié du 20ème siècle. 
Fin des années 1800, début des années 1900 des tramways à l'air
comprimé desservaient certaines grandes villes en France et aux États-Unis.

Depuis lors, les milliards de dollars à gagner par le pétrole, ainsi que la grande teneur en énergie de ce carburant, a fait en sorte que l'ensemble du marché a été
conquis et les alternatives comme l'air comprimé ou l'électrique ont été reléguées à l'arrière-plan.
Entre-temps, toutefois, les possibilités technologiques et la prise de conscience écologique générale ont beaucoup évolué .
Les grands constructeurs automobiles ont récemment reçu des centaines de millions d'euros d'aide dans de nombreux pays pour le développement et la vente de
voitures électriques, qui pourtant peinent à percer. 
En revanche, les développeurs de voitures à air n'ont pas reçu un centime et ont même été habilement déjoués.
MDI a écopé en un court lapse de temps de 7 contrôles fiscaux, avec perquisitions et blockage d'actifs bancaires. Armando Regusci, qui travaille également sur des
véhicules à air comprimé en Uruguay, a été offert 2 millions de dollars par un inconnu pour arrêter ses projets, son appartement a été incendié et il a même
brièvement été enlevé. Les autorités, les constructeurs automobiles et l'industrie du pétrole ne sont pas demandeurs, c'est le moins qu'on puisse dire...

MDI est une petite entreprise familiale qui a connu bien des années de vaches maigres, car elle a toujours dû vivre d'investisseurs à risque devant faire preuve de
patience en attendant que la production puisse démarrer. 
Souvent le début de la production a été annoncé pour "l'année prochaine", mais devait être repoussé par
manque d'argent ou par désistement d'investisseurs. 
Cette année 2016, toutefois, la conversion de l'usine modèle à Carros ( Nice), du développement à la production,
est un fait et pour autant la production est enfin attendue pour 2017.