Rencontres simiesques

ibotte le singe hurleur  Ribotte le singe hurleur  Ribotte le singe hurleur  Ribotte le singe hurleur  Ribotte le singe hurleur  Ribotte le singe hurleur  Ribotte le singe hurleur  Ribotte le singe hurleur  Ribotte le singe hurleur  Rib

Rencontre avec Phil Mulloy

publié le 2 janv. 2012 12:06 par Le singe Hurleur   [ mis à jour : 2 janv. 2012 23:33 ]






A l'occasion
de la sortie du premier épisode de la trilogie des Christies : Goodbye Mr Christie, le Singe Hurleur a rencontré Phil Mulloy.

Travaillant sur des figures récurrentes (comme les chiens et les suites), Phil Mulloy rompt tout en continuité avec son nouvel opus, dont les prémices nous avez déjà été dévoilés par son fidèle distributeur français : ED Distribution.

Interview où l'on découvrira que ce grand maître de l'animation anglo-saxonne nourrit des ambitions bien peu compatibles avec nos sociétés... Une des clefs ouvrant l'un des nombreux mystères de son travail.


(Lire l'entretien)


Rencontre avec Jean-Pierre Bouyxou

publié le 3 juin 2011 14:16 par Le singe Hurleur   [ mis à jour : 3 juin 2011 14:42 ]






A l'occasion de la sortie de 2 pavés indispensables sur le cinéma X :

"The Other Hollywood" de Legs McNeil et Jennifer Osborne aux éditions Allia sur l'histoire du cinéma pornographique américain et "le dictionnaire des films français érotiques et pornographiques - 16 et 35 mm" de Christophe Bier chez Serious Publishing, Jean-Pierre Bouyxou (entre autres réalisateur de 2 films X et assistant de Jean Rollin dans les 70's) nous a reçu autour d'un café pour évoquer la phallocratie dans le cinéma pornographique et les rares exemples de films x non machistes.

Il y sera question de Jean Rollin, Jim et Artie Mitchell, Didier Philippe-Gérard, Michel Ricaud, Nagisa Oshima, Jean-Louis Bory et Guy Skornik.


(Ecouter l'entretien)

Rencontre avec Aki Kaurismaki

publié le 8 févr. 2011 00:41 par Le singe Hurleur   [ mis à jour : 8 févr. 2011 01:20 ]





La onzième édition du festival de Saint-Denis "Est ce ainsi que les hommes vivent" avait pour thème : "La comédie du travail", qui fut illustrée merveilleusement par l'humour grinçant d'Aki Kaurismaki, invité à présenter ses films.

Nous l'avons rencontré autour d'un verre, pour un entretien où les silences étaient aussi importants que les mots, et avons discuté de son approche du travail, axant principalement notre entretien sur sa trilogie prolétarienne, comprenant "Shadows in Paradis" (1986), "Ariel" (1988) et La "Fille aux Allumettes" (1990).



(Lire l'entretien)

Rencontre avec Satchie Noro

publié le 1 févr. 2011 02:59 par Le singe Hurleur   [ mis à jour : 4 févr. 2011 03:42 ]



C'est
à l'occasion du festival Faits d'Hiver que nous avons rencontré Satchie Noro.
Elle propose aux spectateurs une expérience unique autour de la figure des "Absents".
Une "installation dansée" comme elle le dit elle même, avec une jauge de dix spectateurs et une représentation toutes les heures à partir de 17H00.

Un marathon performatif et poétique.

Satchie Noro nous en a dit quelques mots dans les couloirs du théâtre Paris-Villette, faisant entrer en résonance les absents et les présents.

Rencontre avec Alain Jessua

publié le 6 janv. 2011 09:35 par Le singe Hurleur   [ mis à jour : 6 janv. 2011 10:22 ]



Filmographie :

Léon la lune (1956)
La vie à l'envers (1964)
Jeu de massacre (1967)
Traitement de choc (1973)
Armaguedon (1977)
Les chiens (1979)
Paradis pour tous (1982)
Frankenstein 90 (1984)
En toute innocence (1988)
Les couleurs du diable (1996)




Le Singe Hurleur et la revue Inserts se sont associés pour vous proposer la redécouverte d’un réalisateur majeur du cinéma français : Alain Jessua, dont l’œuvre singulière dépassa les codes et créa son propre genre : le cinéma d’anticipation social.




UN REEL CINEASTE D'ANTICIPATION
(présentation d'Yves-Marie Mahe)



Alain Jessua est assistant stagiaire auprès de Jacques Becker sur le tournage de Casque d'or. Il travaille avec Max Ophüls pour Madame de... et Lola Montès. En 1956, il réalise un court-métrage, Léon la lune (prix Jean-Vigo) puis est l'assistant d'Yves Allégret et de Marcel Carné.

Véritable auteur, Alain Jessua écrit lui-même ses scénarios.
Alain Jessua a le pouvoir d'anticiper des évolutions radicales de la société avec quelques décennies d'avance. Ces évolutions ne sont pas à souhaiter et rendent son cinéma pessimiste et critique.

