Vos témoignages‎ > ‎

Témoignage écrit de Sabrina

Age : 45 ans

Date et lieu : En 2018, en Vendée, dans l'entreprise

Catégorie : Milieu professionnel

C'est fin juillet 2018, une semaine avant mon anniversaire que j'ai eu la plus grande libération qui soit au monde.

Libération de cette femme que je ne voulais pas voir sortir, et qui a été emprisonnée en moi, durant 40 ans environ. J'ai convoqué fin juillet, six personnes de l'entreprise où je suis salarié. Ce fut les premières personnes après ma femme, mon médecin traitant, et la psy.

Tout a commencé fin avril début mai, lorsque cette femme que je suis, a pris le dessus sur ce semblant d'homme que je représentais, et que j'ai fais croire à tout le monde. Et à partir du moment ou je l'ai dit a ma femme, ça a été une descente en enfer. Mon chargé d'affaire se demandait ce qu'il se passait, car je ne souriait plus, je ne rigolait plus. Entre fin avril et fin juillet, il s'est vraiment inquiété, il n'arrêtait pas de me demander ce que j'avais. Car il avait toujours l'habitude de me voir sourire et de bonne humeur le matin au travail. Et je n'arrêtais pas de lui dire que je dirais ce qu'il n'allait pas chez moi, mais plus tard.

A la mi juillet, je lui ai envoyé un SMS pour lui dire qu'il fallait organiser une rencontre avec lui, mes deux patrons et les trois chargés d'affaire, et que je dirais ce qu'il n'allait pas. Et c'est, ce 23 juillet 2018 à 17h que j'ai vécu le plus beau jour de ma vie.

Je me revois assise au bout de la table de la salle de réunion, et eux me regardant. Je souffle un grand coup, et là, ma première phrase : "CA VA PAS ÊTRE FACILE". Et là je leur explique le cancer que j'ai eu il y a quelques années auparavant. Pour en arriver au moment où je leur ai dit que ce cancer, je l'ai vécu comme une simple grippe comparé à ce que je vie depuis 40 ans.

Et c'est à ce moment, que je leur ai dit que j'allais procéder a une transition, pour passer d'homme à femme. Femme que j'ai toujours été. J'ai ensuite regardé mes deux patrons, et je leur ai dit avec toute simplicité : "SI VOUS NE L'ACCEPTEZ PAS,  JE DÉMISSIONNERAI". Ils m'ont répondu que ça ne leur posait aucun problème. Surtout que je ne vous ai pas dit, c'est que je travaille dans le bâtiment, je suis électricienne.

Je leur ai dit que je l'annoncerai au reste de l'entreprise un peu plus tard (80 salariés). Ma transition je la débuterai quand moi et ma femme on se sera séparés.

A la suite de cette grande libération, je l'ai annoncé au reste de l'entreprise, par le biais d'une lettre que j'ai écrite, et qui a été publiée le vendredi 16 novembre par mon patron et envoyée aux adresses mail des salariés.

Le mardi 20 novembre, ce fut la  réunion annuelle de l'entreprise. Et là, j'ai vécu la plus grosse émotion de toute ma vie. Car les derniers mots de cette réunion ont été pour moi. Mon patron m'a remercié de la confiance que je lui avais donné, et m'a souhaité tout le bonheur que je mérite dans ma nouvelle Vie.

Puis, il a demandé a tous les salariés de se lever et ils m'ont applaudi.

 

Sabrina