Il est à noter que beaucoup de films de Jessua ont ce point commun de débuter par la voix off du personnage principal disant qu'il vient de trouver le bonheur (La vie à l'envers, Jeu de massacre, Paradis pour tous), le reste du film étant un long flash back pour revenir à la fin du film au plan premier. Mais la partie dans le passé constituant la plus grande partie du film, on peut aussi considérer celle-ci comme le présent et voir dans le plan augural une anticipation du futur.


(Voir les vidéos)


Rencontre du 3ème genre (billet doux à l'attention des lecteurs audacieux)

publié le 2 août 2010 14:17 par Le singe Hurleur   [ mis à jour : 2 août 2010 14:42 ]




Le troisième genre est en voix d'extinction. On élimine progressivement toute trace de cet étrange être vivant qu'est l'Humain. Michel Germaneau en a subi les conséquences, comme tant d'autres.

Nous avions envie à notre manière de tirer une belle révérence à cet homme que nous ne connaissions pas, en levant bien haut notre majeur à tout ceux que le pas-normal dérange et à celui qui s'en sert quand cela l'arrange. A vous donc qui fêter vos un an de coup de pompe, nous vous le disons aujourd'hui :

Fuck you mister President !

("from the bottom of our heart", comme diraient les autres)



(Lire la suite)


Entretien avec Bruno Dumont

publié le 25 févr. 2010 13:21 par Le singe Hurleur   [ mis à jour : 6 mars 2010 02:43 ]




Découvert grâce à son film « La vie de Jésus » en 1997, Bruno Dumont trace une œuvre rugueuse et sans concession, interrogeant aussi bien le mysticisme de nos sociétés que ses us les plus primaires. Dans Hadewidjch, son dernier long-métrage, il s’amuse avec fascination de cet invisible qui nous gouverne. Une raison plus que justifiée pour lui offrir une carte blanche au dernier festival de Saint Denis (Est ce ainsi), dont le thème était justement : « Voir l’invisible ».
Rencontre nocturne avec un cinéaste singulier.





(Lire la suite)


Interlude politique IV / Rencontre avec l'Italie post fasciste

publié le 20 déc. 2009 05:32 par Le singe Hurleur   [ mis à jour : 10 janv. 2011 16:17 ]


Cette rubrique est réalisée en très étroite et amicale collaboration
 avec notre traductrice italienne : Ad.


La suite du No B Day ne s'est pas fait attendre :

Dimanche 13 décembre, Silvio Berlusconi recevait en pleine figure une miniature de la cathédrale de  Milan, lancée par un homme en colère : Massimo Tartaglia. De ce dernier, on retiendra avant tout les dix ans d'internat pour troubles mentaux.
Dès sa sortie de l'hôpital, le chef du gouvernement Italien a en effet repris à son avantage cet esclandre pour en appeler à la paix et au dialogue, faisant remonté illico une côte de popularité en berne depuis le mois de novembre dernier...

L'intelligensia italienne elle reste mobilisée pour que cette manipulation ne fasse pas oublier d'où le feu est parti.

Interlude politique IV/ "Ce n'est pas le moment de se taire"
par Béatrice Borromeo et silvia Truzzi

Interlude politique III/ Rencontre avec l'Italie post fasciste

publié le 12 déc. 2009 00:01 par Le singe Hurleur   [ mis à jour : 12 déc. 2009 05:17 ]



Cette rubrique est réalisée en très étroite et amicale collaboration
 avec notre traductrice italienne : Ad.



Un no B. Day, et après?

Mouvement spontané initié par facebook, cette manifestation a réussi à interpeller l'opinion publique et les médias étrangers.

Elle n'en est pas restée là.

Rassemblant toutes les forces qui avaient répondu à l'appel, cette zone  d'expression populaire s'organise en réseau de réflexion virtuel, comme nous l'explique le journaliste Federico Mello.




Interlude politique III : "le peuple violet" - par Federico Mello
Paru dans « Il Fatto Quotidiano », le 8 décembre 2009

Interlude politique II / Rencontre avec l'Italie post fasciste

publié le 6 déc. 2009 10:00 par Le singe Hurleur   [ mis à jour : 12 déc. 2009 00:18 ]


Cette rubrique est réalisée en très étroite et amicale collaboration
 avec notre traductrice italienne : Ad.


Suite de notre escapade italienne.

Alors que se tenait le 5 décembre dernier la première manifestation "NO B Day", contre la personne de Berlusconi, nous avons voulu retranscrire ici un court texte relatif à cet événement, singulier par son ampleur et son écho, et dont vous pourrez lire des présentations en français sur le site du Monde.fr et également ici.

Formant presque un pamphlet, le papier que nous vous présentons résume à la fois l'énergie et les attentes d'un peuple. Nerveux, emporté, le style est là, l'objectif aussi : l'après B.


Interlude  II : "L’Italie honnête a le visage de la jeunesse" - Antonio Padellaro
paru dans « Il Fatto Quotidiano » le 6 décembre 2009

1-10 of 15